jeux relaxation

Quels sont les bienfaits de la relaxation pour les enfants ?

11 jeux qui favorisent la relaxation

Les conditions pour favoriser la détente

Nos enfants ont besoin de se défouler, de bouger, mais aussi parfois de revenir au calme… État bien utile quand il s’agit de se concentrer, de s’apaiser, de faire baisser la pression, ou encore de s’endormir…  Mais dans le quotidien, entre les “dépêche-toi”, “brosse toi les dents” et “va te coucher”, ce n’est pas toujours évident. Voici plusieurs idées de jeux pour aider nos enfants à se relaxer. Et c’est parce qu’il y a un côté “ludique” à ces jeux, que nos Loulous vont facilement les adopter 🙂 

Quels sont les bienfaits de la relaxation pour les enfants ?

La relaxation, c’est un joli cadeau à faire à nos enfants. Les effets anti-stress ont été prouvés dans de nombreuses études. Pour s’en convaincre, il suffit de faire l’expérience sur nous-même. Prendre 5 minutes pour respirer ou s’étirer nous confère rapidement une sensation d’apaisement. L’objectif de la relaxation est d’offrir un état complet de détente corporelle et mentale. Ses bienfaits sont multiples :

  • réduction du stress
  • amélioration de la capacité d’attention et de concentration
  • humeur plus stable : la relaxation aide à réguler les émotions et favorise le retour au calme,
  • aide à l’endormissement et améliore le sommeil… 

Mais pour un enfant, c’est très difficile, voire impossible, de se détendre en restant immobile et passif. Vous avez déjà vu votre enfant sans bouger sur le canapé… (Chez moi, c’est soit la fièvre, soit la télé. Mais pour le reste, c’est du jamais-vu 😉).

Voici plusieurs idées de jeux et d’exercices de relaxation construits autour de 4 axes : les étirements, l’observation, le toucher, et enfin, bien sûr, l’incontournable respiration ! Notez bien qu’il y a des numéros pour se repérer, mais l’idée n’est pas de tout faire. Chaque exercice peut être une séance à part entière. Ou on peut choisir de faire un peu de chaque groupe. Tout dépend des envies, de ce qu’on aime, de l’attention, du moment de la journée. Bref, piochez et revenez… 

11 jeux pour aider les enfants à se relaxer

Les étirements

Les jeux d’étirements sont intéressants, car ils permettent de rentrer dans l’activité tout en étant en mouvement. Cela permet de canaliser l’énergie, un peu comme dans le yoga ou le Qi Qong.

Jeu #1 – Toucher le ciel

On se positionne bien droit. Les bras montent par le côté en formant un grand cercle et en inspirant profondément, puis les bras s’immobilisent à la verticale au-dessus de la tête. Ensuite, on étire une main après l’autre en voulant toucher le ciel. Puis les bras redescendent le long du corps. On peut imaginer une salutation au soleil. Après l’avoir fait 3 – 4 fois, on peut proposer à l’enfant de prendre un temps pour observer comment est le corps après cet étirement : calme ? Pétillant ? Douloureux ?

Jeu #2 – Imiter un animal 

On peut proposer à notre enfant de jouer aux animaux. Le chat s’étire, creuse le dos puis fait le dos rond. Il fait ses griffes. L’éléphant avance d’un pas lourd. Le chameau se lève en commençant par l’arrière. Le papillon déploie ses ailes… Et pourquoi pas la chauve-souris si vous voulez jouer les aventuriers ;-). Laissez les enfants nommer les animaux, et ensemble essayons de trouver les mouvements à faire.

Jeu #3 – Planter une graine

C’est un de nos préférés avec les enfants. La graine commence recroquevillée dans la terre. En boule. Puis une petite tige, toute frêle, sort de sa coquille. Elle traverse la terre qui est dure. Elle pointe le bout de ses feuilles, mais elle reste petite, fragile, à la merci des animaux. Puis elle grandit. Une deuxième branche. Elle grandit encore et devient un arbuste. Puis la plante devient un arbre et touche le ciel. Les vents s’amusent dans ces branches. Une brise d’été. Une tempête. Des giboulées. Puis la neige sur les rameaux qui font ployer les branches. Et on peut prolonger le jeu. Les arbres se détachent de la terre et rencontrent d’autres arbres de la forêt. Ils se frôlent, se touchent et se séparent… en une danse improvisée… 

Les jeux d’observation

Les jeux d’observation permettent de ressentir son corps.

Jeu #4 – Radio nature

Si on a la chance de pouvoir être dehors, on peut proposer de s’asseoir et de fermer les yeux. On concentre toute notre attention sur nos autres sens. Avec l’ouïe, on essaie d’entendre les sons tout proches de nous. Qu’est-ce que j’entends ? Les pieds qui bruissent ? Les fesses qui bougent ? Une mouche qui passe près de mon oreille ? On garde les observations pour les partager ensemble après. Ensuite, on essaie de percevoir les bruits plus lointains. Un oiseau qui crie ? etc. 

Jeu #5 – Le jeu du pantin

On imagine que l’on est un pantin. Tantôt, notre corps devient tout dur… Le plus possible. Tout se contracte : les dents se serrent, les yeux se froncent, les poings, les bras, les jambes… Puis tout se relâche. C’est tout mou. Ça devient fluide. Comme de l’eau qui coule. Et on observe comment c’est après. On peut faire petit à petit. D’abord la tête ou le visage en faisant des grimaces, puis le buste, puis les jambes… Cela permet de nommer les parties du corps et de porter l’attention sur chaque partie. 

Le “body scan” (scan du corps) est une variante de ce jeu. Allongé sur un tapis, on passe tout notre corps au scanner pour voir comment il est. Comme avec une lampe de poche, j’essaie de détendre chaque partie que j’éclaire : ma tête, mon front, mes yeux, mes mâchoires… 

Jeu #6 – La bouteille de retour au calme

On peut aussi fabriquer un flacon du calme. En prenant une petite bouteille remplie de paillettes et d’huile de paraffine (il y a pleins de tuto pour en fabriquer). Et quand on sent que la pression monte ou simplement pour se relaxer, on secoue la bouteille et on regarde les paillettes se déposer au fond. On reste attentif à bien respirer, doucement et profondément.

Toucher et auto-massage

Le toucher est un élément essentiel du développement de l’enfant, et c’est un élément fondamental dans nos vies. Revenir au corps, le ressentir, l’éprouver physiquement est essentiel. C’est pourquoi le massage est fondamental pour nous, mais aussi pour nos enfants (voir aussi notre article Masser bébé). Mais c’est aussi un super outil de relaxation.

Jeu #7 – Dessine-moi un mouton 

On peut proposer à notre enfant de lui dessiner dans le dos et il doit deviner. (En plus, cela permet d’aider à l’intégration de certains réflexes archaïques 😉 )

Jeu #8 – L’auto-massage

L’auto-massage, aussi appelé Do-in, est un super outil à proposer à notre enfant. On peut commencer par faire de petites gouttes de pluie sur le haut du crâne avec le bout de nos doigts. Puis la pluie s’accélère et cela devient une grosse tempête et les gouttes sont grosses et s’écrasent sur la tête. Et puis l’eau ruisselle le long du visage, elle balaie le front du milieu vers les côtés. Elle descend le long du cou et roule sur les épaules puis le long des bras (elle descend par l’intérieur et remonte pas l’extérieur pour suivre les méridiens 😉 ). Et on continue ainsi : le long du torse, du ventre, le dos, les fesses, les jambes, les pieds… On fait à l’inspiration et on peut alterner les caresses, les effleurements, les percussions… 

Et bien sûr, on peut ne se concentrer que sur une partie comme le visage ou les jambes ou les pieds. En détaillant chaque zone. 

Et ensuite, on prend le temps de ressentir comment c’est pour nous après ce massage…

Les exercices de respiration

Bien sûr, la respiration, c’est le must de la relaxation. Respirer, c’est vivre. C’est inspirer la vie et la laisser filer pour mieux la retrouver. 

Jeu #9 – Respirer son corps

Allongé, assis ou pourquoi pas debout, on peut proposer à l’enfant de respirer tout en observant son corps. L’inspire gonfle la cage thoracique (la poitrine), le ventre. Puis l’air s’en va et le tout retombe. On peut tester comment c’est de respirer la bouche ouverte ou par le nez. Et souffler par la bouche ouverte/fermée ou par le nez. On peut aussi penser aux exercices de cohérence cardiaque

Jeu #10 – Souffler la bougie

Imaginons que nos doigts sont des chandelles. On peut proposer à notre enfant de souffler tour à tour sur chaque doigt pour faire vaciller la chandelle sans l’éteindre. Ou on peut le faire sur une vraie bougie si on le sent. L’idée est de gérer le souffle. Inspirer profondément. Ou peut aussi proposer à notre enfant de souffler, comme dans une paille… Tout doucement.

Jeu #11 – Chaud-Froid

Autre proposition, observer l’air qui rentre et celui qui sort de notre bouche. Est-il plus chaud ? Plus froid ?

Et si on souffle sur le dos de notre main, quelle est la différence si on expire bouche ouverte ou bouche en O… 

Les conditions pour favoriser la détente

Pour commencer, il est important de mettre en place un environnement permettant la détente. De même qu’il n’est pas facile de s’isoler dans le métro, on imagine difficilement revenir au calme entre la télé et les va-et-vient de la maison.

  • on peut commencer par se mettre à l’écart dans une pièce ou vérifier que l’on ne va pas être dérangé, 
  • tamiser la lumière, pourquoi pas tirer le rideau ou allumer une petite bougie,
  • mettre une musique douce ou de bruits de la nature,
  • on peut aussi ouvrir les fenêtres si le temps le permet et si les bruits qui nous parviennent sont adaptés (forcément, au-dessus du périph’, on oublie)

Ensuite, bien sûr, nous faisons parti du calme. Alors, inutile de s’énerver parce que notre enfant n’est pas “sérieux” quand il fait les exercices. Il gigotte, rigole, s’agite. C’est normal. C’est un apprentissage. Ce n’est pas inné pour nous, on peut comprendre que ça ne le soit pas pour lui. Gardons une voix douce, et offrons-nous (et lui) un espace d’écoute. On ne se détend pas sous la contrainte, non ? 

Mille exercices et jeux existent pour amener nos chers petits, et nous avec, à la relaxation. Rappelons-nous que le premier objectif est de s’amuser. Et pourquoi pas leur donner de jolis outils pour leur permettre de se calmer, de sortir d’un moment de tristesse ou de colère. 

Et si vous avez envie d’autres idées pour jouer avec votre enfant, n’hésitez pas à vous abonner à notre pack Time to play… pour faire le plein d’activités

Inscrivez vous à la newsletter qui rend la vie (un peu) plus cool et recevez votre dossier !

Autres articles autour de ce sujet :

 

Caroline, maman de Sid, 15 ans, Noé, 9 ans et d’Isïa, 5 ans

Commentaires

Commentaires

1 réponse

Répondre

Laissez-nous votre commentaire bienveillant !
Règle de conduite: Merci de ne mettre aucun lien vers un site extérieur, afin d'éviter les dérives. :-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.