Lettre maman estime de soi

« Chers lecteurs de CPMHK,

Je m’appelle Clémentine. Je suis Maman de deux enfants,  Romain 4 ans et Vincent 16 mois. J’avais envie de vous partager un petit bout de mon chemin… Je viens de suivre une formation et je suis troublée par le bien qu’elle m’a procuré. Depuis que je suis mère, j’avais besoin de dépasser les peurs qui m’envahissent, me tétanisent et m’empêche de vivre pleinement. Car j’ai envie de transmettre à mes enfants la force d’avoir confiance en eux, une confiance respectueuse des autres mais qui leur permette avant tout d’avoir un beau regard sur eux.

Mes parents nous ont élevées avec beaucoup d’amour et d’affection. Ils nous ont souvent dit que l’on était des « filles biens », avec un regard positif et des paroles encourageantes. Pourtant chacune de nous -mes sœurs et moi- avons notre petite « étiquette » collée, presque tatouée sur le bras. Petits traits de caractère qui nous guident, tels des tuteurs auxquels nous nous attachons quand on grandit. Nous nous entortillons tellement autour, que ces tiges rigides font partie de nous.Elles nous tiennent presque debout.

Il était temps pour moi de m’élancer vers le haut sans plus tourner en rond. J’en avais besoin, je manquais d’air, d’aspirations.

Je suis une femme, à présent et j’ai besoin d’être moi. De ne plus attendre des autres, de ne pas m’enfermer dans une exigence oppressante, un perfectionnisme néfaste. J’ai envie de me sentir fière de moi, mais fière dans MA globalité.

Ce que j’ai appris sur ce chemin c’est que nous sommes à l’origine de nos pires crises et de nos plus grandes joies. Si nous attendons la reconnaissance et la bienveillance des autres nous serons toujours en attente. Nous ne serons donc jamais rassasiés : toujours dans les starting-blocks mais jamais prêts au sprint.

En me lançant dans cette formation, je voulais changer de point de vue, trouver une autre mise au point pour rendre ma vie plus nette, plus en accord avec moi-même. Ce que j’ai découvert est énorme : comme tout dépend de moi, tout est possible. J’ai découvert en moi une sorte d’autosuffisance (pas nombriliste) qui me permet d’être plus épanouie, plus souriante, car simplement plus fière de moi. Et je suis étonnée de la sérénité que cela m’a apporté. J’ai appris énormément, j’ai passé un cap, enfin.

J’aurais aimé connaître cette formation plus tôt. Je peux enfin laisser de côté les préjugés, les étiquettes que l’on nous colle ou que l’on se colle soi-même, me dire « je suis bien », « si j’ai envie de ça, je le fais », « si je suis comme ça c’est bien et peu importe ce que pensent les autres ». Je fais enfin ce qui me semble bien pour moi et non pour les autres. Je ne laisse plus mes peurs me paralyser et me faire croire que le chemin s’arrête. Je ne laisse plus ma faible estime de moi limiter mes actions.

Il faut s’inscrire dans un cercle vertueux car ayant une bonne image de nous, les autres changeront forcément leur regard !

Clémentine, Maman de Romain 4 ans et Vincent 16 mois”

Merci, Clémentine, pour ton témoignage qui me touche beaucoup. Je voulais en créant cette formation, aider d’autres parents à emprunter ce chemin de l’estime de soi que j’ai emprunté moi aussi il y a quelques temps… Je suis heureuse que celle-ci ait pu être un maillon dans ton chemin, voilà ma mission comblée.

Si vous souhaitez vous aussi rejoindre Clémentine et vivre la même expérience, c’est par ici : http://bit.ly/spmr-fb-1

Je vous souhaite à chacun une belle soirée,

Charlotte

Commentaires

Commentaires

1 réponse

Répondre

Laissez-nous votre commentaire bienveillant !
Règle de conduite: Merci de ne mettre aucun lien vers un site extérieur, afin d'éviter les dérives. :-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.