Enfant capricieux : une astuce pour mieux gérer !

enfant capricieux

L’enfant ‘capricieux’*, n’est pas une nouveauté, et cela concerne presque tous les enfants. On a beau lui expliquer pourquoi il ne peut pas avoir un 3ème tour de manège ou pourquoi on ne peut pas lui acheter ce magnifique jouet qui est dans la vitrine : il n’en démord pas. Nous avions vu dans le précédent article que l’empathie était une bonne défense contre les « caprices » de nos enfants, et bien je vais vous en donner une deuxième : le rêve.

L’enfant ‘capricieux’ : et si rêver de ce qu’il désire, c’était pour lui presque l’obtenir ?

L’appli du cool parent

Pour être accompagné tout au long de l’année dans ma parentalité

J’ai utilisé la technique du rêve, pas plus tard qu’avant-hier. Je déjeunais en tête-à-tête au café avec ma fille. Au moment de partir, le serveur ne lui offrit qu’un seul nounours en chocolat, alors qu’il lui en avait offert deux les fois dernières… Puis il remballa la boite et partit. Ma fille me demanda alors un 2ème nounours… Je tentais de la raisonner en lui expliquant : « Le monsieur a déjà été très gentil de nous donner un nounours à chacune. Maintenant, il a rangé la boîte, on ne peut pas le déranger pour lui en réclamer un 2ème. Si tu veux je peux te donner le petit bout qui reste du mien ». Il était peu probable que mes explications fonctionnent, puisque le cerveau de notre enfant est avant tout émotionnel. La partie qui lui permet de « raisonner » ses émotions est beaucoup moins développée. Tout naturellement, elle me répondit donc : « Non, j’en veux un entier ! ». Là, deux solutions : partir au conflit (ce qui ne l’empêchera pas de refaire des caprices dans le futur, bien au contraire), ou essayer de la comprendre… J’optais pour la 2ème solution. A 3 ans ½, ces deux nounours étaient tout ce qu’elle espérait depuis le début du déjeuner. Et comme il n’y jamais de bonbons à la maison, c’était l’unique opportunité pour elle d’en avoir… Autant vous dire qu’elle était à deux doigts de déranger tout le restaurant pour avoir ce 2ème nounours, et de ne plus vouloir partir.

Pour me sortir de ce mauvais pas devant mon enfant ‘capricieux’, j’optais pour « le rêve »

« Je comprends que tu en veuilles un 2ème, moi aussi j’adore les nounours ! (Empathie) Tu imagines si à la maison on pouvait remplir la baignoire de nounours en chocolat ? Ce serait trop bien, non ?! (Le rêve) Tu crois qu’on arriverait à les manger tous d’un coup ? Est-ce que toi tu les garderais pour en manger un chaque jour ou tu mangerais tout d’un coup ? Etc. » Et je finis, par quelques distractions et questions, pour détourner son attention. Je la pris dans les bras, et tout en continuant à réfléchir aux réponses à mes questions, nous nous dirigeâmes tranquillement vers la sortie (Non sans avoir payé bien entendu :-)). « Au revoir monsieur, merci. ». Ouf…

Et voilà, une simple pirouette m’avait permise de lui donner ce qu’elle souhaitait de façon imaginaire, et de lui donner la possibilité d’y rêver…

Cela ne marche pas toujours évidemment, mais cela vaut le coup d’essayer car cela fonctionne souvent ! Particulièrement, pour éviter le 3ème tour de manège « ce serait tellement bien d’avoir un manège chez nous, on pourrait faire autant de tours que l’on souhaite ! Tu crois qu’il rentrerait ? Où est-ce qu’on le mettrait ? Etc. », ou pour les vitrines des magasins de jouets : « J’ai l’impression que tu aimes beaucoup ce jouet. C’est vrai qu’il a l’air génial ! Regarde celui-là aussi il a trop bien ! Il faut bien qu’on le note sur la liste pour ton prochain anniversaire. Tu n’oublies pas, d’accord ? ». Avoir quelqu’un qui prend vos rêves au sérieux, en vous proposant de les noter, pour penser à les réaliser, c’est un vrai soulagement !


C’est un peu comme si vous passiez avec votre conjoint devant une annonce pour un joli appartement dans une plus petite ville, que vous lui disiez « J’aimerais tellement pouvoir habiter là. Regarde cet appartement, il est bien plus grand que le nôtre, et en plus il est au même prix ». Il peut vous répondre : « De toute façon on ne déménagera jamais, donc ne rêve pas ». Ou bien : « J’ai l’impression que tu adorerais habiter dans cette ville. Ce n’est pas prévu au programme pour le moment, mais c’est vrai que ça serait bien que je puisse avoir le même job ailleurs. Et imagine que tous nos amis emménagent ici aussi : on aurait une belle vie ! ». Les deux phrases ont le même sens : il n’est pas du tout envisagé d’habiter ici. Mais dans la deuxième on sent que l’autre prend notre désir au sérieux, nous rejoint dans notre envie, et même s’il ne répond pas favorablement, il nous laisse y rêver…

Allez et si la prochaine fois, nous rêvions avec eux, plutôt que chercher à les raisonner ? Car après tout, l’enfance c’est aussi le rêve !

Et si cette “technique” vous a plu, mais que vous souhaiteriez découvrir bien d’autres trucs et astuces pour éviter les drames ou mieux gérer les colères de votre enfant, je vous propose de vous envoyer mon PACK ANTI-COLÈRES : le dossier ultime pour gérer “caprices” et autres crises ! Pour le recevoir (gratuitement, bien sûr), rien de plus simple : renseignez votre email ci-dessous et je vous l’envoie directement dans votre boite.

*Lorsqu’on parle d’enfant “capricieux” on parle d’un type de comportement, et non d’une “personnalité” ou d’un “trait de caractère”. 

Déposer / Voir les commentaires

Nos actualités

ACCOMPAGNEMENT SOMMEIL :

“Il dort enfin…(et nous aussi!)?” 15 jours d’accompagnement Réservez pour septembre > Je réserve ma place

COACHINGS DE FIN D’ANNÉE :

“SOS Colères” (Parentalité / Développement personnel) Du 17 novembre 2022 au 26 janvier 2023 > Découvrir

“Osez vivre pleinement sa vie” (Développement personnel) Du 15 mars au 26 avril 2023 > Découvrir

Commentaires

0 thoughts on "Enfant capricieux : une astuce pour mieux gérer !"

  1. Céline dit :

    Pour ma fille je prends en photo le jeu ou jouet qui lui fait envie. Et à l’occasion de Noël ou anniversaire on parcours l’album et me dis ce qu’elle veut mettre dans sa liste.

    1. As dit :

      C’est une idée géniale. Je note

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Accueil L'appli' Le blog