Activités Montessori : développons ses capacités cognitives !

activites-montessori-cpmhk

Plutôt que de se ruer dans un magasin de jouets ou une librairie pour rechercher le cahier d’activités Montessori ou le jeu éducatif Montessori qui le rendra plus intelligent, nous avions au final déjà chez nous et en nous tout le nécessaire pour développer au quotidien les capacités cognitives de nos enfants ?  

La vie réelle n’est-elle pas finalement le meilleur moyen d’inviter notre enfant à raisonner et de le motiver à s’impliquer ?

C’est ce que j’ai expérimenté avec mon ainé Joy à partir de ses 2,5 ans, et c’est fou comme quand on leur donne l’habitude de réfléchir par eux-mêmes, ils développent cette aptitude à raisonner.

Exemples d’activités Montessori à réaliser à partir de rien.

En débarassant la table

Par exemple, un jour où on s’apprêtait à débarrasser l’apéro à l’aide d’un plateau qui me semblait presque trop petit, je lui demandai conseil : « Est-ce que tu penses qu’on va réussir à tout mettre sur le plateau ? »

Dans notre intonation, on ne se positionne pas en tant qu’adulte “qui sait tout et qui veut voir si son enfant trouve la solution”, mais  bien en tant que personne qui sollicite son enfant pour l’aider à résoudre son problème.

En sollicitant régulièrement son avis, par rapport à un problème ni trop simple ni trop compliqué, on lui donne envie de trouver par lui-même des solutions et on lui fait confiance en sa capacité à raisonner. Évidemment Joy, motivée pour m’apporter son aide, pris en charge l’arrangement du plateau et me dit : «Voilà tout y est, il reste plus que la carafe, mais je peux la porter et toi tu prends le plateau.»

Réflexion sur l’itinéraire

Un autre jour, là où nous nous trouvions, il y avait deux sorties pour rejoindre les toilettes qui étaient dehors. Je demandai à Joy :

– « A ton avis quel est le chemin le plus court pour y arriver ?

– Par-là ! me dit-elle en montrant du doigt la sortie choisie.

– Et bien ce que tu viens de faire, ça s’appelle un exercice de géométrie.»

En faisant cette précision à la fin de ce petit exercice tout simple, le jour où on lui annoncera un cours de géométrie à l’école, il y a fort à parier qu’elle sera plus emballée par cette idée d’une part parce qu’elle comprend à quoi cela sert dans la «vraie vie», et d’autre part parce qu’elle aura déjà confiance en sa capacité en la matière. Pour la géométrie, on peut aussi s’amuser à dessiner ensemble le plan de l’appartement ou la maison dans laquelle on vit…

D’ailleurs, si vous la pédagogie Montessori vous titille, j’ai rassemblé plein d’idées d’activités faciles à mettre en place et sans matériel spécifique pour insuffler cette méthode dans le quotidien. Pour recevoir gratuitement votre pack, laissez-nous simplement votre e-mail ci-dessous et recevez illico votre dossier “Pack Montessori” ! 

L’APPLI’ COOL PARENTS

cool parents make happy kids appli

Pour être accompagné tout au long de l’année

Quand le frigo se transforme en questionnement mathématique

« – Maman, est-ce qu’il reste des petits suisses que papa a acheté hier ? 

– Je ne suis pas sûre car on en a mangé avec papa hier soir, regarde dans le frigo. 

– Oui il est reste 2 !! 

– Ça veut dire qu’on en a mangé combien ?

– 1 seul !

– Comment tu le sais ?

– Parce qu’on en a mangé 3 hier avec Léon, il en restait 3 et comme il y en a plus qu’un dans le frigo, ça veut dire que vous en avez mangé qu’un !

– Et bien tu vois ce que tu viens de faire c’est une soustraction, un exercice de mathématiques.»

Et si on profitait de leur curiosité pour les amener à se questionner

Autre occasion permettant de créer des activités Montessori sans aucun support : quand notre enfant exprime son étonnement par rapport à une situation. Plutôt que de lui expliquer pourquoi c’est comme ça, essayons de l’inviter à trouver de lui-même la raison de cette situation.

À la piscine

Quand nous étions en train de nous baigner, Joy me dit avec étonnement : « Maman tu as vu c’est drôle, moi j’ai pas pieds et toi tu as pieds » « Et est-ce que tu penses qu’il est possible que moi je n’ai pas pieds et que toi tu aies pieds ? » « Oui !!! » “Ah zut, elle n’a pas l’esprit aussi logique que je pensais” me suis-je dit. «Comment cela serait possible ?» Réponse de Joy : « Si par exemple moi, je suis près du bord, pendant que toi tu es loin et bien moi j’ai pieds et pas toi ! » C’est dingue comme on sous-estime nos enfants, et que nombre de fois on ne les pousse même pas à expliquer leur raisonnement, on s’empresse plutôt de leur donner le nôtre… 

À l’aéroport

Ou encore, à l’aéroport, en arrivant près des tapis roulants pour récupérer nos bagages, Joy s’exclame : «Regarde ! Il y a nos valises qui sont arrivées en premier !» Plutôt que de tout de suite lui expliquer pourquoi elle faisait fausse route, je trouve cela intéressant d’amener notre enfant à réfléchir par elle-même. «Tu penses vraiment que ce sont nos valises qui sont arrivées en premier et que celles des autres vont arriver après, ou est-ce que les autres valises sont déjà arrivées et il ne reste plus que les nôtres ? » Joy réfléchi… « Les autres valises sont déjà arrivées ! Car personne d’autre n’attend les valises, donc les gens ont dû partir avec. »

Finalement c’est plus simple et efficace d’appliquer la méthode Montessori dans la vie de tous les jours, qu’à l’école avec du matériel pédagogique. Nous avons tout intérêt à solliciter les compétences cognitives de nos enfants car si chacun a des prédispositions sur certains sujets, l’environnement joue très fortement dans le développement des compétences de nos enfants. Et surtout on a tendance à sous-estimer les capacités de nos enfants, à le réduire à bien plus petit qu’il n’est capable, et c’est tellement dommage...

Chaque chose que notre enfant perçoit, entend, expérimente crée une connexion. On les appelle les synapses. Plus une expérience est fréquente, plus la connexion se solidifie. Ainsi donc, plus nous stimulons certaines compétences chez nos enfants, plus il les développera.

Changer les piles, trop compliqué ? Apprenez-lui cette activité Montessori en cinq étapes !

Et c’est fou comme plus on sollicite leur logique, plus nos enfants y font appel naturellement. Quelques temps avant les vacances, alors que je venais de récupérer Léon à la crèche et que j’arrivais en vélo à l’école pour récupérer Joy, en ayant Léon sur le petit siège, je dis : «Faut que je pose mon vélo et qu’on repasse à la crèche pour prendre la poussette, car on en a besoin pour aller à la fête de la musique, parce que si jamais l’un de vous est fatigué je préfère l’avoir. Je n’ai pas pu prendre la poussette car je ne pouvais pas ramener la poussette + mon vélo en même temps, de la crèche jusqu’à l’école. » (Vous remarquerez que je ne m’arrête pas à « Faut qu’on repasse chercher la poussette » car je trouve cela intéressant de prendre le réflexe d’expliquer la logique de notre raisonnement à notre enfant.) Ce à quoi Joy répondit : « Pourquoi tu n’as pas attaché ton vélo près de la crèche, pris la poussette. Et demain matin tu serais retournée déposer Léon en poussette à la crèche et t’aurais récupéré ton vélo». J’avoue avoir été assez bluffée par le raisonnement de ma petite fille qui n’avait alors même pas 4 ans… «Oui c’est tout à fait juste, mais comme j’étais en retard pour venir te chercher, c’était plus rapide pour moi d’arriver en vélo qu’en poussette.»

Alors, les activités Montessori au quotidien, c’est parti ?

En impliquant notre enfant dans la vie de tous les jours, nous avons mille opportunités de lui apprendre à raisonner. Et notre enfant apprendra bien mieux à raisonner dans la vie quotidienne, parce qu’il est impliqué dans une  situation, dans un problème, qu’en essayant de résoudre un problème inventé dans son cahier de vacances… A nous de créer et  saisir ces opportunités !

Déposer / Voir les commentaires

Nos actualités

ACCOMPAGNEMENT SOMMEIL :

“Il dort enfin…et nous aussi ! “ 15 jours d’accompagnement COMPLET pour février. Réservez pour mars ! > Je réserve ma place

NOS PROCHAINS COACHINGS :

“Osez vivre pleinement sa vie” (Développement personnel) Du 15 mars au 26 avril 2023 > Découvrir

“1001 astuces pour aider son enfant à coopérer” (Parentalité / Développement personnel) Du 19 avril au 31 mai 2023 > Découvrir

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Accueil L'appli' Le blog