Parler l’anglais couramment est devenu une compétence-clé dans notre monde globalisé. Alors comment accompagner nos enfants dans cet apprentissage, sans contrainte et dans la bonne humeur ? Un des éléments de réponse est le suivant : plus on les initie tôt, plus l’apprentissage de l’anglais (ou de toute autre langue) est facile pour un enfant. Plus on grandit, plus c’est difficile. Alors, offrons leur cette chance de pouvoir apprendre sans effort !  

 

Pour cela, l’une des meilleures solutions est d’avoir une personne anglophone à la maison (un parent qui parlerait dans sa langue natale, ou une baby-sitter ou jeune fille au pair). Evidemment, ça n’est pas toujours possible…

Alors que faire ? Attendre que les 2 heures d’anglais hebdomadaires à l’école fassent leur effet ? Les inscrire à des cours du soir ?

Avant de trouver la bonne solution, listons les 3 éléments qui doivent être réunis pour un apprentissage facile d’une langue étrangère

 

3 éléments pour apprendre ‘facilement’ une langue :

  • La personne qui enseigne doit être native, et ne parler que sa langue lors de la session d’apprentissage (pas de traduction en français, pas d’aide). C’est l’immersion qui favorise l’apprentissage, il n’y a aucun doute là-dessus.
  • L’enfant doit être impliqué ! Certes, lui faire regarder des dessins-animés sur Youtube en anglais plutôt qu’en français, c’est plutôt une bonne idée… mais en restant passif devant l’écran il apprendra beaucoup moins qu’en étant actif. Il faut donc le faire participer, répondre, réagir.
  • L’enfant doit être motivé, heureux de ce qu’il est en train de faire. Il doit s’amuser et trouver du plaisir dans l’apprentissage de cette nouvelle langue.

 

Les cours d’anglais premier âge, avec un prof natif, peuvent fonctionner. Mais j’y vois deux inconvénients : plus le groupe est grand, moins chaque enfant pourra participer, et avec un groupe d’élèves français, les enfants seront incités à parler entre eux dans leur propre langue.

J’ai donc déniché une solution géniale pour l’initiation à l’anglais de nos enfants à partir de 2 ans (et le perfectionnement jusqu’à 18 ans) : VIVALING !

Tout se passe en ligne, par Zoom (Skype). Mais attention, il ne s’agit pas de regarder une vidéo enregistrée : on a affaire à un vrai coach qui n’enseigne qu’à un seul enfant à la fois, par des séances de 15 à 45 minutes selon l’âge de l’enfant.

J’ai testé avec Joy et j’ai été véritablement bluffée par le niveau pédagogique de notre coach.

 

Je vous raconte !

 

Quelques jours avant la séance, j’ai eu un premier rendez-vous téléphonique d’une vingtaine de minutes pour parler un peu de Joy, de ses goûts, de son tempérament, afin de sélectionner le coach qui lui conviendrait le mieux. Cela commençait bien, c’est rare que l’on soit à ce point attentif à s’adapter à l’enfant… On m’a même demandé d’envoyer des photos d’elle dans son environnement. J’ai compris pourquoi un peu plus tard…

On a ensuite reçu des mini-vidéos de plusieurs coachs pré-sélectionnés et Joy a choisi sa vidéo préférée. Le fait de choisir sa prof a déjà fait très plaisir à Joy, et l’a mise dans de supers conditions pour débuter la séance !

Ensuite, j’ai juste eu à réserver en ligne un créneau dans le planning et c’était parti.

Le jour de la séance, on ouvre notre session Skype et là, Chloé nous accueille avec une image avec la tête de Joy et le corps de la Reine des Neiges, et la sienne et le corps d’Anna . Effet Wahou garanti ! La séance avait été ultra-préparée (j’avais dit qu’en effet, que Joy avait un faible pour Elsa…) et Chloé a enchaîné les marionnettes, les photos de Joy et de ses cousins, des images de danseuses (elle est fan), des chansons à gestes… Bref, une multitude de supports différents qui permettaient à Chloé de se faire comprendre alors que Joy ne parle pas un mot d’anglais !

Bonjour, Au revoir, les couleurs, les premiers nombres… Joy a découvert tout cela grâce à Chloé, super impliquée, énergique et tellement bienveillante !

Elle s’arrangeait toujours pour que Joy parvienne à répondre aux questions, et ne manquait pas de la féliciter chaleureusement. Joy est ressortie fière d’elle, et motivée pour participer à une prochaine séance.

Elle a ensuite adoré pouvoir re-visionner cette première séance en replay (c’est gratuit), parfait pour renforcer l’apprentissage !

Evidemment, Rome ne s’est pas faite en un jour et il faudra plusieurs séances pour acquérir et mémoriser une langue étrangère, mais on a vraiment aimé cette petite séance très bien animée, personnalisée et suffisamment courte pour garder l’attention de l’enfant du début à la fin et le faire participer tout du long.

 

Convaincue par l’expérience, j’ai décidé de monter un partenariat avec Vivaling :

Pour 2 séances de 15 minutes commandées, vous bénéficierez d’une 3ème offerte.

Si ça vous tente, n’hésitez pas, le coach s’adaptera à l’âge de votre enfant.

J’ai d’ailleurs bien envie de tester maintenant avec Léon, 2 ans et demi, qui est super bon public et qui sera sûrement réceptif… surtout si le coach lui parle de camions de pompiers et de camions poubelle !

Belle journée à vous,

Charlotte

Vous souhaitez améliorer votre quotidien avec votre enfant ? Faîtes chaque semaine un pas de plus vers l’éducation positive en vous inscrivant à la newsletter

NB : Ce partenariat me permet de partager un concept que j’ai adoré. Pour être transparente avec vous, il me permet également de financer une partie des coûts du site de CPMHK, afin de continuer à vous offrir du contenu gratuit. J’espère que vous apprécierez !