Faber et Mazlich

Mon amie Caroline, maman d’Arthur 4,5 ans et de Tristan, 2,5 ans, nous parle d’un de ses livres préférés sur l’éducation positive « Parler pour que les enfants écoutent, écouter pour que les enfants parlent », après le livre Cool Parents Make Happy Kids bien sûr 😉

Attention pépite ! Comment obtenir la coopération de nos enfants sans crier ? Comment poser des limites et amener nos petits à modifier leurs comportements sans les punir ? Comment favoriser leur autonomie et les aider à avoir confiance en eux ? Peut-on résoudre les conflits dans le calme et dans respect de chacun (parents compris) ? « Parler pour que les enfants écoutent, écouter pour que les enfants parlent » : voilà un livre qui offre aux parents des outils clairs, pleins de bons sens, le tout avec beaucoup d’humour !

Développée dans les années 80 par Adele Faber et Elaine Mazlish, la méthode a fait ses preuves. Le secret ? Les auteures se sont basées sur leurs propres expériences de mères et les témoignages de parents recueillis au cours des ateliers qu’elles ont animés pendant de nombreuses années. Le but ? Acquérir des « habiletés » de langage et de comportement pour faire face aux difficultés que l’on peut rencontrer avec nos enfants. Et ça marche !

Avant de lire « Parler pour que les enfants, écouter pour que les enfants parlent », j’avoue que j’avais quelques a priori. Je me disais : « Encore un livre qui va me vendre des recettes miracles pour éduquer mes enfants dans le calme, des recettes que je n’arriverai pas du tout à appliquer à la maison. Ce genre de livres qui vous font sentir totalement nulle et incapable. »

Eh bien non, c’est tout le contraire ! J’ai adoré ce livre et il m’accompagne désormais au quotidien. Voilà pourquoi :

Dans ce livre, pas de théories rébarbatives ni de conseils « gratuits » dont on ne saurait que faire, mais des mises en situations concrètes, des exemples parlants qui nous permettent d’aborder les difficultés auxquels tous les parents sont confrontés et d’apprendre à les résoudre habilement (c’est-à-dire autrement qu’en s’époumonant « À TROIS, SI TU N’AS PAS MIS TON SLIP, TU SERAS PRIVÉ DE DESSERT POUR LE RESTANT DE TES JOURS ! »). Les chapitres sont construits autour des expériences vécues par les auteures, et les témoignages des participants à leurs ateliers. On est dans le dur, dans le vrai, l’enfant qui se roule par terre en hurlant au supermarché, celui qui tape sur son frère et veut casser la gueule à son copain d’école, celui qui balance le plat de pâtes à travers la pièce parce qu’elles ne sont pas à son goût, celui qui met deux heures à enfiler ses chaussures et trouve formidable de recouvrir de feutre le papier peint du salon … Bref, on est dans la vraie vie ! Et tout parent peut donc s’identifier facilement. 🙂

Pour chacune des situations abordées, on est alors invités à réfléchir à nos réactions habituelles de parents mais aussi, à se mettre dans la peau des enfants. Et c’est là l’une des clés : pour prendre conscience de nos « erreurs », de ce qui ne fonctionne pas avec nos chers petits, il faut d’abord être capable de se mettre à leur place et d’accueillir leurs émotions. Et forcément, une plus grande empathie des parents engendre plus de coopération des enfants.

Mais alors, dans le détail, qu’est-ce que l’on y apprend ?

  •        « Parler pour que les enfants, écouter pour que les enfants parlent » : donner aux parents les « habiletés » pour résoudre les problèmes quotidiens.

La base, la clé de tout, comme l’indique le titre du livre, réside dans la communication entre parents et enfants. Si l’on parvient à adapter notre langage, à être à leur écoute et à faire preuve d’empathie, beaucoup de problèmes peuvent être résolus  sans en venir aux cris, aux punitions ou aux menaces…. La preuve avec un exemple :

Imaginons qu’Arthur, mon fils, à peine rentré de l’école, sorte tous ses jouets des étagères que j’ai passé une bonne partie de la matinée à ranger, et les répande sur le sol de sa chambre. Plutôt que de crier « Combien de fois faut-il que je répète qu’on ne sort pas TOUS les jouets en même temps ?! Range moi tout ça immédiatement ou tu seras puni !! », les auteures invitent par exemple à décrire ce que l’on voit : « Je vois plein de jouets en bazar sur le sol de cette chambre, et si nous les remettions ensemble à leur place ? ».  Dans ce type de situation, on peut aussi donner des renseignements « il est difficile de jouer lorsque tous les jouets sont sortis en même temps. De plus, on risque de les abimer ». On peut aussi décrire nos sentiments, sans blesser ou rabaisser notre enfant : « Quand je vois tous tes jouets en vrac par terre alors que j’ai passé du temps à les ranger pour que tu aies une chambre agréable et des jouets en bon état, cela me contrarie énormément ». Il y a bien plus de chances qu’Arthur remette ses jouets à leur place sans rechigner que si je lui avais hurlé dessus ou si je l’avais menacé de les confisquer.

C’est bien joli, me direz-vous, mais tous les parents ne savent pas naturellement comment s’adresser aux enfants pour qu’ils coopèrent spontanément ni trouver les mots justes pour résoudre un conflit sans se fâcher. Et bien justement, c’est tout l’objet de ce livre ! A travers les exemples donnés et par des exercices à faire au fur et à mesure, les auteures nous aident à acquérir ces habiletés (comprenez « compétences ») qui nous font bien souvent défaut 🙂

Cerise sur le gâteau, à la fin de chaque chapitre on trouve des fiches récapitulatives de tous les conseils qui viennent d’être donnés (et hop, un truc de moins à faire soi-même !) et des petites bandes dessinées qui valent tous les discours du monde…

  •       « Parler pour que les enfants, écouter pour que les enfants parlent » : un livre déculpabilisant et plein d’humour.

« J’étais une mère merveilleuse avant d’avoir des enfants », telle est la première phrase du livre. Le ton est donné ! Non, ce livre ne prétend pas réveiller en chaque mère la Mary Poppins qui sommeille, ni transformer nos petites terreurs en chérubins dignes d’une peinture de Raphaël… et non, qu’on ne s’y trompe pas, les difficultés ne disparaîtront pas comme par magie après sa lecture ! Par contre, en appliquant la méthode, il y a de bonnes chances pour que dans de nombreuses situations nous parvenions à les gérer plus sereinement, voire à désamorcer les crises, sans avoir recours aux cris et aux punitions…

Après la lecture de ce livre, mon point de vue a donc changé. « Il devrait être entre les mains de TOUS les parents, me suis-je dit, on devrait nous l’offrir à la maternité avec les couches et la layette ! ». Et je me suis empressée d’acheter « Parler pour que les tout-petits écoutent » (écrit  par Joanna Faber, la fille d’Elaine Faber, et Julie King, construit sur le même principe mais destiné spécifiquement aux parents d’enfants de 2 à 7 ans) et« Frères et sœurs sans rivalité », autre bible pour parents désireux d’améliorer leur quotidien 🙂

 

Cet article vous a plu ? Venez découvrir notre pack « Livre  » en vous inscrivant à notre newsletter

Commentaires

Commentaires

3 réponses
  1. Michelle
    Michelle says:

    Bonjour! je suis ravis de découvrir votre site! Je vois qu’il y a 2 livres en lignes du même titre pour des âges différents. Un pour « tout petits », l’autre j’imagine pour la suite 😉 Il se trouve que ma fille a un niveau de langage extrêmement riche et complexe pour son âge (elle s’exprime mieux que sa demi soeur de 6 ans à 30mois 😉 ).
    Avez vous lu les 2 ? celui pour « les tout petits » est il destiné pour les tous premiers moments de l’acquisition du language ou va tel jusqu’à 4ans. Que me conseillez vous? Merci pour votre article et de votre retour!

    Répondre
    • Aourell Brillet
      Aourell Brillet says:

      Bonjour Michelle, je n’ai pas encore eu le plaisir de lire moi-même ces 2 livres, mais Caroline mentionne dans l’article que le livre « Parler pour que les tout-petits écoutent » s’adresse aux parents d’enfants de 2 à 7 ans donc ça devrait plus correspondre à l’âge de votre fille 😊

      Répondre
  2. Chang ParentaliteZen
    Chang ParentaliteZen says:

    Ce livre a changé ma manière de voir les choses et surtout de communiquer. Il est très concret et permet d’améliorer ses relations (avec les enfants mais aussi les adultes).

    Il est en plus très facile à lire, il y a aussi des résumés sur internet pour les plus pressés.

    Lisez-le, vous ne serez surpris !

    Répondre

Répondre

Laissez-nous votre commentaire bienveillant !
Règle de conduite: Merci de ne mettre aucun lien vers un site extérieur, afin d'éviter les dérives. :-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.