cohérence cardiaque

La cohérence cardiaque, qu’est-ce que c’est exactement…? Eh bien, sous ce nom savant se cache une pratique respiratoire toute simple, dont les bienfaits sur la diminution de notre stress, la gestion de nos émotions ou encore l’amélioration de notre santé physique et mentale sont nombreux. La pratique est facile : inspirer par le nez pendant 5 secondes puis expirer par la bouche pendant 5 secondes, le tout pendant 5 minutes seulement. Pour une véritable efficacité de la pratique, l’idéal est de répéter ce cycle de respiration 3 fois par jour (donc au total, 3 fois 5 minutes par jour).

Comment la cohérence cardiaque fonctionne-t-elle ?

Quand on est stressé, notre coeur s’emballe et on respire beaucoup plus vite – comme pour les animaux, ça nous permet d’envoyer de l’oxygène à nos muscles afin de nous enfuir plus vite ou de combattre plus fort. Utile à une époque lointaine, moins aujourd’hui ! L’hormone du stress, le cortisol, est sécrétée, mais nous pouvons la réguler à l’aide de notre respiration, et ainsi réussir à s’adapter à un grand stress. Le but : l’accueillir et s’en sortir naturellement.

 

La cohérence cardiaque va ainsi permettre de se centrer, de mieux réguler nos émotions, de faire face à des difficultés avec plus de sérénité, et de mieux nous concentrer.

Last but not least : cette pratique peut être aussi utilisée pour guérir… Car parmi ses bienfaits, la cohérence cardiaque pratiquée pendant plus d’une dizaine de jours permet entre autres la diminution de l’hypertension artérielle et du risque cardiovasculaire, la régulation du taux de sucre ou encore l’amélioration de la maladie asthmatique et des maladies inflammatoire.

La liste des bienfaits est très longue, et parmi eux, certains sont particulièrement appréciés chez nos enfants : c’est le cas de l’amélioration de la concentration et de la mémorisation, ainsi que la diminution des troubles de l’attention et de l’hyperactivité.

Mais si la pratique est si simple et les bienfaits si nombreux, on pourrait se demander pourquoi on ne fait pas rentrer cette pratique dans les habitudes de nos enfants, comme on leur apprend à se brosser les dents matin et soir ? Bonne question ! 🙂

Comment pratiquer la cohérence cardiaque ?

Le principe de la a cohérence cardiaque est certes simplissime, mais il faut quand même faire preuve de persévérance pour réussir, 3 fois par jour, à se poser devant un écran pour respirer et expirer au rythme d’une rosace ou d’une balle qui monte et descend (les vidéos Youtube sont nombreuses).

C’est pourquoi le docteur David O’Hare s’est associé avec le musicien Anthony Doux afin de créer un album de 13 bandes sonores, dont la musique rend ce moment encore plus agréable… et où le son de l’accordéon, dont le mouvement est identique à la respiration, rythme nos respirations.

Quand en plus on sait que la musique a des effets positifs sur le lâcher prise et la libération des émotions bloquées, le cocktail est parfait !

Les bienfaits de la cohérence cardiaque ont récemment été testés sur 786 élèves de l’académie de Poitiers, qui pendant 4 semaines ont suivi 3 séances de cohérence cardiaque par jour (après les récréations et la cantine) en suivant des guides visuels ou certains guides auditifs de l’album Cœur Symphonique.

Les impacts positifs mesurés ont été aussi importants sur l’équipe d’enseignants que sur les élèves. Pour les enseignants, le niveau de stress perçu avait fortement diminué. Les enfants, eux, étaient plus attentifs lors des énoncés, et restaient concentrés beaucoup plus longtemps – ce qui a amélioré le climat de la classe et l’atmosphère de travail en général. L’enseignant n’avait plus à re-mobiliser des enfants déconcentrés comme c’était le cas auparavant. Les résultats scolaires se sont améliorés rapidement.

Alors, ça vous dit d’essayer ? Vous pouvez commencer par les vidéos sur Youtube, ou bien télécharger directement l’album Cohérence Kid.

Vous nous direz ce que vous en pensez !

Pour aller plus loin, inscrivez vous gratuitement à la newsletter qui rend la vie (un peu) plus cool et recevez  (gratuitement) votre dossier « Pack éducation positive »:

Inscrivez vous à la newsletter qui rend la vie (un peu) plus cool et recevez votre dossier !

Commentaires

Commentaires

3 réponses
  1. Eirene
    Eirene says:

    Merci pour l’astuce! Je vais essayer avec ma grande, qui angoisse pas mal… Sinon, les soirs je leur fait des visualisations avec concentration dans la respiration et histoire pour stimuler la pensée positive.
    Autrement, pour les petits, j’ai remarqué qu’ils se calent sur nos respirations, même s’ils respirent plus vite que nous, et cela les apaise.

    Répondre
  2. Anne
    Anne says:

    A partir de quel âge vous pensez qu’il est réaliste d’expliquer ça a un enfant ? Mon enfants de 2 ans et demi semble avoir des difficultés à se concentrer la dessus plus de qq secondes… Et pourtant ça fait plusieurs semaines que tous les jours on pratique…

    Répondre

Répondre

Laissez-nous votre commentaire bienveillant !
Règle de conduite: Merci de ne mettre aucun lien vers un site extérieur, afin d'éviter les dérives. :-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.