dire bonjour CPMHK

Faut-il les forcer à dire bonjour ? À quel âge les vôtres ont-ils dit « bonjour » spontanément et systématiquement ? Mais comment avez-vous fait ?!! Ce sont les questions auxquelles les lecteurs de Cool Parents Make Happy Kids ont répondu. Grâce à l’expérience de tous, une belle piste s’est dessinée…

​ Tout d’abord, tout le monde a été unanime pour dire que « nous tenons à ce que notre fils dise bonjour », que c’est « la base du début de l’éducation » : « la politesse c’est important ».

Surtout que l’on doit souvent supporter la pression du regard des autres :

« Moi je suis beaucoup influencée par le regard des autres et si mon enfant ne dit pas bonjour, dans le regard des autres je vois que je n’ai pas apporté à mon enfant les bases rudimentaires de l’éducation »

« Une réunion de famille, tous les petits cousins sont trop mignons et vont dire bonjour aux grands parents, bisous et compagnie, le tien non. Je t’assure que t’es mal. »

« On veut à tout prix qu’ils disent bonjour, car s’ils ne le font pas c’est NOTRE éducation qui a un manquement »

Même si dire ‘bonjour’ est nécessaire, les participants ne pensent pas de même du bisou !

« Je trouve que ce côté « intime », ne doit être en aucun cas obligatoire! » « Je ne force pas la proximité : bisous câlins, réservés aux intimes et selon l’envie de l’enfant. » « Les bisous c’est juste si elles veulent bien. Les forcer à accepter, c’est la violation de leur espace, non ?»

Cependant ce n’est pas facile de leur faire dire, surtout quand ils sont pris d’un élan de timidité, ou qu’ils sont en plein dans la phase du « refus ».

 « Ici, à 6 ans 1/2, le bonjour est encore dur à sortir. Même en réponse à la maîtresse, ça le coûte…
Trop de timidité ! »  « Ma fille a 4 ans et est très timide. Elle a souvent peur des adultes, des inconnus et même des membres de la famille si elle ne les voit pas souvent.» « En tous cas ici on n’y arrive pas, c’est limite si elle ne tire pas la langue quand je lui dis « dis bonjour au gardien ».»

Et si nous commencions par leur expliquer, diront certains ?

« Tout le monde fait comme ça parce que c’est gentil, c’est pour montrer qu’on est heureux de se voir. » « Dire bonjour, c’est comme dire « on est à côté, dans la même pièce. On n’est pas obligé de passer la soirée ensemble, mais si tu veux venir me parler, tu peux ». C’est comme l’ouverture d’un dialogue. » « Quand on ne dit pas ‘bonjour’, c’est comme si on n’aimait pas la personne ou comme si nous ne la considérions pas »

Mais l’explication a-t-elle vraiment un effet ?  Selon l’une des participantes, pas vraiment :

« 6/7 ans, c’est l’âge du passage à l’abstraction, donc les notions abstraites sont enfin comprises Avant 6 ans, l’enfant ne comprend pas ces échanges verbaux. D’ailleurs la plupart du temps ils ne veulent pas dire ces mots qui n’ont aucun sens pour eux »

cool coaching

D’accord mais si l’explication ne marche pas, comment faites-vous pour que votre enfant dise ‘bonjour’ ? Faut-il forcer ? Gronder ?

Nous avons eu quelques clés :

« Moi je ne force pas mes enfants. J’essaye de montrer systématiquement l’exemple. et si mon enfant ne fait rien je lui propose de dire bonjour. S’il ne se passe rien, j’explique pourquoi c’est important. Généralement il finit par le faire. »

« De toute façon les enfants imitent les parents : des parents polis font que les enfants deviennent polis naturellement »

« Avec ma fille de 4 ans plus j’insiste et plus elle se braque et moins j’ai de résultats. »

« C’est vrai qu’il faut montrer l’exemple. J’ai remarqué que cela marche mieux que de « forcer ». »

 « Ma fille a 3,5 ans et elle est très timide. Au début j’ai essayé de forcer et je me suis vite rendue compte que cela ne servait à rien. »

 « Nous on la gronde en mode « Je te confisque ton jouet si tu ne dis pas bonjour à la femme de ménage ». Mais je ne suis pas sûre que ce soit la solution. »

« Je pense qu’il ne faut pas faire une fixation sur le bonjour, car l’enfant pourrait faire un blocage…avec mon aînée, on lui a mis la pression, c’était une obsession et elle ne voulait jamais dire bonjour. Combien de fois on l’a grondé pour cela…. Puis j’ai entendu dire qu’il ne fallait pas forcer l’enfant du coup je me suis moins prise la tête avec la 2eme et tout c’est bien passé. Mais c’est peut-être aussi une question de caractère»

 « Faut-il être moins exigent avec nous-même pour accepter que notre enfant passe par une phase de refus pour ensuite y revenir ? »

​Et alors le résultat, à quel âge vos enfants ont-ils dit ‘bonjour’ ??

« Mes enfants (3 et 5 ans) ne disent pas toujours spontanément ‘bonjour’»

« Avec ma belle-fille il me semble qu’il y avait eu un passage ou elle refusait de dire bonjour entre 2 ans et demi et 3 ans et demi. Puis à partir de 4 ans environ elle avait intégré le « bonjour systématique de politesse ».

« La grande a 3 ans 1/2 et elle sait que le « bonjour/au revoir », par politesse, est non négociable »

« Pour mes deux plus petits (3 et 5 ans) ce n’est pas systématique »

Mais les réponses les plus surprenantes, les plus catégoriques, ont été celles-ci :

(J’ai consciemment pris des témoignages de fratrie afin de lisser l’impact du caractère de l’enfant. On peut avoir de la chance avec un, mais pas avec trois ! D’autres témoignages de ce type ont été fait aussi pour des enfants uniques)

 « Ils ont dit bonjour systématiquement presque en même temps que « papa » et « maman ».  Je ne les ai jamais forcées. J’ai trois filles, depuis qu’elles sont petites,  elles aiment bien nous copier.»

« Mon fils a 2 ans ½, il dit bonjour depuis au moins 1 an. Ses sœurs ont 4 et 9 ans, et je pense que ça a dû avoir lieu au même âge. Pour nous, les parents, dire bonjour est un « reflexe » et du coup je pense que ça l’est devenu pour eux aussi. Faut dire qu’ils le disent tout seul, je n’ai pas à leur demander de le dire ! Je ne les ai jamais forcés. »

 « Les miennes nous ont naturellement imité. Elles ont 3 ans et depuis qu’elles parlent, assènent des ‘bonjour monsieur’ et ‘bonjour madame’ à tous. Nous ne les avons jamais forcé mais indiqué que les gens avaient plaisir à recevoir un bonjour. Sans le rappeler nous avons toujours donné l’exemple. »

Conclusion

Alors oui clairement le caractère de l’enfant joue (s’il est timide ou non).

Parmi les parents qui ont insisté pour que leurs enfants disent ‘bonjour’, il semblerait que le ‘bonjour’ soit devenu spontané, et automatique, généralement vers 4/5 ans, voire plus pour les timides. Sauf si bien sûr, leurs caractères facilitent particulièrement ce ‘bonjour’ (c’est-à-dire qu’ils ont rarement refusé de le dire).

Mais il est impressionnant de voir parmi les témoignages que ceux qui n’ont jamais mis la pression obtiennent des résultats homogènes et surprenants !  Tous leurs enfants disent « bonjour » systématiquement depuis qu’ils savent parler.

Vous pouvez aller voir les commentaires sur Facebook, j’ai été moi-même impressionnée et surprise…  Il se pourrait en effet, que si nous montrions l’exemple à notre enfant, que nous ne lui mettions jamais la pression en insistant pour qu’il le dise, il ne prendra plus cela comme une contrainte qui donne envie de résister, mais comme un jeu, auquel lui aussi à droit de jouer. (voir aussi l’article : Quels impacts avons-nous sur nos enfants, selon les neurosciences ?)

Et pourquoi pas lui faire parfois remarquer à quel point son ‘bonjour’ a fait plaisir à l’autre. Ou à l’inverse de temps en temps lui chuchoter à l’oreille « Si tu veux, tu lui diras tout à  l’heure. Quand tu te sentiras plus à l’aise.».

Bien sûr, lorsqu’il ne dira pas ‘bonjour’, il va falloir accepter avec zenitude les regards accusateurs. Pas facile de se sentir jugé. Mais soyons patients, gardons en tête que cela ne dure qu’un temps, dès 4 ans il devrait le dire systématiquement et peut-être même avec le sourire ! Car ’bonjour’ ne sera pas devenu pour lui une contrainte, mais un joli plaisir.

Si vous souhaitez améliorer votre quotidien avec votre enfant, et que je vous envoie les clés à connaître pour ne pas avoir à répéter 4 fois les choses (et finir par crier), maximiser vos chances pour que votre enfant fasse ce que vous lui demandez, ou encore savoir comment gérer quand vous êtes à « bout ». Indiquez votre email ci-dessous, et retrouvez le « PACK « OUI PAPA OUI MAMAN » : Toutes les clefs pour les faire coopérer (sans crier) ! »  dans votre boîte mail (gratuitement).

Inscrivez vous à la newsletter qui rend la vie (un peu) plus cool et recevez votre dossier

Commentaires

Commentaires

3 réponses
  1. Nicole Hermitte
    Nicole Hermitte says:

    Bonjour,
    L’une de mes petites filles qui à 5 ans refuse de dire bonjour.
    Par contre dans la rue elle va dire bonjour aux passants.

    Comment faire pour qu’elle nous dise bonjour à nous et à la famille ou même aux amis.

    Merci d’avance pour votre réponse.

    Nicole

    Répondre
  2. Anymous
    Anymous says:

    Mon grand à 5 ans perso nous ne l’avons jamais force à dire bonjour. Simplement expliqué comme dit plus haut et montrer l’exemple. Ma famille par contre se braque fortement. Il dit bonjour seulement à certaine personne pas forcément les plus proches ( parfois meme des purs inconnus)

    Répondre

Répondre

Laissez-nous votre commentaire bienveillant !
Règle de conduite: Merci de ne mettre aucun lien vers un site extérieur, afin d'éviter les dérives. :-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.