Derniers articles

Derniers articles

 

Commentaires

Commentaires

10 réponses
  1. bobun
    bobun says:

    Bonjour, franchement je suis choquée par cette culpabilisation permanente des parents : si les enfants font une crise, c’est toujours de la faute des parents ? Il peut y avoir 1000 autres raisons qu’on ne peut pas gérer. En l’occurrence, chez moi, je me suis aperçue que ma fille de 4 ans pouvait en faire simplement parce qu’elle avait été agressée par trop de bruit dans la journée, ou parce qu’elle avait soif, ou qu’elle était simplement fatiguée… ou parce qu’elle avait juste envie de mesurer son pouvoir sur moi ! Alors dorénavant, chez moi, c’est très simple et j’ai beaucoup moins de crises en ayant des horaires de coucher très stricts, en donnant un verre d’eau, un calin et un dialogue dès que je sens monter un énervement, et en ayant donné quelques fessées cet été (maintenant je compte juste jusqu’à 3 et en général ça suffit ). Si besoin je l’envoie faire sa crise dans sa chambre fermée à clé…(car une fois que la crise est partie, il n’y a absolument rien à faire que d’attendre que ça se calme, à mon sens, et c’est là que c’est très dur d’avoir la patience de ne pas intervenir…). Alors oui, je sais que ce n’est pas tout à fait dans la mouvance « cool parents », mais voilà ce qui a marché chez moi. Et je suis beaucoup moins fatiguée et donc surement meilleure maman qu’avant. 🙂

    Répondre
  2. Paul
    Paul says:

    Ca ne parle que du debut de la crise. Pas d’exemples de solutions. Que faire quand l’enfant n’ecoutes pas (cris, violence, etc.) meme si on reste calme et qu’on lui propose de trouver une solution. Une des seules sorties qu’on a trouve lors d’escalade et de s’eloigner… mais les cris durent et c’est dur de tenir.

    Répondre
  3. Perrier
    Perrier says:

    Bonjour, je suis tout à fait d’accord sur le fond de votre article néanmoins concrètement comment ça se passe? Comment vous en êtes vous sortie avec votre fille? En fait votre article nous aide à comprendre pourquoi l’enfant réagit comme ça mais pas comment gérer la crise ! Parfois on a beau avoir prévenu 3 fois, avoir expliqué la règle très clairement, lui dire je comprends que bla-bla-bla la crise de nerf est là et il devient très difficile de la gérer! Surtout quand il y a d’autres frères et sœurs !

    Répondre
  4. Aurélie
    Aurélie says:

    et que faire quand les crises surgissent à cause du frère…? et que pour la millième fois on en peut plus de les voir se tapper dessus! hier j’ai craqué après avoir gardé ma bienveillance avant le brossage de dents…et au final énorme dispute entre eux qui m’a fait explosé!

    Répondre
    • VA
      VA says:

      Je pense qu’il faut leur répéter souvent (dans les moments calmes) qu’ils sont frères et sœurs pour la vie et qu’ils sont importants l’un pour l’autre. Encourager les bisous et partager les bons moments avec son frère ou sa sœur. Souvent, les parents oublient d’inculquer le lien fraternel. Et comme il y a de la »concurrence » entre enfants face aux parents, il est important que les parents montrent à chacun des enfants qu’il est unique et passent des moments individuels avec chacun. Moins de concurrence, plus d’amour = moins de disputes

      Répondre
  5. Anonyme
    Anonyme says:

    Bonsoir
    Votre approche est parfaite a mes yeux. Je procède ainsi tant que je le peux. J appelle ceci communiquer avec son enfant….entre autre….
    Merci pour votre article qui devrait être diffusé sans modération…

    Répondre

Répondre

Laissez-nous votre commentaire bienveillant !
Règle de conduite: Merci de ne mettre aucun lien vers un site extérieur, afin d'éviter les dérives. :-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.