Cool Parents Make Happy Kids – Le ForumCatégorie: 2-6 ansalimentation enfant et relation maman
Orely demandé il y a 4 ans

Bonjour,
Mon fils a 6 ans. Moi 36.
J’ai eu une remarque aujourd’hui qui me questionne sur certaines façons de faire concernant ma relation avec mon fils. J’explique.
Mon fils n’a jamais été friand de tout ce qui concerne la pomme de terre, il commence seulement à manger des frites, la purée il aime. Mais tout ce qui tourne en plat autour de cela, il n’aime pas. 
Aujourd’hui, en famille c’était un gratin dauphinois. On lui en a proposé mais moi, je savais qu’il n’en prendrait pas. On avait déjà testé 1 mois avant et il n’avait pas voulu goûter. J’ai juste dit qu’il n’en mangerait pas, parce que je le savais qu’il ne goûterait pas et n’en voudrait pas. Et c’est là que les critiques sont arrivés “maintenant c’est trop tard, il n’en mangera pas parce que tu lui as dit”
Je demande à vous parents : est-ce que si je sais d’avance qu’il n’en mangera pas et le dit, mon fils tient vraiment compte de ce que je dis, où est-ce qu’il fait en fonction de son choix et de son goût. en sachant qu’il goûte quand il est chez les beaux parents, il goûte en général, sauf quand il ne veut pas, et là c’était le cas. Il avait bien mangé sa viande et une entrée, donc perso je n’insiste pas, je connais bien mon fils quand même.
J’aimerais une vision extérieur de parents.
Dans l’histoire, il n’y a que mes beaux parents qui n’ont trop rien dit, sauf le grand-père de mon fils qui commençait à s’énerver parce qu’il ne voulait pas goûter uniquement parce que j’étais là, quand ils sont seuls avec lui il goûte à tout. Les pommes de terre, mon fils en mange mais quand elles sont cuites à la poêle. La remarque du “c’est trop tard, tu lui as dit que… ” vient de mes belles-sœurs qui n’ont pas d’enfants. Ont-ils un bon jugement ?
Merci pour ceux qui pourront me répondre.
 

2 Réponses
delphine répondu il y a 4 ans

bonjour,
je tiens tout d’abord à vous rassurer en vous confirmant que vous êtes une bonne maman et dans la bienveillance et que d’après votre mail, on remarque bien que vous avez le fait de vous remettre en question sur vos faits, gestes et paroles en rapport à votre enfant. Ceci peut vous faire dire que vous êtes une ‘bonne maman” pour votre bout de chou car vous êtes attentive à son environnement et son bien être et, de ce fait, il ne faut absolument pas vous dévaloriser en tant que maman. 😉
Dans votre mail, on peut se rendre compte que tout ce qui tourne autour du repas est source de stress, voir même de tension par rapport à votre famille. Il faut savoir qu’à l âge de votre bout de chou, il est une véritable éponge : ce qui signifie qu’il a comme des “petites antennes” qui lui permettent de ressentir toutes les émotions de ceux qui l’entourent et, fait aussi son apprentissage sur ses “pouvoirs” vis à vis des autres. Je m’explique : le tout jeune enfant, vers 18mois (et après) comprend de plus en plus qu’il est une personne à part entière et qu’il peut être différent de ses parents (c’est pourquoi aussi, vers cette période, le jeune enfant a du mal à se séparer de ses parents, lors de la journée à la crèche ou chez la nourrice); C’est pourquoi, pour lui nous, les adultes, on peut se retrouver à être un formidable jouet “sans piles” 🙂 et qu’il a le pouvoir de nous faire réagir sur différentes choses. Là, en l’occurence, il sent bien qu’en ne voulant pas goûter certains aliments, cela provoque des réactions diverses (entre lui, vous et le reste de son entourage).
Etant moi même maman et éducatrice de jeunes enfants, je me rend bien compte qu’il est difficile de se détacher de certaines de ces situations “conflictuelles”, “délicates”. Mais il serait bien pour lui et pour vous de pouvoir se détacher de ce problème et de rendre ce moment de repas léger, détendu, et voir même inclure un petit jeu entre lui et vous pendant ce moment pour que votre bout de chou puisse apprécier de nouveau ce moment de partage et de goût. Par exemple, ce que je mettais en place pour des jeunes enfnts qui avaient du mal au moment des repas, de mettre en place un petit rituel rassurant, par exemple avec son doudou et de mettre en situation le doudou. Je m’explique : il peut par exemple réserver une placeà son doudou juste à côté de lui et qu’il puisse lui mettre une assiette et une cuillère tout comme pour votre bout de chou. Puis, lors des moments où votre enfant exprime une méfiance sur le fait de goûter un aliment, mettre en jeu le doudou. Dire à votre enfant de servir un peu de pomme de terre à son doudou et de le faire manger (effectivement, le doudou risque peut être d’être tâcher!! rire! Mais ceci peut vraiment rassurer votre enfant de faire goûter à son doudou les mêmes choses que lui). Si il n’a pas de doudou, il peut très bien choisir une de ses poupées ou peluche pour partager avec lui le repas.
Autre chose qui permet à vous parent, d’avoir un bon support, c’est un livre pour jeune enfant, parlant de ce thème. Vous vous apercevrez vite si cela parle à votre enfant, car il vous demandera alors de lui lire une bonne centaine de fois!!! 😉
En ce qui concerne ce que votre entourage peut vous dire, gardez confiance en vous et dites vous bien que vous êtes une maman dans la bienveillance pour votre enfant et que parfois on se heurte à de petites difficultés sur l’éducation. Mais en aucun cas il ne faut doutez de vous en tant que maman.
 
Je vous souhaite une agréable journée
Delphine, éducatrice de jeunes enfants

Emilie répondu il y a 4 ans

Bonjour,
 
je pense qu’il est difficile de répondre de manière générale.
Je peux seulement dire que pour notre fils qui n’a que 2 ans c’est le cas, si on propose une réponse à sa place il la fait sienne.
Quant au fait que la remarque vienne de femme n’ayant pas d’enfant, ça ne veut pas dire qu’elle n’est pas une bonne remarque. J’ai souvent eu ce genre de réponse de ma soeur avant d’avoir mon fils, et la fameuse “avant on a des principes, après on a des enfants”. Eh bien je peux dire aujourd’hui que “avant j’avais des principes, aujourd’hui je les applique à mon fils”
Je pense qu’il faut surtout voir si cette idée qu’il fait en fonction de ce que vous dites se constate dans un autre cadre que les repas. Si oui, alors en effet il fait peut-être certaines choses pour “coller” à vos affirmations. Si non, alors tant mieux!
Dans tous les cas c’est toujours difficile les repas en famille, on est scruté parents et enfants pour voir qui fait quoi comment, et comme si c’était un révélateur de notre façon d’éduquer nos enfants!

Votre Réponse

Accueil L'appli' Le blog