Archive pour le mois : 10/2018

education-suedoise

education-suedoise

L’éducation de Suède est de plus en plus connue : les parents de Suède seraient à fond dans l’éducation positive, au point d’être parfois taxés de laxisme par certains. Il n’en reste pas moins que la Suède figure dans le top 10 des pays ayant les enfants les plus heureux du monde (réalisé par l’ONU). La Suède a, de plus, été le premier Etat à légiférer contre les châtiments corporels (fessées et claques incluses) en 1979. Mais la question suivante se pose : le bonheur des enfants se fait-il alors au détriment de celui des adultes ? Je vous rassure tout de suite : ils sont aussi dans le top 10 des pays où les habitant sont les plus heureux du monde (classement ONU, quand la France est à la 23ème position). Ces chiffres alléchant m’ont donné envie d’en savoir plus !

Mais laissons là les stats. Moi, ce qui m’importe, c’est ce qui se passe sur le terrain, et plus particulièrement au sein des familles. J’ai donc interviewé une maman locale sur le sujet de l’éducation suédoise pour creuser un peu. Attention, bombardage de questions, j’ai essayé de tout savoir ! 🙂

Bonjour Amanda ! C’est parti pour nous dévoiler les secrets de l’éducation en Suède,… Première question : les Suédois sont-ils vraiment à fond sur l’éducation positive ? Est-ce qu’ils lisent des livres et se donnent des astuces ?

“Oui il y a beaucoup de livres d’éducation en Suède, et surtout l’Etat nous en envoie un à la naissance de notre enfant ! Mais à vrai dire, les parents se comportent de façon assez naturelle avec leur enfant. Chez nous, la grande phrase, c’est : “Ça va passer !” On prend les colères, les “Non” et les couchers difficiles de nos enfants comme une étape de l’enfance, quelque chose de temporaire.

Et dans la rue, que pensent les Suédois des enfants qui font des colères ?

Alors, c’est vraiment l’inverse de la France ! Si un enfant fait un colère dans la rue, les passant ne se diront jamais qu’ils sont face à un “mauvais” enfant ou un “mauvais” parent. Généralement, ce qu’ils se disent, c’est plutôt : “Le pauvre parent, c’est un mauvais moment à passer !” Parfois, aussi, ils viennent nous donner un conseil pour essayer de s’en sortir 🙂 Dans ce cas, personnellement, je dis juste : “Merci, belle journée à vous !”

Mais est-ce que vous dites “Non”, quand même, à votre enfant ? Par exemple, s’il veut des bonbons, l’éducation en Suède dit quoi ?

“Les bonbons c’est samedi” ! En suède on a une règle qui est partagée par tous les parents : les enfants ont droit de manger des bonbons uniquement le samedi… Plus ils sont grands plus ils se goinfrent ce jour là 🙂

(Mais quelle bonne idée de faire partager certaines règles à un niveau national…! Tellement plus facile à gérer que de dire à son enfant “Non” pendant que celui d’à côté s’empiffre…)

Et les repas ?

On sait qu’un enfant a du mal à se tenir à table pendant des heures et à patienter, donc on fait en sorte que les repas ne durent pas trop longtemps, et de passer au plat suivant quand il a fini le premier. Aussi, on n’est pas trop à cheval sur les légumes à chaque repas, on regarde plutôt l’équilibre alimentaire de notre enfant au niveau de la semaine – l’objectif, c’est juste qu’il mange de tout sur la semaine.

Et les couchers, ça donne quoi en éducation suédoise ?

On peut mettre beaucoup de temps pour coucher nos enfants. Moi, j’en ai trois, ça me prend une heure et demie. Le temps de passer un moment avec chacun et de parfois m’allonger à côté d’eux le temps qu’ils s’endorment. C’est vrai que ce n’est pas facile, mais comme on dit ici : “C’est juste un moment à passer”. Et puis, je me dis que je le ai voulus ces enfants, je souhaite profiter d’eux, toutes ces années passent si vite… Donc ces moments, le soir, c’est aussi l’occasion d’être proche d’eux, de les aimer et de les câliner. Et puis, les papas sont aussi présents que les mamans, donc ça aide !

On entend parfois que les enfants suédois, une fois adultes, ont du mal à s’intégrer à l’entreprise ?

Son mari, un Français qui a eu l’occasion de travailler dans de nombreux pays, prend la parole.

“Ici, c’est fou, dans les entretiens d’embauche que je fais passer aux jeunes, une des premières questions porte sur les congés, les horaires, le bien-être au travail ! Mais d’un autre côté, ils se le permettent parce qu’il savent qu’ils ont le choix, et qu’ils trouveront facilement du travail. Il y a une très forte mentalité en entreprise sur le bien-être au travail, et une place très forte est accordée à la famille. Généralement, tout le monde sort vers 17h pour aller profiter de ses enfants, et beaucoup se remettent à travailler de chez eux, une fois les enfants couchés. Ici, si tu ne prend pas ton congé paternité (qui est de 480 jours  minimum réparti équitablement entre le papa et la maman), c’est mal vu, car tu ne t’occupes pas assez de ta famille ! Donc, oui, c’est vrai que les jeunes sont exigeants et accordent beaucoup d’importance au sens de leur travail, et aux conditions de celui-ci, mais d’un autre côté, ça pousse l’entreprise et la société à être plus humaine…”

Intéressant, n’est-ce pas ? Bref, selon l’éducation suédoise, on ne cherche pas à “éduquer” les enfants mais à profiter d’eux et de la vie de famille. Est-ce que ça en fait des adultes moins respectueux ? Et si plus on respectait nos enfants, et les acceptait tel qu’ils sont, plus au contraire cela ferait d’eux des personnes tolérantes et respectueuses des autres ?

Et vous, qu’est-ce que vous en pensez ? Dites nous tout dans les commentaires !

Pour découvrir nos cool coachings, cliquez ici !

Pour découvrir nos cool coachings, cliquez ici !

Soin bébé : tout savoir pour bien choisir ! Et les bons réflexes à adopter…

Quand bébé arrive à la maison, on a parfois l’impression d’avoir pour deuxième maison le rayon “couches” du supermarché ! Couches, mais aussi cotons, liniments, lingettes, lotions… Jeunes parents, tout un nouveau monde s’offre à vous, avec un choix pléthorique et parfois impressionnant… Personnellement, j’ai toujours eu une confiance assez aveugle concernant les marques pour bébé : elles font des produits spécialisés pour nos petits bouts, c’est donc qu’elles prennent un soin particulier à leur composition, non ?

Hum… J’ai fini par me renseigner et je me suis rendu compte qu’il valait tout de même mieux être conscient et informé de deux ou trois choses importantes, car NON, tous les produits estampillés “bébé” n’ont pas une compo 100% clean.

La base : On évite les ingrédients suivants :

OGM (celui-là on le retient facilement), PARABENS (depuis le temps qu’on nous le répète), PHTALATES, ÉMULSIFIANTS PEG, PARFUM SYNTHÉTIQUE,  PHENOXYETHANOL, SULFATES, SILICONE, ALCOOL, GUM, COLORANTS.

 

Pour les savons, crèmes, lingettes, comment faire son choix ?

Premièrement : less is more ! En guise d’hydratation, de l’huile d’amande douce (bio qui plus est !) est largement suffisante pour bébé.  

Le bain peut dessécher la peau de bébé alors dans ce cas, on ne le lave qu’un jour sur deux, et ça suffit largement. On lui nettoie les fesses 4 ou 5 fois par jour déjà, et le reste du corps ne se salit pas beaucoup… (je ne parle pas du maquillage à la purée de carottes bien sûr).

Concernant les lingettes,là encore, il est important de prêter attention à leur composition. Le mieux pour nettoyer les fesses de bébé, est encore de l’eau sur un coton ou un linge (jetable ou lavable, c’est vous qui voyez). Et quand on part en vadrouille, on choisit les lingettes les plus simples possibles :, comme celles de LILLYDOO, faites à 99% d’eau.

Comment choisir un savon quand on ne comprend rien aux étiquettes de composition (ce qui est mon cas !). Si on n’a pas fait “Latin langue vivante”, difficile de percer le mystère des listes d’ingrédients…

Le plus “facile” est de s’orienter vers le bio, avec le label ECO-CERT. Sachez cependant que pour obtenir ce label, le produit doit simplement être composé d’un minimum de 10% d’ingrédients bio… Les magasins bio étant généralement plus sélectifs que les grandes surfaces, il est préférable de s’orienter vers ce type d’enseignes. On peut aussi choisir des marques qui font du bio depuis toujours, et acheter directement sur le site internet de ces marques.

Et si vous cherchez une alternative plus écologique, vous avez bien sûr les couches lavables, mais pour être vraiment écologique vous pouvez aussi tenter la méthode sans couche : “hygiène naturelle infantile” dont on a déjà parlé.


 

Et pour les couches ?

Les couches, c’est ce qui est en contact avec la peau de votre bébé 99% du temps, de sa naissance jusqu’à ses (plus ou moins) 3 ans. S’il y a un produit qu’il faut choisir correctement, c’est bien celui-ci.

On évite donc la liste des substances mentionnées plus haut, et pour les choisir, vous avez plusieurs labels intéressants :

  • Dermatest et Allergy-Certified sont deux labels qui certifient que les couches sont hypoallergéniques
  • Le label OEKO-TEX® STANDARD 100 qui teste les produits selon des critères stricts sur les substances nocives et de nombreux produits chimiques.

Il existe plusieurs marques de couches sur le marché, mais vous le savez, j’ai un chouchou et je vous en ai parlé plusieurs fois, c’est devenu un partenaire de CPMHK.

(la suite de cet article est donc un article partenaire)

LILLYDOO !! Pourquoi ? Parce que ce sont des couches très respectueuses de la peau de bébé, qui disposent de tous ces labels (vous pouvez en savoir plus sur la composition des couches ici), avec une équipe très engagée. Leur philosophie : ‘Aussi peu que possible, autant que nécessaire’. Leur objectif : mettre le moins d’ingrédients possibles dans leurs couches tout en gardant une absorption efficace !

Soin bébé : tout pour bien choisir ! Et les bons réflexes à adopter…Non contents d’alléger leurs couches, ils allègent aussi notre charge mentale avec leur abonnement hyper flexible, simple, rodé. Difficile de se tromper de quantité ou de fréquence avec leur système, et s’il y avait quoi que ce soit, on peut renvoyer le colis gratuitement.

Et puis, histoire de se faire un peu plaisir aussi, je dois dire que leurs modèles sont vraiment choux : on peut choisir ses motifs, et franchement, voir les petites fesses de bébé dans une jolie couche, ça fait toujours son petit effet 😉

Si vous avez envie de tester, vous pouvez même vous faire envoyer un kit d’essai gratuitement. Comme ça, vous vous ferez votre propre avis.

>> Cliquez ici pour recevoir le kit d’essai <<

J’espère que cet article vous a plu. J’ai décidé de ne pas faire plus de 4 articles partenaires par an, donc autant vous dire que je les choisis avec soin. Et avec LILLYDOO, c’est un vrai coup de coeur. Merci également à cette marque de contribuer ainsi à la diffusion de contenu gratuit sur le site CPMHK (vidéos, printable, etc.)

Prenez soin de vous !

NB : Petite parenthèse pour éclairer auprès de vous la dernière étude de 60 Millions de consommateurs, et les traces de pesticides trouvés dans les couches Lillydoo. Première chose quand même importante, la quantité de substance trouvée, est au moins 10 fois inférieure aux valeurs limites acceptables par l’Union Européenne, et par le label OEKO TEX® STANDARD 100. Mais surtout il est important de dire que ces substances ne sont pas ajoutées dans les couches lors de la fabrication, mais  sont due à un transfert de l’environnement au produit D’autre part, l’UFC Que Choisir a réalisé ses propres analyses sur les couches et remet en perspective les résultats affichés précédemment. Le magazine rappelle que les substances trouvées sont à l’état de traces et donc « sans risque toxique à court terme pour le bébé, et avec des probabilités de risque, a priori, assez faibles à plus long terme ». Vous pouvez en apprendre plus sur les analyses menées par LILLYDOO sur la page Philosophie Produit

couches non toxiques

 

 

Pour découvrir nos cool coachings, cliquez ici !

Pour découvrir nos cool coachings, cliquez ici !

livre audio enfant

livre audio enfant

Voici notre sélection de livres audio enfants, car oui les livres, ça peut aussi s’écouter… Pour sauver vos voyages en voiture, distraire vos enfants sans écran ou juste parfaire une séance coloriage à la maison un jour de pluie, vive les livres audio ! Les petits adorent qu’on leur raconte des histoires, et même si on aime leur lire des livres, on ne peut pas non plus le faire toute la journée… et puis, nous aussi on aime les écouter !  Alors, pour les insatiables des histoires (qu’on comprend tout à fait), voici une sélection de livres audio pour nos enfants, à écouter et ré-écouter sans aucune modération.

Pierre et le loup” de Gérard Philipe (Le Chant du Monde)

Pierre et le loupC’est le classique des classiques… Et des plus jeunes aux plus âgés de la famille, qui ne connaît pas le légendaire thème musical de Pierre ?! Parfois, ce vétéran des livres audio est même étudié à l’école, en maternelle. D’autres fois, on le fait découvrir à la maison. Dans tous les cas, la recette fonctionne, génération après génération, vinyle après CD après mp3. Pourquoi ? Peut-être parce que l’histoire et la musique sont signés Prokofiev. Démodé, Pierre et le Loup ? Demandez donc à la fille de mes voisins, née en 2014, qui le réclame à chaque voyage en voiture ! Un incontournable.

Les histoires des films Disney (Hachette Jeunesse Collection Disney)

Eh oui… Ça peut paraître évident à certains, mais totalement ignoré par d’autres : les meilleurs dessins animés Disney existent aussi en livres audio…! D’une vingtaine de minutes environ, ils résument l’histoire avec les voix du film (ce qui est très important pour les petites oreilles de nos enfants), permettant de savourer des grands classiques comme des nouveautés sans être obligé de s’engager dans une heure et demi d’écran. Idéal pour les tout petits, mais évidemment très apprécié des plus grands aussi. Le top trois chez nous ? Les 101 Dalmatiens, La Belle et la Bête, et Coco !

Piccolo saxo et compagnie” de Jean Broussolle (Thierry Magnier)

Encore du vintage ! À peu près de la même époque que Pierre et le Loup, Piccolo saxo et compagnie est un régal pour les oreilles des petits comme des grands. Racontant l’histoire des instruments de musique, ce récit à l’ancienne nous explique comment leurs différentes familles se sont rencontrées jusqu’à former un orchestre. De la nonchalante Mademoiselle Guitare jusqu’au tonitruant Papa Tambour, en passant par l’incroyable découverte du majestueux piano, les petits Piccolo et Saxo jouent les fils rouges d’une mignonne histoire rythmée par tous les sons des instruments de musique. Même les parents apprennent des choses (vous savez, vous, quel son fait un basson…?), et repartent avec le merveilleux thème musical en tête !

 

 

Histoire de Père Castor (Père Castor-Flammarion)

En dehors des ultra classiques “Roule Galette” et “Petite Poule Rousse” (qui, d’après ce que nous disent les lecteurs de CPMHK, fonctionnent toujours du tonnerre, décidément cet article regorge de pépites vintage…), le Père Castor sait aussi se renouveler et proposer d’autres horizons à nos petits bouts ! Un de ses derniers opus nous emmène tout droit en Afrique, avec des contes qui changent un peu de nos classiques. Bruitages, musiques, animaux facétieux, tout y est pour captiver nos enfants. Un seul bémol : histoires indiquées pour les 3 ans, mais en réalité, un peu compliquées à suivre pour des tout petits !

LUNII, le petit OVNI. Un drôle de  livre audio enfant.

C’est l’histoire d’une jolie radio qui ravit les petits héros… Un peu à part dans cette sélection puisque pas exactement un livre audio enfant, Lunii y a pourtant toute sa place. Avec ce jouet pas comme les autres, qui ressemble à une radio à trois boutons, nos enfants peuvent choisir eux-mêmes le héros de l’histoire qu’ils vont écouter, son univers, un deuxième personnage et même un objet. Il n’a pas fallu plus de 5 minutes à Léon, 2 ans et demi, pour deviner par lui-même comment ça fonctionnait ! Depuis, Joy et lui fabriquent des histoires en continu. Elles sont toutes drôles, tendres et joliment contées. À noter, même si cette boîte magique dispose de 48 histoires, nos enfants se cantonnent pour l’instant aux quatre mêmes, et ne sont pas prêts de s’en lasser… On a donc de quoi voir venir 🙂

Et puis bien sûr, si vous êtes fan d’audio pour enfant, il y aussi Bloom, la radio des enfants, dont on va a parlée ici, et que l’on adore !

NB : Les liens renvoient vers Amazon, mais bien entendu, on vous conseille en priorité d’aller les acheter chez votre libraire préféré… Pourquoi Amazon ? Parce que c’est le seul système qui permet de rémunérer facilement les sites qui redirigent vers leurs livres, nous versant ainsi de petites commissions qui nous permettent de vous offrir cet article gratuitement, même si pour nous il n’a pas été gratuit (en participant ainsi à la rémunération de la rédactrice, du web-master et de la graphiste). Et pour ceux qui préfèrent les livres écrits, retrouvez d’autres sélections : les livres sur les émotions (ici :-)) ou d’autres coups de cœurs 🙂

Pour découvrir nos cool coachings, cliquez ici !

Pour découvrir nos cool coachings, cliquez ici !

Lettre de Manon, 7 ans à ses parents

Lettre de Manon, 7 ans à ses parents

Maman, Papa,

S’il vous plaît, arrêtez de me gronder… J’ai l’impression que quoi que je fasse (ou que je ne fasse pas, d’ailleurs), ça ne vous va pas. Pas assez bien, pas assez vite, je pleure je ne devrais pas, je suis en colère je ne devrais pas, j’aime pas le poisson je devrais l’aimer… Moi ce que j’aime c’est rire, c’est jouer, c’est dire des bêtises, courir et faire du bruit ! Est-ce si grave ? Est-ce si mal ?

L’autre jour, j’ai été déjeuner chez mon ami Marc. Tu sais, Maman, pendant le repas, ils ont ri, ils ont fait des blagues, et Marc à un moment a même chanté, et tout le monde a chanté en même temps. Pourquoi chez nous c’est pas pareil ? Pourquoi chez nous pendant les repas rien ne va, je ne suis jamais assez bien comme je devrais, je n’aime pas ce que je devrais aimer, ou si j’aime j’en mange trop, ou parfois pas assez, je parle trop fort, je fais le pitre, bref, je me fais gronder. Moi, Maman, j’ai envie de chanter, j’ai envie de rire, j’ai envie de m’amuser, j’ai pas envie de me faire reprendre tout le temps. Parfois, je me dis que je vais tout bien faire pour que vous m’aimiez, mais même quand j’essaye de tout bien faire, ce n’est pas assez.

Pourquoi vous ne m’aimez pas ? Pourquoi à la maison on ne fait pas les fous tous ensemble ?

Est-ce qu’il faut que j’attende d’être grand, pour que nous puissions dire des bêtises en famille, rigoler et chanter tous ensemble à table ?

S’il vous plaît, arrêtez de me gronder, je veux juste que vous m’aimiez.

Pour découvrir nos cool coachings, cliquez ici !

Pour découvrir nos cool coachings, cliquez ici !

activité montessori + carte invitation anniversaire enfant

activité montessori + carte invitation anniversaire enfant

Qu’y a-t-il de plus excitant pour un enfant que d’organiser sa fête d’anniversaire ? C’est généralement un moment magique : ils y pensent des semaines à l’avance et sont pleins de bonne volonté pour participer à l’organisation… Les conditions parfaites pour leur proposer une série d’activités Montessori qui développent leur autonomie, leur créativité et leur confiance en eux !

La première activité peut être la création des cartes d’invitation. C’est parti pour un atelier DIY qui occupera un après-midi pluvieux, stimulera leur créativité et fera plaisir aux amis à qui les cartes seront destinées.

L’idée ici est de ne surtout pas suivre un modèle de cartes mais de laisser parler l’imagination de nos enfants. On commence par étaler sur la table tout le matériel dont on dispose (colle, papiers, peinture, masking tape, bouts de laine, magazines, gommettes, paillettes, et pourquoi pas allumettes, serviettes en papier, ou encore feuilles d’arbre !). A ce propos, j’ai fait il y a trois ans une virée chez HEMA pour fournir une petite “boîte à matériel DIY” et on continue de s’en servir aujourd’hui: faux yeux à coller, plumes, morceaux de tissus, post-it, ramette de papiers colorés… C’est super pratique d’avoir ça dans un placard !

La méthode Montessori vous intéresse ? Vous souhaitez essayer d’autres activités, imprimer des petits outils fun et gratuits sur le sujet, découvrir une super méthode de rangement de chambre Montessori (youpi !) ou tout simplement en savoir plus ? N’hésitez pas à renseigner votre email ci dessous : je vous enverrai alors (gratuitement !) mon PACK MONTESSORI : mes conseils éducatifs pour vous mettre en douceur à la méthode Montessori ! 

Vous avez testé cette idée ? Et si vous nous partagiez vos photos d’oeuvres d’art dans les commentaires ? Et pour ne pas rater notre prochain Vendredi Montessori, n’hésitez pas à vous inscrire gratuitement à la newsletter !

Pour découvrir nos cool coachings, cliquez ici !

Pour découvrir nos cool coachings, cliquez ici !

Derniers articles

Derniers articles

 

0 Avis
5 Avis
0 Avis
11 Avis

LE PACK DU PARENT BIENVEILLANT

LE PACK DU PARENT BIENVEILLANT

Commentaires

Commentaires