ForumCatégorie: 2-6 ansMon fils de 4 ans me parle mal, ok avec l'éducation bienveillante mais où sont les limites ?
Aurélie demandé il y a 3 ans

Bonjour,
Mon fils va avoir 4 ans, c’est un petit bonhomme adorable, extrêmement sensible et ne pensant qu’à jouer (aux voitures essentiellement !)
Depuis quelque temps il ne supporte aucune remarque, veut faire comme il l’entend, est constamment frustré et en colère. 
J’ai essayé de lui parler de cette colère mais il ne sait pas l’expliquer. Rien n’a changé dans notre vie et honnêtement je ne vois pas ce qui peut le mettre dans cet état.
J’essaie d’appliquer au mieux les méthodes d’éducation positive : prévenir à l’avance, laisser le choix, passer du temps avec lui, etc. mais quelle méthode quand votre fils de 4 ans vous regarde droit dans les yeux en vous disant d’une grosse voix : « j’en ai marre de toi », « tu es vilaine », « tu m’énerves », « je veux plus te parler », « quand je dis non c’est non » … (je tiens à préciser que nous n’employons jamais de telles phrases à l’égard de nos enfants).

Alors oui, j’ai essayé les « mon amour, je comprends ta colère, je sais que tu voulais continuer à jouer mais maintenant il est temps de passer à table … » mais il y a un moment ou ça suffit, je ne peux tolérer que mon enfant de 4 ans soit insolant avec moi, qu’est ce que ce sera dans 10 ans ?!
J’aimerais savoir comment réagir dans cette situation où j’avoue ne vraiment pas savoir quoi faire !
Comment lui faire comprendre qu’il y a des mots qu’on ne peut pas dire à sa maman et aux gens en général, qu’il y a une autre façon d’exprimer sa colère / son désaccord ?
Merci pour vos conseils.

4 Réponses
MaliM répondu il y a 3 ans

Bonjour Aurélie,
J’ai un peu le même problème en ce moment avec mon fils de 4 ans dont les phrases préférées sont « Tu es méchante » « c’est de ta faute » « va-t-en » « je ne veux pas te voir ». Cela m’a aussi prise de court de le voir parler comme ça car jamais nous ne nous adressons à lui de cette manière. Je soupçonne l’école de mettre à mal notre manière de faire, il répète des trucs entendu ailleurs (le « tu es méchant » c’est assez typique…).
Bref, tout ça pour dire qu’à mon sens, éducation bienveillante ne veut pas dire qu’il ne faut pas poser de limites. Il me semble que l’on peut signifier à l’enfant avec bienveillance que son émotion est normale mais que sa manière de l’exprimer n’est pas appropriée. On peut lui dire que ça n’est pas acceptable de s’adresser à quelqu’un de cette manière, tout en lui proposant une autre manière de faire.
« je n’accepte pas que tu me parles comme ça. Quand tu me parles comme ça, je ne me sens pas respectée. Je comprends que tu sois en colère contre moi, moi aussi je serais en colère si […]… tu peux dire que tu es en colère d’une autre manière, tu peux par ex dire « je suis furieux ! » « j’ai besoin d’être tout seul » (etc. proposer tous les « outils » pour apprendre à exprimer ses émotions et retrouver son calme)
Ici on n’a malheureusement toujours pas trouvé la bonne méthode pour qu’il puisse exprimer sa colère sans crier/jeter etc., on continue de chercher, mais je trouve que c’est important quoiqu’il en soit que de dire clairement que ce n’est pas acceptable de manquer de respect aux autres quand on est en colère et qu’il y a d’autres moyens de l’exprimer.

Elodes répondu il y a 3 ans

 Bonjour Aurélie,
Quelques pistes peut-être…
Il me semble qu’en effet il est important que tu exprimes ton ressenti à ton fils lorsqu’il te parle mal. Qu’est-ce que cela produit en toi? Colère? Tristesse? etc… Dis-le lui. 
Ensuite, lorsque tu lui dis que tu comprends sa colère, est-ce vrai? Ou bien lui dis-tu « je comprends ta colère » juste parce que c’est une phrase « classique » de l’éducation bienveillante? Peut-être creuser cette piste?
Enfin, as-tu tenté le jeu pour dédramatiser? Souvent l’humour, le jeu fonctionnent bien dans des situations tendues. 
Ce ne sont que des idées qui me viennent sans trop y réfléchir! Elles sont peut-être toutes mauvaises! Mais sait-on jamais 🙂
Bon courage!
 

coralie répondu il y a 3 ans

Oui, il faut écouter, et écouter, c’est le premier angle.
Et puis, si ça ne fonctionne vraiment pas, penser à fixer ses limites. A ne pas accepter plus que ce qu’il faudrait. En ce sens, j’aime beaucoup l’approche de la « discipline positive », qui propose vraiment un respect mutuel.

Marion répondu il y a 2 semaines

Bonsoir,
J ai exactement le même soucis avec mon fils de 3 ans et demi… sauf qu il y a eut beaucoup de changement ces 6 derniers mois dans sa vie… mais c est surtout l enorme différence de comportement entre l ecole et la maison qui me rend triste…
A la maison il me parle mal, a tendance a me donner des coups de pieds, ne range rien, fais des crises de rage pour un oui ou un non et les repas sont… pour le moins compliqué. 
Alors que a l ecole en dehors d un  soucis de frustration quand il n arrive pas du premier coup a faire quelque chose, la maitresse me dit qu il est gentil avec les autres enfants, qu il range super bien après avoir jouer avec quelque chose et qu il mange comme un chef a la cantine etc…
Ca me déprime un peu d avoir tout les mauvais coté de mon fils…
 

Votre Réponse