ForumCatégorie: 2-6 ansRépression et bienveillance
Sandrine demandé il y a 1 mois

Bonjour, Depuis quelques temps, je suis confrontée à un problème, ma fille de 3 ans se relève 15 fois. Après avoir tout essayé, je fini par lui dire que vu qu’elle ne respecte pas la consigne ni même le marché que nous avons fait…. je ne vois pas d’autre solution que de fermer sa porte pour l’obliger à rester dans sa chambre (idem pour le bruit qui risque de réveiller son frère car quand elle ne se lève pas elle nous appelle en criant de plus en plus fort) … Cela fonctionne bien puisqu’après une grosse crise de larme et colère, je rouvre et elle s’endort sans problème. Mais je culpabilise de l’enfermer. Même justifié comme conséquence au fait qu’elle sort de sa chambre sans cesse (ce n’est pas pour la punir), même expliqué gentiment, j’ai l’impression de déguiser un acte de séquestration en l’enrobant d’un langage bienveillant et d’être par dessus hypocrite… En même temps, je suis à cours de solutions alternatives… Qu’en pensez-vous ? Merci d’avance de vos réponses et idées 

1 Réponses
Carole Callais répondu il y a 4 semaines

Bonjour Sandrine,
Un enfant a besoin d’un cadre ferme. Vous devez effectivement faire entendre à votre fille que votre règle n’est pas négociable. Il est parfois nécessaire d’être ferme bien que cela soit difficile à vivre pour nous. 
Je vous propose une matérialisation de la règle et de la sanction en cas de non respect de cette dernière. Pour se faire, vous affichez au mur la règle avec en dessous trois smileys neutres puis après les trois smileys, un égal avec une porte fermée. Vous allez lui expliquer que si elle ressort 3 fois, vous fermerez la porte. A chaque sortie, vous dessinerez une bouche pas contente dans le smiley afin qu’elle visualise qu’elle a trois chances. Si elle ne va pas au bout des trois, le lendemain matin, vous dessinerez un sourire dans le smiley qui suit. 
Vous pouvez lui expliquer que si elle n’a aucun smiley pas content, le lendemain, elle aura le droit à une récompense ( 10 minutes d’écran, de parc ou autre récompense selon votre système ). Vous dessinerez aussi en bas un smiley qui sourit = le dessin de la récompense. 
Ainsi, votre fille aura simplement un cadre ferme et votre action de fermer la porte ne pourra pas être pris comme une violence, c’est son choix. Très vite, vous n’aurais plus besoin de se renforçateur positif. 
Mes patients répondent très bien à cette stimulation positive.
Carole Callais

Votre Réponse