allaitement ou biberon CPMHKA la question : « Faut-il mieux allaiter ou donner le biberon ? » la réponse de nos lecteurs est claire : « Chacun doit faire comme il le sent. » Chaque maman et chaque bébé est différent, l’objectif est donc de faire son propre choix, mais de façon éclairée. Voici donc les retours d’expériences de nos lectrices sur l’allaitement ou biberon (qui ont parfois expérimenté les deux modes), qui pourront en éclairer d’autres, pour faire leur propre choix.

Car comme le disait l’une des mamans : « Un allaitement « forcé » par un discours culpabilisateur ne sera, à mon sens, pas plus bénéfique qu’un biberon donné avec amour… De même que le renoncement à l’allaitement à cause de « fausses » raisons : petits seins, place du papa… »

Pour vous, quels sont les avantages de chacun des modes « allaitement ou biberon » ?

 « L’allaitement donne au lait maternel un avantage incroyable : être naturellement fait pour le bébé. »

« J’ai allaité longtemps (+ de 2 ans) les deux enfants, parce que je suis une feignante préparation zéro, rien à transporter, quand on se déplace. » Une autre lectrice ajoute : « Pas de stérilisation de biberon, toujours à la bonne température et prêt à tout moment. »

 « Je pense que l’allaitement tisse un lien incomparable entre bébé et sa maman dans la continuité du lien in utero. Il permet une confiance de la maman en elle-même et en son bébé (qui représente selon moi le début d’une écoute active). Papa dans tout ça a toujours eu sa place avec bébé(s), tant de choses différentes sont à partager avec son enfant ! »

«  Le lait maternel permet de rassurer bébé et privilégie le contact peau à peau. Ce contact quasi permanent rend les bébés plus confiant et calme les pleurs. »

«  Je suis pour le choix éclairé, et non un choix biaisé par manque d’information du type : « Allaiter ça fait mal » ou « cela fatigue ». Car ce n’est pas obligatoire que cela fasse mal et il y a des solutions.  C’est comme les pics de croissance, ce n’est pas bien connu, mais il y en a un à 3 semaines, où le bébé boit beaucoup, mais c’est juste passager. »

« Pour moi l’avantage du biberon est de ne pas allaiter toutes les deux heures et ni être épuisée. »

«  Ce que je voulais exprimer c’est que ce n’est pas parce qu’un bébé est nourri au biberon qu’il tombera forcément tout le temps malade … Le mien et ceux de ma sœur sont très rarement malades, et pourtant sont nourris au biberon. »

« Mon avis est tiré de mon expérience personnelle et celles de mes amies  ; certaines ont allaité d’autres jamais, et globalement les bébés au sein font leurs nuits plus tardivement. Les 3 miens sont de ceux-là… Peut-être parce qu’avec le biberon on leur impose un rythme tant au niveau quantitatif que fréquentiel ? Peut-être aussi du fait que le sein n’a pas un rôle uniquement nourricier… »

« Perso, pour moi, c’était biberon. De toute façon mon accouchement s’est si mal passé que l’allaitement n’aurait pas été possible. Et j’ai adoré cette méthode : pas de contrainte avec le biberon (pas de stérilisation et il les buvait froid ) c’est sûr c’est un petit coût mais pour moi c’est la méthode « zen  » : on peut se relayer avec papa ( pendant les nuits c’est quand même le pied), on contrôle les quantités (au début surtout c’est top), pour les sorties en société c‘est génial (les proches peuvent même donner le biberon et tout le monde est heureux de participer) , du coup moins de fatigue, de tensions, les parents et donc l’enfant sont plus zen !! :-)»
Ce sont bien sûr des points de vue personnels, puisque pour certaines mamans, elles se trouvent plus zen et confiante en donnant le biberon, et pour d’autres c’est l’inverse. Donc écoutons-nous !

L’une des mamans nous propose même de tenter, puisque l’on pourra de toute façon abandonner…

« Mon conseil c’est que si on a envie d’essayer l’allaitement, ne pas se freiner en se disant que si on ne le fait pas à fond ça sert à rien. 6 mois sont mieux que 3 qui sont mieux que 1 mois, qui est mieux qu’une semaine, qui est mieux que 2 jours qui est mieux que rien. Et si on veut arrêter au bout d’une semaine oui c’est un peu désagréable mais pas du tout insurmontable, donc si on hésite, autant essayer même quelques jours et si ça nous convient pas on passe aux biberons et puis c’est tout. »

Et pour ceux qui ont essayé les deux, quel est votre avis ?

Quoi de mieux que demander l’avis des mamans qui ont essayé le biberon et l’allaitement ?! Il n’y a aucune vérité absolue, les retours d’expériences sont très différents d’une personne à une autre, il faut juste savoir s’é-c-o-u-t-e-r :-).

« J’ai donné le biberon à mon ainé, j’ai allaité ma deuxième et je vois la différence. Même si le résultat est identique : je les aime autant d’un amour exceptionnel. Mais le fait d’allaiter me rend plus confiante vis à vis de mon rôle de mère et je réagis de manière très instinctive alors que pour le premier j’ai mis plus de temps à comprendre son langage. Me concernant, grâce à l’allaitement je passe beaucoup beaucoup plus de temps avec ma fille tandis que pour mon fils j’ai plus rapidement repris ma vie de femme (ce qui est important pour moi). Seulement là, étant donné que je déteste le tire lait, je ne peux pas réellement la laisser et ce qui au départ me paraissait une contrainte, représente maintenant un avantage car je suis toujours avec elle et j’ai plus de temps pour l’observer et la comprendre. »

« J’allaite mon second enfant mais le lien n’est pas plus fort qu’avec le premier à qui j’avais donné le biberon. »

« Pour mon premier enfant c’était l’allaitement. Et j’ai été bien plus confiante avec le deuxième à qui je donnais le biberon. Mais je pense que c’est parce que c’est le deuxième tout simplement. »

«  J’ai allaité 6 semaines dans le stress pour mon aîné, peur qu’il ne boive pas assez, inquiète car il ne « respectait » pas les codes : nombre de tétées, durée des tétées…bref une maman tendue avec donc un bébé tendu ! Passage avec regrets au biberon qui ne fut pas une réussite. Le biberon a permis de me rassurer, puisqu’il buvait à heures fixes, dormait de manière plus régulière. Son papa a aussi pu de ce fait participer à son alimentation. Mais je trouve que j’ai mis plus de temps à découvrir mon fils et à le « décoder ».

« Pour mon deuxième, 6 mois d’allaitement ! Véritable réussite, j’ai arrêté de lire, d’écouter les conseils des autres, et j’ai appris à me faire confiance. Moi en tout cas je suis convaincue que l’allaitement a permis d’en faire un enfant plus vite « mieux dans ses baskets » !
Pas de souci pour la relation papa/biberon. En effet, malgré un allaitement exclusif, le papa a réussi à prendre sa place par le jeu, les câlins, le portage ! »

Petit hic quand-même : j’ai eu un peu l’impression d’être le doudou de mon bébé pendant 13 mois… Je n’ai pas réussi à stopper plus tôt, j’ai décidé d’attendre que ce soit lui qui prenne la décision d’arrêter. Au final une longue période très positive, même si parfois contraignante. »

« En ce qui me concerne l’allaitement est beaucoup plus indiqué ! Ceci dit je suis persuadée qu’une maman qui fait le choix de donner le biberon peut créer avec son enfant une relation tout aussi fusionnelle. Pour moi la relation ne passe pas uniquement par l’alimentation, mais davantage par le portage ! Hors un bébé allaité, tête plus régulièrement et est donc plus souvent et différemment porté ! »

« J’allaite mon second enfant mais le lien n’est pas plus fort qu’avec le premier. Parfois je suis épuisée et j’ai la sensation d’avoir sans arrêt mon bébé au sein. »

« Bien sûr l’allaitement c’est facile « quand ça se passe bien », mais cela peut aussi durer 1h, toutes les 2h, on ne fait que ça, c’est ultra douloureux, gênant devant les autres, la maman est la seule à participer, impossible de dormir et récupérer de jour comme de nuit, impossible de récupérer un semblant de vie normale… Parfois un biberon facilite tellement la vie et rend le sourire à la maman et au bébé. »

« Je suis ultra convaincue par l’allaitement maternel mais je suis aussi d’accord pour dire que certains jours l’impression de ne faire que ça est bien présente. Oui le biberon peut rendre le sourire (ça a été le cas pour ma sœur). Suivons nos instincts J »

L’avis de Cool Parents Make Happy Kids sur allaitement ou biberon

En effet, entre l’allaitement ou le biberon, le choix est très personnel. Il est certain que le lait maternel et l’allaitement sont ce qu’il y a de mieux pour le bébé, mais il ne faut pas s’arrêter là. Car ce qui est aussi très important pour le bébé dans ses premiers mois, c’est l’atmosphère qui règne autour de lui. Le cerveau du bébé est en pleine construction, est tout ce qu’il vit de façon habituelle s’imprime dans son corps (voir l’article Le développement de l’enfant selon les neurosciences ?). Alors autant que ce soit une atmosphère joyeuse et sereine. Car il est certain que si la maman est très stressé, tendue, le bébé  va le ressentir, et va lui aussi être tendu, se sentir en insécurité, davantage pleurer, et donc stresser encore plus ses parents. Et alors on tombe dans un cercle vicieux où l’atmosphère de la maison est plus pesante que joyeuse. Tout l’inverse de ce dont le bébé a besoin dans ces premiers mois.

Donc écoutons-nous, en faisant ce qui nous parait le mieux pour notre bébé et pour notre morale.

 

Sinon pour aller plus loin, et gérer les premières années avec bébé avec plus de sérénité , je vous propose de recevoir (gratuitement) le « PACK spécial bébé » : avec tous nos conseils pour gérer les premières séparations, colères, interdits, etc. ! Quelques pleurs et stress en moins, cela fait du bien 🙂

Inscrivez vous à la newsletter qui rend la vie (un peu) plus cool et recevez votre dossier !

Commentaires

Commentaires

0 réponses

Répondre

Laissez-nous votre commentaire bienveillant !
Règle de conduite: Merci de ne mettre aucun lien vers un site extérieur, afin d'éviter les dérives. :-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.