Les Extraordi-mères, les héroïnes du quotidien

Les belles carrières sont saluées, les talents sont repérés, les exceptions remarquées, les sportives de haut niveau adulées ! Mais les mamans, véritables héroïnes du quotidien, alors ?

Élever un ou des enfants est une tâche qui demande énormément d’énergie, un challenge très difficile. Mais, telles des héroïnes de l’ombre, les mamans sont très peu reconnues pour leur extraordinaire faculté à relever le défi. Je salue aussi les incroyables “nouveaux papas” mais, la situation étant plus rare aujourd’hui, il semblerait justement que leurs exploits soient davantage reconnus que ceux de la maman pour qui tout cela reste “une normalité”…  Je laisse la parole à Mouna, une extraordi-mères comme tant d’autres pour un vibrant hommage aux mamans sur le sujet.

Ma mission de ce matin-là 

7 h. Ce matin je me lève avec l’entrain d’un boxeur prêt à monter sur le ring. Le papa n’est pas là aujourd’hui et, moi seule (Mouna), je dois préparer mes 2 enfants (Yoyo 3 ans et Bibou 9 mois), les nourrir, me préparer, éviter la potentielle crise, gérer celle qui a éclaté, puis les emmener chez la nounou et rejoindre mon travail. Le tout avant 8 h ! Je suis prête pour ce nouveau défi, je monte sur le ring en sautillant, la foule est en délire, la sonnette retentit et… c’est parti !

Je change la couche de l’un puis de l’autre. Je prépare le biberon de Yoyo en donnant le sein à Bibou. Je me brosse les dents d’une main et coiffe Yoyo de l’autre. Je retourne changer la couche de Bibou une deuxième fois, car l’odeur a failli me mettre un K.O…Yoyo veut du miel sur sa tartine, Bibou me demande les bras. Yoyo me demande une histoire que je lui raconte en enfilant mon pantalon. Yoyo veut finalement de la confiture, pas du miel, je fais demi-tour, je négocie, mais m’interromps… Bibou vient de renverser le verre qui traîne. Et zut… Quoi ? 7 h 30 ?! Vite ! Tant pis pour mon maquillage ce matin, je fais parler les chaussures de Yoyo, car sinon il ne veut pas les mettre. Ouf, la crise est évitée. J’attache Bibou dans la poussette pendant que j’empêche Yoyo de ramener tous ces jouets chez la nounou. Je mets un tour de clé, les dépose chez la nounou, arrive à mon bureau, il est 7 h 59.

YES !! Je lève les bras au ciel, hyper fière de moi. Je me sens victorieuse, héroïque ! Je me prépare à saluer la foule et raconter mon exploit de ce matin à la presse… mais il n’y a évidemment personne. Je suis seule dans mon bureau et la collègue sans tact du matin me jette un “Bonjour ! Olala, t’as l’air fatiguée quand tu n’es pas maquillée !”

D’ailleurs, dans un autre registre, pour aller plus loin, et gérer les premières années avec bébé avec plus de sérénité, je vous propose de recevoir (gratuitement) le « PACK spécial bébé » : avec tous nos conseils pour gérer les premières séparations, colères, interdits, etc. ! Quelques pleurs et stress en moins, cela fait du bien

Un constat frappant : les mamans sont des héroïnes de l’ombre

L’appli du cool parent

Pour être accompagné tout au long de l’année dans ma parentalité

J’avais tout donné ce matin-là, je me sentais fière de moi pour une fois. J’avais relevé un défi que je ne trouvais pas simple du tout. Mais je suis allée à ma réunion, comme si de rien n’était. Je savais très bien que ce genre d’exploit ne se racontait pas. J’avais cette question en tête : mais comment se fait-il que les exploits incroyables des mamans au quotidien ne soient pas remarqués ? Pourquoi ne sont-elles que rarement félicitées ou encouragées ? 

Puis les questions ont laissé place à la colère. Celle de voir que tous les efforts que je pouvais faire sont invisibles pour le commun des mortels. Je sentais toute l’énergie et l’investissement personnel que cela me coûtait, mais personne ne me disait jamais bravo.

Alors oui, vous l’aurez compris, il y a un besoin de reconnaissance derrière tout ça probablement… (tiens ? Il faut que je pense à en parler à ma psy…). Mais quand même, je trouve cela assez fou de voir que ce que font les mamans est souvent “normal”, “classique”, “invisible”. On n’en parle même pas ! D’ailleurs si on en parle des difficultés du quotidien et des défis que l’on relève, le pire, c’est que l’on pourrait passer pour une “mauvaise maman”, tant une mère se doit d’assurer. En tout cas c’est la pression que moi je ressens.

En quoi les mamans sont-elles si extraordinaires ? 

J’ai constaté en devenant maman que la simultanéité des tâches que je dois faire est parfois vertigineuse. J’ai les mêmes contraintes que tous les autres (courses, ménage, papiers…), mais j’ai en plus la responsabilité de deux êtres humains en devenir. Je trouve cela bien plus compliqué d’être maman que de faire un rapport ou une mission au travail. La maternité me demande d’aller puiser dans mes ressources. La maternité m’amène à me remettre en question (alors que je n’en ai pas toujours envie). Elle vient appuyer sur mes faiblesses. Il y a des jours où je me dis que le simple fait de tenir encore debout est une prouesse, car je gère les enfants, la maison, les courses, le papa parfois, le couple, le boulot, la charge mentale et mon physique qui a pris une claque après les grossesses…

Alors oui, je pense que les mamans sont exceptionnelles

Je me sens comme cela quand j’arrive à gérer une crise de Yoyo. Quand j’arrive à le rendre fier de lui. Quand je sèche les larmes de Bibou. Quand je peux les faire rire. Quand je peux les protéger ou leur apporter de la sécurité. Mais je sais que toutes ses petites actions hautement challengeantes semblent invisibles aujourd’hui. Je trouve parfois assez ingrat le costume de maman, car les résultats sont sur le long terme alors qu’il faut du courage chaque jour. Je m’accroche en me rappelant l’enjeu : façonner deux des adultes de demain. C’est pour cela que je trouve que, oui, par rapport à de la compta, l’ascension du mont Everest, parler 5 langues (ou que sais-je encore), élever ses enfants est quelque chose d’exceptionnel. Et, comble de cette tâche difficile, il n’y a pas d’école pour les parents (enfin cpmhk quand même  ; -) )… ne sommes-nous pas des extraordi-mères ? 

Alors je me contente d’aller à ma réunion, comme si de rien n’était. Je m’assois dans ce calme qui dénote par rapport à mon début de journée. Mais je finis par esquisser un petit sourire en me disant que je suis comme superman finalement : une super héroïne, incognito au travail, dans l’anonymat mais que l’on pourrait appeler à n’importe quel moment pour sauver le monde de Yoyo et Bibou. Et si on m’appelle, je ne manquerai pas d’ouvrir ma chemise en courant et d’en arracher les boutons pour me transformer en super maman !

Par contre, pour le costume, on devra tout revoir : ce n’est pas une jolie combinaison bleue avec un “S” rouge et jaune que je porte sous ma chemise, mais un soutif tâché de lait maternel… mais finalement, est-ce que ce n’est pas ça le costume des superhéroïnes d’aujourd’hui ?

Et vous ? Quelles sont vos missions du quotidien qui vous rendent fiers ? Quand vous sentez-vous être une extraordi-mère ou un extraordi-père ?

Déposer / Voir les commentaires

Nos actualités

ACCOMPAGNEMENT SOMMEIL :

“Il dort enfin…(et nous aussi!)?” 15 jours d’accompagnement Réservez pour septembre > Je réserve ma place

COACHINGS DE FIN D’ANNÉE :

“SOS Colères” (Parentalité / Développement personnel) Du 17 novembre 2022 au 26 janvier 2023 > Découvrir

“Osez vivre pleinement sa vie” (Développement personnel) Du 15 mars au 26 avril 2023 > Découvrir

Commentaires

2 thoughts on "Les Extraordi-mères, les héroïnes du quotidien"

  1. Alix dit :

    Bravo Mouna!
    Je ne sais combien de fois j’ai dit à mes collègues que c’était bien plus difficile de s’occuper des enfants que de travailler ! Je suis tellement impressionnée par les mamans qui choisissent d’être mère au foyer. Pour moi aller au bureau me permet de me « reposer », avant de retourner sur le ring à la maison!
    Bon courage à toutes et à tous les super parents!!

  2. Sophie dit :

    Top ! Je cautionne complètement, bravo !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Accueil L'appli' Le blog