Derniers articles

Derniers articles

 

Commentaires

Commentaires

3 réponses
  1. Soliane
    Soliane says:

    Bonsoir,
    Cela m’amène a une autre question : Faire penser à l’enfant que l’adulte pense comme un enfant ( en effet un adulte peut faire la part des choses et comprendre quand un enfant fait des choses d’enfant sans y projeter plus ou penser qu’on ne l’aime plus, comme un enfant le ferait) est il une démarche volontaire de votre part?
    Bien a vous et merci pour votre articles

    Répondre
  2. Le Veilleur
    Le Veilleur says:

    « Le problème maintenant c’est que ta nounou va rentrer chez elle très triste ce soir. Elle va penser que tu ne l’aimes pas. Elle n’aura peut-être plus envie de venir vous garder demain. »

    Je suis pas sûr que culpabiliser l’enfant sur la peine que pourrait ressentir sa nounou soit beaucoup plus intelligent (dans le sens premier du terme, compréhensif) que de lui faire dire un pardon même non assumé à tout prix.

    Répondre
    • Charlotte
      Charlotte says:

      Bonjour « veilleur »,
      Merci beaucoup de votre message, en effet la question n ‘est pas simple ! Mon objectif dans cette phrase est plus de l’exercer à comprendre l’autre, et là où l objectif est encore plus grand c’est d’arriver à comprendre l’autre (par exemple je comprend que mon amie est en colère car je ne peux pas venir à son anniversaire) sans pour autant culpabiliser si mon intention n »était pas négative (elle est responsable aussi de sa colère – mon intention était de privilégier le dîner avec mon grand-père – mais je la comprend), mais ceci est un débat qui mérite un autre article 🙂 . Charlotte

      Répondre

Répondre

Laissez-nous votre commentaire bienveillant !
Règle de conduite: Merci de ne mettre aucun lien vers un site extérieur, afin d'éviter les dérives. :-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.