Derniers articles

Derniers articles

LE PACK DU PARENT BIENVEILLANT

LE PACK DU PARENT BIENVEILLANT

Cadeau !

3 VIDÉOS POUR SE FAIRE OBÉIR SANS CRIER

et en bonus de jolie images à imprimer pour une éducation avec de la joie dedans!

Commentaires

Commentaires

4 réponses
  1. BBB
    BBB says:

    Bonjour,
    Maman de 4 enfants dont 1 zèbre linéaire de 13 ans et 1 zèbre complexe de 10 ans (aïe, les émotions et colères puissance 100), ce n’est pas facile tous les jours et j’ai l’impression de ne plus savoir me faire obéir sans crier. Donc je crie tout le temps. Je m’abreuve de lectures et conseils sur l’éducation positive, mais avec un boulot compliqué, le stress semble toujours gagnant… Merci pour votre blog qui donne des conseils simples et exemples concrets, que j’espère arriver à mettre en oeuvre au quotidien.

    Répondre
  2. Fantom
    Fantom says:

    Merci pour ce blog!
    J’ai deux enfants de 4 et 2 ans et ce n’est pas facile tous les jours! J’ai commencé à me documenter sur l’education positive pour mon premier mais mon comportement a changé à la naissance de mon deuxième: entre le travail et la fatigue, j’ai abandonné l’education positive et je me retrouve à crier, mettre au piquet, donner des fessées et utiliser la douche froide…alors que je ne voulais jamais faire subir ça à mes enfants…
    J’ai eu une éducation autoritaire et maltraitante et je me suis jurée de ne pas reproduire ce que j’ai vécu. Malheureusement, le naturel revient au galop et ma colère ressort assez rapidement! Et CA NE MARCHE PAS: Le climat à la maison etait devenu invivable pour notre couple et pour nos enfants!!! J’ai donc décidé de me relancer dans l’éducation positive parce que mes enfants le meritent et je veux qu’ils deviennent des adultes équilibrés et heureux…
    Par ailleurs, je pense que l’apprentissage de l’education positive doit s’accompagner d’une thérapie car nous avons des automatismes (traumatismes?) issus de notre enfance…
    Vos videos sont pleines de bon sens et OUI nos enfants ne veulent pas nous mettre à bout personnellement! Leur cerveau est trop imature pour ça…
    MERCI pour vos exemples et vos conseils… Ils me complaisent dans mon idée de les élever autrement et je m’en rend compte que cette méthode marche vraiment!

    Répondre
  3. Maman solo à bout :)
    Maman solo à bout :) says:

    Déléguer, quand on est parent solo c’est impossible ! Et moi, quand je suis vraiment à bout et que cela fait 10 jours qu’il joue avec mes nerfs quotidiennement au moment de dormir, manger, s’habiller, faire la sieste, aller à l’école (tout cela, chaque jour !!)…Eh bien je n’ai plus d’autre option que de crier. Ce qui aggrave souvent les choses j’avoue. Mais la parentalité positive, quand on a pas été élevé comme ça et qu’on est seul, c’est chouette mais quand même vraiment usant d’être tout le temps en train d’essayer de trouver des solutions, discuter, négocier, transformer la situation en jeu, etc, etc… Heureusement internet regorge de ressources pour s’améliorer, mais pas simple tous les jours !!

    Répondre
  4. Justine
    Justine says:

    Bonjour,

    Ah merci! Cet article tombe à pique.
    Je découvre votre blog et je me dis « Chouette, je vais enfin pouvoir trouver des astuces concrètes sur l’éducation positive! ».
    Pas facile en effet de garder son calme quand nous sommes à bout et de ne pas crier (surtout pour une maman comme moi qui n’a pas trop de patience, quoique j’ai fait d’énormes progrès;) ).
    Ce matin encore, Logan (mon fils à deux ans) pleure parce que je ne mets pas le lait dans mon bol avant d’y mettre les céréales (dans mon bol, le sien était déjà prêt), pleure parce qu’il ne veut pas mettre ses chaussettes, refuse que je l’habille, et crie parce qu’il voulait mettre son manteau jaune (manteau d’été) et non pas le rouge (manteau d’hiver). Et tout cela en trois quart d’heure, ouf, ça fait un peu beaucoup alors qu’il n’est pas encore 7h30 du matin… Alors oui, le coup du manteau alors que j’étais en retard et déjà un peu remontée, j’ai fini par un peu crier, et à culpabiliser dans la foulée. Ah ces sacrées émotions… Elles ne sont pas toujours tendres avec nous 😉

    Merci pour cet article qui déculpabilise, et qui donne des astuces faciles à mettre en place, faciles à comprendre et au final très logiques. Il s’agira à l’avenir, quand une situation de crise arrivera, de maitriser mes émotions, de réussir à prendre du recul pour comprendre et accueillir les émotions de mon fils avec sérénité.
    Je vais lire les autres articles avec beaucoup d’attention !

    Justine

    Répondre

Répondre

Laissez-nous votre commentaire bienveillant !
Règle de conduite: Merci de ne mettre aucun lien vers un site extérieur, afin d'éviter les dérives. :-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.