ForumCatégorie: 2-6 ansMon enfant n'écoute pas
Charlotte demandé il y a 3 ans

Alors voilà avec l’éducation positive que j’essaie de pratiquer on est dans la discussion et le dialogue cependant ma fille de bientôt 3 ans ne m’écoute tout simplement pas.
Par exemple je lui dit qu’il est l’heure d’aller au lit et de se brosser les dents, elle ne veut pas, me dit non en criant et me tape. Je lui dit que je suis triste qu’elle m’ait taper sauf qu’elle est déjà partie et qu’elle ne m’écoute pas du tout. Je retourne la voir pour lui parler mais rien à faire elle s’en va en criant non.
Que dois-je faire ? Puisque qu’elle ne m’écoute pas du tout et s’en va ?

3 Réponses
Coralie répondu il y a 3 ans

Bonjour Charlotte. 
Il est difficile de répondre ainsi sans avoir vraiment l’histoire et le contexte de votre relation. Il peut y avoir plein de raisons derrière le blocage de ta fille…   
Il est possible qu’elle cherche de l’attention, avez-vous régulièrement des moments partages ? 
Il est possible qu’elle soit dans une lutte de pouvoir, a-t-elle régulièrement l’occasion d’agir de son libre arbitre ?
Peut être a-t-elle besoin de passer un message qu’elle ne sait pas exprimer… Depuis combien de temps cela dure-t-il ?
Dans un premier temps, je commencerais par voir si changer ta formulation pourrait aider les choses. 
Par exemple en lui posant des questions du type : « Qu’est-ce qu’il te manque avant qu’on puisse aller lire l’histoire ? », le but étant qu’elle comprenne toute seule qu’il s’agit de se brosser les dents. 
Pour cela, la mise en place de routine peut aider énormément. A cet âge là, tu peux lui faire une fiche avec des images, pour qu’elle puisse suivre le déroulé. 
Peut-être repenser également la manière dont tu poses tes limites, parce que ta façon de faire est un vrai modele pour elle. Imagine que quelqu’un agisse avec elle comme elle agit avec toi, comment aimerais-tu qu’elle réagisse ? Ta réaction lui donnera un référentiel à suivre plus tard…
Que penses-tu de tout ça ?

Charlotte répondu il y a 3 ans

Bonsoir,
merci beaucoup pour cette réponse très intéressante et me faisant m\\\’interroger sur différents aspects.
Cela fait environ 1 mois qu\\\’elle est effectivement dans une lutte de pouvoir, elle répond toujours non à mes questions même si je sais qu\\\’elle veut répondre oui mais elle dit toujours non. Par exemple je lui demande si elle veut de la crème au chocolat, elle me dit non et 30s après elle me dit qu\\\’elle en veut. Peut être que je devrais plus lui poser des questions ouvertes que fermées…
Il est également vrai que j\\\’ai passé moins de temps avec elle ces derniers temps car je suis très fatiguée. Je vais faire un effort là dessus et voir ce que ça donne.
La routine du soir est toujours la même et elle la connaît très bien mais je pense qu\\\’il faut que je la prévienne avant que quand elle aura fini son activité on ira au dodo.
En tout cas merci pour cette réponse.

Thibault répondu il y a 3 ans

Concernant la routine, il faut voir qu’un enfant de 3 ans a une notion du temps qui est très flou. 10 minutes, ça varie selon son état de fatigue, son activité… Quand on les préviens que c’est fini, c’est tours trop tôt.
Vous pouvez essayer de lui donner des repères temporels compréhensibles pour son âge. Par exemple, le compte minute qui permet de marquer un temps libre pour jouer avant se se brosser les dents (avec une sonnerie douce !), en lui expliquant comment voir le temps restant (il y a des modèles où le temps est matérialisé par un camembert rouge), ou un sablier qui permet de bien voir combien de temps il reste.  Ou encore le planning de la soirée, avec des dessins montrant les étapes. A 3 ans, on tolère moins d’avoir un adulte qui gère chaque activité, on a besoin de se projeter, d’avoir le sentiment de contrôler le déroulement des choses.
Après, 3 ans, c’est aussi un cap – on parle de mini-crise d’adolescence 😉 L’enfant commence à avoir ses goûts, son tempérament, il désire s’émanciper. Il y a un passage du non mécanique, à l’affirmation un peu violente de ses choix puis à la capacité à négocier et à argumenter (pas forcément plus reposante). Ca suit aussi le développement du langage. Mais du coup, ça finit quand même pas se tasser au bout d’un moment.
 

Votre Réponse