fbpx

J’en pouvais plus de ma vie de maman… Une expérience qui a tout changé

J’ai eu besoin d’air…

J’en pouvais plus de mes challenges quotidiens de maman à la maison avec mon mari et mes deux enfants en bas âges (3 et 1 ans).. Trop de crises à gérer, trop de repas à préparer, d’affaires à ranger, de routine qui ne s’arrête jamais… J’ai décidé de faire quelque chose que personne ne fait : demander à mon mari de tout gérer  (enfin “demander”, il n’avait pas vraiment le choix…), et  prendre un break d’une semaine dans un airbnb à côté. Je vous raconte.. cette expérience qui a tout changé. 

Au bord du gouffre émotionnel…

Le début d’année a été assez compliqué pour moi. Passé les fêtes, les vacances, les bonnes résolutions et les câlins en famille, me voilà de retour dans mon challenge quotidien de maman à la maison avec mon mari et mes deux enfants en bas âges (3 et 1 ans).

Et nous voilà reparti dans la spirale infernale: 

  • Malgré les multiples discussions et mises au point, mon mari en fait toujours moins que moi et continue de dire qu’il “m’aide” à la maison, alors que je ne suis pas préposée au ménage…
  • la maîtresse du grand m’a encore convoquée pour me parler de son “agitation” et pour me dire que “ce serait une bonne idée de le mettre au yoga madame” (…à 3 ans?)
  • et la petite qui entre dans sa phase de “je veux/je ne veux plus/ je veux faire seule/ je veux les bras/ mais lâche-moi !” et tout en même temps !

Un programme plein d’astuces pour une complicité unique au quotidien ✨

Déjà 15 jours que la danse a repris et se mêle déjà en moi une tornade de fatigue, de frustration, de colère, d’injustice et même de dégoût parfois sur ma vie : mais comment en suis-je arrivée là?! Est-ce que je peux changer les choses ? Où vais-je trouver de l’énergie pour changer les choses et pour survivre à une année entière ? 

Et vient un soir, le fameux soir, où j’ai la goutte de trop. Je rentre du travail plus tôt, me fait couler un bain en espérant me détendre et faire semblant de ne pas ressentir la boule de stress au ventre à cause de ma soirée qui arrive où je vais devoir encore faire ces “trucs de maman” (pourquoi d’ailleurs ?), le repas, les gros yeux, et ranger la maison…etc.

Et me traverse cette idée : je n’en peux plus. Il me faut une pause, il faut que je parte, sinon je vais craquer. Je n’étais pas hyper fière de mon ressenti, mais j’en ai saisi néanmoins l’urgence, dans mon corps, dans mes cellules. Un cri de l’intérieur qui me disait de fuir pour survivre.

…j’ai essayé quelque chose de nouveau pour aller mieux.

Une fois mon mari rentré et avant d’aller chercher les enfants, on a discuté et je lui ai expliqué que j’étais à bout et que j’avais besoin de temps pour moi, loin de cette maison et de tout ce qu’elle représente. J’ai besoin de temps pour retrouver ma vie d’avant (sans mari et enfant, responsabilité, to do list, …etc). Un peu abasourdi, il m’a écouté et au fil de la discussion la solution est arrivée: je vais aller dans un AirBNB pour les 8 prochains jours.

Idée saugrenue, mais j’étais prête à payer pour 1 semaine de break avec mon mari et mes enfants! J’ai donc réservé le plus mignon des appartements à 2 rues de chez moi. J’ai fait ma petite valise et laissé les kids et le mari. On a raconté aux enfants que je partais pour le travail et en avant la musique!

Mon séjour dans ma bulle

Une fois arrivée j’avoue avoir ressenti de la honte et une forme d’échec pendant les 2 premières heures environs: qu’est ce que je fais ici? les mamans ne quittent pas les foyers, est-ce que j’ai abandonné? Est-ce que je suis foutue? Qu’est ce qui ne va pas chez moi?

Puis petit à petit, la paix m’a gagné et là ont commencé 8 jours magnifiques.

Je n’ai pas pris de vacances, non. Et puis j’avais peur de ruminer en vacance seule dans cet appartement. J’ai donc fait ma semaine comme si ma vie était juste comme avant: 

  • le matin; je me levais à l’heure que je voulais, ne préparais que moi, prenais mon petit déjeuné dans le calme et arrivais au travail à l’heure;
  • le soir: je ne me pressais pas pour rentrer car je n’avais personne à aller chercher;
  • je me cuisinais des bons petits plats le soir;
  • le week-end, je suis allée au marché flâner et prendre le temps
  • pas eu besoin de faire le ménage car c’était compris dans la location
  • le soir je suis sortie boire des verres avec des collègues, des amis, je regardais des séries, bouquinais et des fois je ne faisais absolument rien (je regardais le plafond dans un état de béatitude et de calme total).

Le pied absolu! L’air dont j’avais besoin! 

Je n’ai pas skypé mon mari et mes enfants pendant 8 jours, juste échangé quelques textos avec mon mari pour que la coupure soit franche.

Une réelle reconnexion à moi et un apaisement

Avec cette coupure franche, je me suis rendue compte que depuis la naissance de mon aînée (3 ans et demi) c’est la première fois que j’ai vraiment décompressé. Pendant 3 ans, je n’avais jamais eu plus de 2 jours sans les enfants ou sans mon mari. J’ai réalisé à quel point cela été difficile pour moi d’être une maman h24 pendant plus de 3 ans!

J’ai pu ressentir à nouveau un calme intérieur, du bonheur et une légèreté qui m’avait quitté depuis longtemps. Cette sensation a été incroyable. Mes enfants ne m’ont pas du tout manqué, pas une seconde et je n’ai pas culpabilisé pour ça.

Un retour avec des yeux nouveaux

La veille de rentrer chez moi, je ne me sentais pas très bien. Très vite j’ai pensé que “ça y est je retourne à mon enfer!”. Mais j’avais quand même envie de rentrer chez moi pour voir si cette coupure avait servi à quelque chose.

Le lendemain je suis rentrée et j’ai été très bien accueillie par mes enfants et mon mari. Ils m’ont trouvée calme, joyeuse et apaisée.

Ce que je souhaite partager ici c’est que comme j’avais enfin pu me reconnecter à moi et à cette sensation de zen, dès que mon fils ou ma fille m’envahissaient, je le ressentais fortement et cela me donnait l’aplomb pour dire “stop!”. J’avais donc retrouvé ma limite, celle que je dépassais tant depuis 3 ans.

Enfin, cerise sur le gâteau, mon mari à partagé avec moi son ressenti de “papa solo” pendant ces quelques jours. Il m’a expliqué qu’il ne s’était pas rendu compte de l’ensemble des tâches que je réalisais pour la maison, les courses…etc. C’est avec mon absence et la charge des tâches qu’il en a pris conscience. Cela a été la base d’une discussion entre nous et d’un rééquilibrage des tâches à la maison.

Ma vie ne sera plus comme avant, car déjà j’ai l’impression d’avoir pu me retrouver, ensuite il y aura toujours des AirBNB autour de moi pour recommencer si ça ne va pas et puis, je le dis maintenant, je suis fière de moi d’être sortie du cadre et d’avoir osé le faire. 

Emmanuelle L.

Déposer / Voir les commentaires

Nos actualités

ACCOMPAGNEMENT SOMMEIL 💤

coaching sommeil cool parents make happy kids

“Il dort enfin… et nous aussi !” 15 jours d’accompagnement COMPLET pour mai. Réserve pour juin ! > Je réserve ma place

À NE PAS MANQUER :

⚡ Lien parent-enfant : faire place aux petits et grands moments de complicité ! Dans l’appli Cool Parents Du 5 au 24 juin 2024 > Découvrir

“SOS Colères” (Parentalité / Développement personnel) À partir du 7 novembre 2024 > Découvrir

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Accueil L'appli' Le blog