comment-se-faire-obeir-cpmhk Comment se faire « obéir » ou doit-on se faire « obéir » ? Comment faire pour que notre enfant se calme quand on lui dit de se calmer ?  Est-il possible qu’il soit sage, parce qu’on lui dit d’être sage ? Ou qu’il arrête son « caprice » parce qu’on le lui a demandé ?

Imaginez : vous avez toutes les raisons du monde d’être hors de vous, et l’on vous demande de vous calmer. Ce n’est pas si simple, si… ? Autre exemple : en tant que parent, on vous demande d’être un peu plus « sympa » avec vos enfants. Sauriez-vous quoi changer pour répondre à cela ? Pas si sûr… Comme nous, nos enfants ont du mal à faire ce qu’on leur dit de faire parce qu’en réalité, ils ne savent pas comment parvenir à se calmer, ni ce que cela veut dire d’être sage, ni comment gérer leur frustration sans hurler.

Si on veut que notre enfant soit « sage », il faut lui dire exactement ce que l’on attend de lui.

Cela paraît évident, mais on n’est pas toujours aussi factuel et précis qu’il le faudrait pour éviter les déceptions. Car ce qu’on demande à notre enfant n’est pas toujours une évidence pour lui. Prenons un exemple : de retour de chez sa grand-mère, nous reprochons à notre enfant de ne  pas avoir été sage (il a encore réclamé à sa grand-mère de lui offrir un jouet dans une vitrine). Mais ce que nous ne soupçonnons pas, c’est que lui pense au contraire avoir été très sage, car ce dont il se souvient c’est d’avoir aidé sa grand-mère à mettre le couvert… Du coup, autant vous dire qu’il va être un peu découragé d’avoir fait tant d’efforts pour être sage, pour au final se faire gronder.


 

Par conséquent, quand on demande à notre enfant de ranger sa chambre, d’être poli, d’être sage, etc, soyons précis ! Qu’attendons-nous vraiment de lui ?

On peut par exemple définir des points précis de conduite : « Voici les 3 règles de politesse à ne pas oublier », « Ranger sa chambre, ce n’est pas tout planquer sous le lit, mais … » « Être sage avec ta grand-mère, c’est respecter ces 3 règles de conduite », etc.

Cela a le mérite d’être simple et précis.

La base : lui donner des buts atteignables

Attention, si on demande à notre enfant tous azimuts de respecter les 10 règles de politesse, d’arrêter de se disputer avec son frère, et de faire ce qu’on lui dit, tout ça en même temps, c’est peut-être trop pour lui. Ce changement peut lui paraître une telle montagne qu’il risque d’être découragé au premier échec. Alors que si on lui donne un ou deux objectifs précis et plus facilement réalisables, petit à petit, succès après succès, il va prendre confiance, et tout deviendra plus simple !

Par ailleurs, n’hésitons pas à l’impliquer dans la définition des objectifs : « Qu’est-ce que tu pourrais essayer de faire pour que le séjour chez ta grand-mère se passe au mieux ? »

En règle générale, pour qu’un enfant s’améliore, disons lui plutôt ce qu’il doit faire, que ce qu’il ne doit pas faire.

Et oui. Pensez-y. Ce serait comme demander à un parent qui a l’habitude de crier, d’arrêter de crier. Il y a peu de chance pour qu’il réussisse. Car il ne saura pas agir autrement devant son enfant à qui il a répété 100 fois la même chose et qui s’en fiche.

Nous en avons déjà parlé dans un article  « Voici comment faire pour que nos enfants se comportent au mieux avec les autres » : comme pour nous, si l’on veut que notre enfant s’améliore, il faut réfléchir avec lui à différents moyens d’action pour qu’il agisse au mieux.

Par exemple, si tu veux que ta grand-mère t’achète un jouet, tu peux plutôt dire :  » Il est trop beau ce jouet, je l’aimerais beaucoup. Tu crois que je peux le demander pour mon anniversaire ?  » On peut également lui donner des conseils pour se calmer :  » Si tu es énervé, tu fais une pause, tu te mets par exemple dans un petit coin que tu aimes bien, et tu prends un moment pour écouter ta respiration « ,  Et l’enfant choisira la solution qui lui convient le mieux. On se focalisera plus sur ce qu’il doit faire, que sur ce qu’il ne doit pas faire. À savoir, le jeu est aussi une bonne façon de les aider !

D’ailleurs si vous souhaitez que je vous envoie les clés à connaître pour ne pas avoir à répéter 4 fois les choses (et finir par crier), maximiser vos chances pour que votre enfant fasse ce que vous lui demandez, ou encore savoir comment gérer quand vous êtes à « bout ». Indiquez votre email ci-dessous, et retrouvez le « PACK « OUI PAPA OUI MAMAN » : Toutes les clefs pour les faire coopérer (sans crier) ! »  dans votre boîte mail (gratuitement).

Inscrivez vous à la newsletter qui rend la vie (un peu) plus cool et recevez votre dossier

Lui rappeler, et anticiper

C’est normal, une fois dans le feu de l’action, il ne pense plus à toutes nos bonnes paroles ! N’hésitons donc pas à trouver des trucs et astuces pour qu’il s’en rappelle : un imagier dans sa poche, une affichette faite ensemble qui illustre les petits challenges, un mot de code qu’on lui dit juste avant qu’il agisse, etc.

Félicitons-le !

Et, bien sûr, n’oublions pas de le féliciter (en étant précis) pour chacun de ses progrès, car c’est ainsi qu’il se sentira capable de continuer, et de progresser.

Faisons équipe avec lui et croyons en sa capacité de s’améliorer, et il saura donner le meilleur de lui-même. Il suffit juste d’être patient 🙂

Commentaires

Commentaires

6 réponses
  1. Rehault
    Rehault says:

    Merci pour tous ces bons conseils car tout passe par-l éducation. Si on veut vivre dans un monde meilleur et bien vivre ensemble l éducation est primordial. De plus l confiance en soi ouvre des portes formidables. On voit bien que des mauvaises paroles ou habitudes nous poursuit toute notre vie. Pour être un adulte épanoui les bases sont primordiales. Merci pour tous ces bons et précieux conseils gratuits

    Répondre
  2. ShaylaPaype
    ShaylaPaype says:

    Revolutional update of captcha solving package « XEvil 4.0 »:
    captchas solution of Google (ReCaptcha-2 and ReCaptcha-3), Facebook, BitFinex, Bing, Hotmail, SolveMedia, Yandex,
    and more than 8400 another size-types of captchas,
    with highest precision (80..100%) and highest speed (100 img per second).
    You can use XEvil 4.0 with any most popular SEO/SMM programms: iMacros, XRumer, GSA SER, ZennoPoster, Srapebox, Senuke, and more than 100 of other programms.

    Interested? You can find a lot of impessive videos about XEvil in YouTube.

    FREE DEMO AVAILABLE!

    See you later 😉

    Répondre
  3. Rachida
    Rachida says:

    Bonsoir,

    Je suis maman de 3 filles de 9,7 et 5 ans.
    Depuis que j’ai decouvert vos affiches, je n’ai pas hesité à les utiliser. A leur retour de l’école, elles ont trouvé que c’est une bonne idée et depyus, elles jouent le jeu.

    On a aussi mis en place un tableau de responsabilités pour la semaine. Et ma seconde fille m’a dit je la cite « c’est super, c’est ce qu’il nous faut pour nous sentir chez nous… »

    Je pense sûon sous estime nos enfant, en voulant les aider dans tout. Je m’efforce à lacher prise et à suivre vos conseils, bien que je culpabilise quand je me retrouve à hurler quand mes filles me testaient ce week end….

    Vais je y arriver…?

    Dsl pour le pavé…

    Répondre
    • Anne-Charlotte
      Anne-Charlotte says:

      Merci pour ce témoignage Rachida, c’est toujours super de lire ce genre de messages 🙂 Et ne culpabilisez pas, ce n’est pas facile de tout mettre en place d’un coup, c’est déjà super d’avoir la volonté de faire chaque jour mieux pour sa vie de famille et d’aller dans ce sens 🙂
      Belle soirée à vous

      Répondre
  4. Boubounette
    Boubounette says:

    Un grand merci pour vos précieux conseils !… Je viens de vous découvrir avec grand plaisir et n’hésiterai pas à vous faire découvrir auprès des autres parents autours de nous…bonne continuation…

    Répondre

Répondre

Laissez-nous votre commentaire bienveillant !
Règle de conduite: Merci de ne mettre aucun lien vers un site extérieur, afin d'éviter les dérives. :-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.