masser bébéUn bébé qui dort mieux, apaisé, soulagé. Un enfant confiant et heureux. Une relation parent-enfant renforcée. Les raisons de se mettre au massage bébé ne manquent pas. Et elles sont aussi nombreuses pour les parents que pour nos tout-petits. Alors, masser bébé, on s’y met ?

Je me rappelle ce moment privilégié de complicité avec mes bébés. Après un bon bain plein de jeux et d’énergie, je leur expliquais la suite du programme…

“ Allez, on sort du bain et hop, on va se mettre bien au chaud sur la serviette, sur le lit de papa et maman.”

Et je les voyais savourer d’avance ce moment rien qu’à nous. Je pouvais lire dans leurs yeux  “La lumière est douce, il fait chaud, ça sent bon mes parents… et en plus Maman est là tout près. Elle me parle doucement tout en me touchant. Mmmh quelle chouette sensation !”

Masser bébé : rien que des avantages

Masser son enfant, c’est un moment privilégié qui permet de renforcer la relation parent-enfant (voir l’article sur la théorie de l’attachement). Grâce au contact du corps, le bébé va générer de l’ocytocine, cette hormone de l’attachement. La nuit venue, ce moment de calme et de sécurité aidera bébé à mieux dormir. Les soirs de massage, je pouvais observer que le sommeil de mon fils venait plus vite, qu’il dormait plus profondément.

Le massage permet aussi au tout-petit de prendre conscience de son schéma corporel, de sentir son corps et ses limites.

C’est également un moyen de soulager les petits maux en particulier le mal de ventre. La chaleur des mains et les mouvements circulaires permettent de relancer la digestion et d’activer le transit pour aider à éliminer gaz et selles restées bloquées.

Pour moi, c’était (et c’est toujours) un petit rendez-vous en tête-à-tête avec mes Loulous. J’y vois un moment de partage qui ouvre à la confiance et à la compréhension mutuelle. Quand ils étaient petits, cela m’a offert de beaux moments d’observations pour appréhender leur langage non verbal et mieux les comprendre.

A quel âge commencer à masser bébé ?

On conseille en général d’attendre que le cordon soit cicatrisé. Mais dès la naissance, rien n’empêche de “massouiller” dos, bras et jambes. Après tout, pendant 9 mois, notre poupon était bien au chaud et en contact permanent et d’un coup, le voici dans le froid sans limite à son corps… Ce contact peut l’apaiser et le rassurer. L’important, c’est d’avoir envie et que bébé soit prêt à recevoir.


Et les massages peuvent se poursuivre longtemps après. Chez nous, ça s’est installé comme un rendez-vous à deux, en retrait des bruits de la maison. Mon fils m’en demande souvent. Cela l’aide à s’ancrer dans son corps et dans le présent.

Y a-t-il un bon moment pour le massage ?

L’important, c’est de choisir un moment où enfant et parent sont pleinement disponibles.

On s’imagine, presque nu(e) sur un lit en train de recevoir un massage, et être interrompu par l’eau des pâtes ou le téléphone ? Pas top non ?

Pour masser bébé, on choisira un moment où on a le temps et où notre tout-petit est bien éveillé et réceptif : ça peut être après le bain, au réveil de la sieste, en rituel avant le coucher… on attendra au moins une demi-heure après les repas, surtout si bébé est nourri au biberon.

Conseils pratique pour masser bébé

Comme les adultes, les enfants ne sont pas égaux dans leur envie de recevoir. Pour certains, c’est un plaisir tout naturel ; pour d’autres, cela demande de se laisser “apprivoiser”.

On peut commencer à masser bébé par dessus le body s’il n’est pas à l’aise tout nu. D’abord, quelques minutes seulement, à l’occasion d’un change par exemple, puis la durée pourra augmenter selon votre temps et l’envie de bébé.

Qu’importe, c’est une pratique qui demande plus d’amour que de technique.

Avant de commencer

  • S’installer confortablement en face de lui. Bébé est installé sur un tapis ou sur le lit.
  • Bien chauffer la pièce : l’idéal est d’être autour de 25°C pour que bébé n’ait pas froid pendant le massage.
  • On peut mettre un fond sonore, tamiser la lumière, chantonner une comptine. On peut aussi lui parler de lui, de chaque partie qu’on masse pour l’aider à intégrer son schéma corporel.
  • Le choix de l’huile de massage : personnellement, je massais mes Loulous avec du liniment. C’est simple, nourrissant pour sa peau et j’en avais toujours sous la main. D’autres huiles neutres peuvent également convenir. On préfèrera une huile de massage de bonne qualité, première pression à froid sans additif bien sûr (parfum ou huile essentielle)  : huile d’olive, huile de pépins de raisins…
  • Pour ne pas risquer de le griffer, on pensera également à retirer bagues et bracelets et à ne pas avoir des ongles trop longs.

Quelques idées de gestes pour masser son bébé

Faites-vous confiance, l’intuition est souvent bonne conseillère dans ce domaine, tant que l’on reste doux et à l’écoute.

Le massage, c’est un peu différent de la caresse : le toucher doit être à la fois doux et ferme, enveloppant, chaud. Pour préserver ce lien de confiance qui se tisse dans le toucher, on essaiera de garder une main toujours en contact, rassurante.

Après, on laisse à bébé le temps de découvrir les sensations, de sentir l’unité de son corps. Mieux vaut moins de mouvements répétés plusieurs fois que de multiplier les manipulations ou les zones massées et donner l’impression d’un sprint…

On commence par frotter ses mains l’une contre l’autre pour les réchauffer.

On peut se concentrer sur les jambes et les pieds au moment du change. En réflexologie, on considère les pieds comme une projection du corps en miniature. Alors, les masser permet d’harmoniser toute l’énergie qui circule. Avant de dormir, cela permet d’attirer l’énergie vers le bas, pour apaiser la tête.

Si son ventre est tendu, des mains bien chaudes et des mouvements circulaires dans le sens des aiguilles d’une montre permettront de faire circuler les gaz ou selles.

Quand il est sur le ventre, on pourra en profiter pour lui masser le dos, le long de la colonne les mains en papillon pour envelopper et stimuler tout son petit corps.

Lui masser les fessiers par mouvement circulaire avec le talon de la main sera un bon moyen de libérer les émotions et les tensions qui s’accumulent.

Bref, vous l’avez compris, masser bébé, c’est bon pour lui et c’est bon pour nous ! Facile à mettre en place, c’est un super moment partagé avec notre petit Lou et ça peut devenir un joli rituel, sans aucune obligation. Ça peut aussi être une belle place à prendre pour SuperPapa pour tisser ce joli fil de complicité dans le contact.

Et si bébé n’est pas fan, on trouvera autre chose : un simple moment de câlin ou de peau-à-peau, apprendre avec lui la langue des signes, l’éveiller à la musique, lui chanter une comptine qui lui permet de découvrir son corps. C’est aussi ça, la magie d’être parent ! On observe, on essaye, on propose… et on recommence 😉 !

Caro, maman de Noé, 8 ans et d’Isïa, 4,5 ans et belle-mère de Sid, 14 ans

 

Vous avez envie de trouver de jolis moyens de créer (encore plus) un lien unique avec votre bébé ou découvrir milles astuces pour gérer la séparation, les petites et grosses colères, etc. ? Je vous propose de recevoir gratuitement notre «  Pack spécial bébé » en vous abonnant à la newsletter. Un peu moins de stress et des clés pour comprendre, c’est un beau programme non ?

Inscrivez vous à la newsletter qui rend la vie (un peu) plus cool et recevez votre dossier !

 

Commentaires

Commentaires

0 réponses

Répondre

Laissez-nous votre commentaire bienveillant !
Règle de conduite: Merci de ne mettre aucun lien vers un site extérieur, afin d'éviter les dérives. :-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.