Derniers articles

Derniers articles

 

Commentaires

Commentaires

46 réponses
« Anciens commentaires
  1. Gwen
    Gwen says:

    Alors oui, évidemment, en tant qu’adultes nous devons adoptez ce type de raisonnement et prendre le recul nécessaire. Hors, je me permets de préciser que nombre d’adultes n’ont pas eu de parents comme ceux que vous nous proposer de devenir. L’éducation bienveillante est récente. Nous n’avons pas grandis avec. Certes vous nous proposez des explications et des outils pour changer nos habitudes à nous, les adultes. Mais vous omettez de dire à quel point cela est difficile, épuisant, violent parfois d’être des parents « bienveillants » (j’entends par là « qui utilisent l’éducation bienveillante).
    Il y a un côté très très culpabilisant dans tous ce qu’on peut lire. Parce que là, c’est uniquement de nos enfants dont on s’occupe. Et nous? qui nous aide à faire ce travail de gestion émotionnel? Qui nous aide à reconstruire différemment nos comportements?
    Commencez par aider les adultes avant de vouloir aider les enfants. S’il vous plaît!

    Répondre
  2. Delcourt
    Delcourt says:

    Je crois que des personnes qui se sentent démunis par leur situation, critique bien vite les conseils…il est important de comprendre que à chaque situation il faut adapté les conseils, mais surtout : des paroles répétés « bêtement » ne serviront à rien c’est sur. Il faut aussi être dans l’État d’esprit, le corps parle de lui même, ainsi que les yeux et la face qui en disent long…

    Répondre
  3. HK
    HK says:

    Alors voici longtemps que je laisse l’espace est ouvert à la « voix discordante ». Moi aussi, j’ai du louper un chapitre, parce que franchement, la situation empire avec l’age, surtout en préadolescence et adolescence. La tactique de changer de point de vue, et bien elle n’est pas forcément efficace, où alors peut l’être, à condition d’avoir en face « un petit adulte », déjà formé à l’empathie, etc …. Et donc pas un enfant en pleine construction, qui ne dispose pas encore de tout l’étayage. On est confronté alors à des discussions sans fin. Vous imaginez, on change de point de vue, on lui reconnait ses besoins et on exprime les nôtres, et on suppose qu’il est suffisamment « grandi » pour comprendre et accepter, la, d’un coup ? Si c’était aussi simple…. en général vous en avez ensuite pour un certains temps d’échange … et pour de plus en plus au fur et à mesure que l’enfant grandi ! La frontière est très fragile, l’enfant roi très proche ….

    Répondre
  4. Vio
    Vio says:

    merci pour cet article, il m’arrive de façon récurrente d’être dans ce schéma de relation avec mon fils ainé, et si je n’ai pas su désamorcer assez rapidement la situation on rentre tous les deux dans un engrenage de confrontation que je trouve terrible. en effet il arrive souvent que je prenne sa réaction « pour moi » et que je reste campée sur ma position « ce n’est pas moi qui vais lâcher, je vais lui tenir tête coute que coute »…
    Cet aprés midi, la coupe a débordé, j’étais ds un état de grande fatigue physique et morale et j’ai fini par lui mettre une gifle pour faire cesser cet état de provocation où il en était arrivé à cracher sur son petit frère à plusieurs reprises, ce qui ne m’étais jamais arrivé auparavant. Je n’arrive pas à trouver le sommeil tellement je m’en veux de ne pas avoir su me contrôler.
    En lisant cet article je comprend ce qui est en jeux dans notre relation, et comment je vais pouvoir lâcher du lest quand la situation va se reproduire.

    Répondre
  5. PAPIN
    PAPIN says:

    Bonjour,
    Ce sont effectivement des conseils, mais attention à ne pas toujours excuser l’enfant…, j’ai l’impression, que l’on prend de plus en plus de gants avec nos enfants, fessée interdite, ne pas crier, le retour de l’enfant ROI quoi !
    Ayant 46 ans, 2 frères, je me souviens et mes parents me le disent encore, on écoutait, il n’y avait pas besoin de s’égosiller, mes parents se faisaient entendre et écouter, sans en rajouter.
    J’ai pris une fessée une fois et je me dis : ils ont eu raison !, on savait que lorsque Papa montait les marches pour aller dans la chambre en appuyant le pas, ce n’était pas pour rien et ça suffisait.
    Loin de ce que l’on voit aujourd’hui dans la rue et même plus près, des enfants qui protestent, ne respectent rien et se disent « privés » alors qu’ils ont tout à portée.

    Répondre
  6. Caro
    Caro says:

    Et donc, si vous lui parlez avec respect, elle ne redescend pas 15 fois ou se refuse à jouer du tambour dans sa chambre? Et ça marche aussi avec les repas (l’enfant se met joyeusement à goûter un plat qu’il se refusait à manger depuis 3 ans – je pense à la viande chez nous)? J’essaie de mettre en pratique la bienveillance depuis quelques années mais les résultats ne sont franchement pas probants… J’ai du louper un truc! Enfin, ça fait plaisir de voir que pour certains, ça marche!

    Répondre
  7. Jean Philippe
    Jean Philippe says:

    Ah vous êtes super marrant, alors quand mon enfant décide de ne pas écouter des consignes type, marche à côté de moi et pas derrière , ne cours pas et traverse la rue sans regarder, quand on le dis de ne pas faire mal aux autres au parc. Quand il n’écoute AUCUNE consigne à l’école et dérange le travail des maîtresses. Alors c’est personne que arrive à gérer et je comprends que je ne suis pas seul dans ce cas, vous êtes en train de nous dire à nous les parents que l’insolence c’est que la faute des parents.
    Mais attends! Ça va pas

    Répondre
    • Anamaria
      Anamaria says:

      Jean Philippe, c’est parce que les parents sont les adultes qui devront avoir une capacité plus profonde que l’enfant de comprendre la situation. On devrait avoir le plutôt le rôle de guide, que de gardien de prison. Si l’enfant n’écoute aucune consigne, ça serait mieux de voir POURQUOI il fait cela, au lieu d’en rajouter à la tartine, de l’obliger, et de punir sans arrêt. C’est un peu comme quand on essaye de traiter une maladie avec des médicaments qui ont plein d’effets secondaires néfastes, au lieu de traiter la cause. Courage et patience à vous. Anamaria

      Répondre
« Anciens commentaires

Répondre

Laissez-nous votre commentaire bienveillant !
Règle de conduite: Merci de ne mettre aucun lien vers un site extérieur, afin d'éviter les dérives. :-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.