mode garde creche nounou

Mode de garde, crèche ou nounou ? Voilà une question quasi inévitable pour les parents à un moment ou à un autre – sauf, bien sûr, pour ceux qui veulent (et peuvent !) les garder eux-mêmes. Le bilan de notre débat Facebook ? Les avis sont très partagés, à peu près à égalité, et surtout (c’est logique) pas toujours la résultante d’un choix… mais plutôt de ce qu’on trouve ! Le point positif est que, souvent, chacun trouve finalement son bonheur – et vos petits bouts semblent avoir poussé en toute sérénité, quel que soit le mode de garde choisi ou trouvé. Ouf ! J

NDLR : J’ai choisi d’utiliser le terme « nounou » pour simplifier le propos, mais je parle bien entendu des assistantes maternelles et des gardes d’enfant à domicile.

TEAM NOUNOU !

Crèche ou nounou ? Pour certains, la réponse est évidente : nounou ! Que ce soit à domicile, en garde simple ou partagée, ou chez une assistante maternelle, beaucoup d’entre vous optent sans hésiter pour ce mode de garde là. Certains ont directement cherché la perle rare, sûrs de vouloir faire ce choix, d’autres en revanche ont dû s’y résoudre pour cause d’absence de place en crèche… mais ont finalement été ravis de la tournure des choses.

Les avantages de la nounou ? Le côté familial, cocon, douceur et calme (si appréciable pour les bébés), la flexibilité des horaires, moins de microbes, le respect du rythme de chacun, et la relation merveilleuse qui peut se tisser au fil du temps entre elle et l’enfant.

Ses inconvénients ? Le prix, les complications administratives, l’organisation à prévoir, le manque de copains/sociabilisation, le manque de préparation à la vie en communauté (transition pour l’école), le manque de solutions de repli si la nounou est malade ou a un empêchement, et le manque de transparence (beaucoup d’entre vous insistent sur le fait qu’il faut trouver la perle, et que ce n’est pas toujours rassurant de laisser son petit « chez n’importe qui »).

« Je n’ai pas eu de place en crèche pour mon ainé… à mon plus grand désespoir !J’étais très réticente a l’idée de le laisser à une nounou ! Et finalement : les 2 années passées avec l’assistante maternelle ont été formidables et nous n’avons absolument pas regretté!!!! De mon point de vue : si l’on trouve une super assistante maternelle, professionnelle et bienveillante, il n’y a pas a hésiter ! Les petits sont chouchoutés, font des activités, rencontrent des enfants tout en grandissant … Leur rythme est respecté et… elle nous donne plein d’astuces avec son expérience des enfants !!!! » (Aurélie)

« Nounou sans hésiter. On a eu la chance de trouver la perle rare. Une 2e maman pour les enfants et un vrai point de repère pour eux même au-delà de l’entrée à l’école car ils y vont toujours en périscolaire. Accueil familial, horaires flexibles, dépannage quand on a besoin, activités en groupe avec le RAM… Je n’y vois que des avantages. » (Tatiana)

« Nounou car papa et maman infirmiers donc on a des horaires decales et une amplitude horaire de 7h le matin à 2oh3o le soir. Et on a la chance d’avoir une nounou au top ! Week ends, jours fériés, nuits, elle assure ! » (Aurélie)

« Assistante maternelle en or ! Une maison, un grand jardin, des jeux à foison, des activités, un poulailler, chacun sa chambre et pourtant elle garde 4 enfants, fait à manger bio maison chaque jour, respecte le rythme de chacun, apporte beaucoup d’amour et est très rassurante pour les enfants comme pour les parents. Et je reçois des photos chaque jour de mes enfants en train de sourire, faire des activités ou partager des moments avec les autres enfants… C’est simple elle a gardé mes 3 enfants et c’est la seule personne à qui je les confierais les yeux fermés. Une perle et grâce à elle j’ai pu partir chaque jour au travail le coeur léger… cela n a pas de prix. Alors merci!! » (Aude)

TEAM LES DEUX !

Crèche ou nounou ? Les deux mon capitaine ! Que ce soit par choix ou imposé par les évènements (rappelons que les places en crèche sont rares, voire inexistantes dans certaines localités), certains d’entre vous ont connu les deux situations… et plébiscitent les deux ! Souvent, vous préférez commencer par la nounou, plus adaptée à bébé au début, dans un esprit de cocooning et de calme rassurants pour un petit.

Puis, la deuxième ou troisième années, comme une transition bienvenue avant l’école, vous avez apprécié un passage par la crèche, qui apprend à l’enfant la vie en communauté en douceur – une crèche rassemblant des groupes d’enfant de douze par exemple, alors qu’à l’école ce chiffre peut monter à trente. Les petits y apprennent aussi à dormir en dortoir pour la sieste, manger dans une mini cantine, etc. Certains parents font donc volontairement ce choix d’une année de crèche avant l’école, parfois parce que c’est seulement à ce moment-là qu’ils obtiennent une place, aussi !

« Une nounou la 1ere année puis une assistante maternelle (crèche familiale) et maintenant crèche. Je trouve ça parfait ! Ma puce avait besoin d’être chouchoutée ses 2 premières année et elle l’a été, et là elle apprend la vie en communauté. Avant d’entrer à l’école je trouve ça bien…. C’est sur que niveau horaire la nounou c’est mieux, niveau argent la crèche c’est moins cher ! L’assistante maternelle c’est génial j’avais tout : une dame en or, que ma fille adorait, horaire flexible, elle prenait ma fille même malade si j’avais pas le choix et en plus tarif crèche… » ( Emmeline)

« Le 1e chez une nounou, avantages : flexibilité, câlins, et à l’écoute des enfants ; inconvénients : peu d’activités diverses, je soupçonne un peu de télé, et l’administratif quelle galère !! Le 2e est à la crèche, avantages, endroit étudié pour les enfants, et équipe sympa, inconvénients : procédures, il faut une ordonnance pour lui mettre une crème sur les fesses !!! Et pas le droit d’être en retard ! (Y’a du bon et du moins bon dans tous les cas) » (Maud)

« Le mien a commencé par une Nounou pour que la séparation se fasse en douceur et qu’il reste coocooné… À deux ans et demi, direction la crèche. Cela lui fait beaucoup de bien ! Car ça les prépare super bien à l’autonomie et à la collectivité.» (Audrey)

TEAM CRÈCHE !

Certains d’entre vous ont adoré l’expérience crèche. Sans surprise, les avantages et inconvénients de la garde en collectivité se dessinent parfaitement en creux de ceux de la garde par une ass’ mat’ ou une garde individuelle à domicile… Et les avis sont de nouveau très équilibrés parmi les parents : autant de fans de la crèche que de fans de la nounou. Comme pour ces dernières, certains d’entre vous soulignent que toutes les crèches ne se ressemblent pas – certaines ont été de véritables cocons de joie et de découvertes (la plupart), mais certaines se sont révélées hélas décevantes. Bien entendu, tout le monde n’obtient pas une place et un sésame dans les fameuses structures de garde en collectivité (qu’elles sont municipales, gérées par la mairie, privées, ou bien d’entreprise, via le travail d’un des parents).

Les avantages de la crèche ? Le prix, l’ouverture quasi toute l’année, la simplicité d’organisation, la sociabilisation et les copains, la tranquillité d’esprit (pas d’inquiétude sur une possible maltraitance).

Ses inconvénients ? Le côté « usine » si trop d’enfants, le manque d’individualité, les horaires fixes (et courts), les maladies qui y traînent régulièrement.

« En crèche et c’était par choix. Super micro-crèche alternative steiner/freinet/montessori. Nous ne regrettons pas notre choix au contraire notre fille y était très heureuse ! » (Sam)

« Ils sont allés dans une grosse crèche tous les 2. Plein de puéricultrices géniales, plein de loulous avec qui jouer. Enceinte du premier j’avais vu trop de téléfilms sur les nounous violentes :p j’avais trop peur qu’il soit seul avec la nounou sans personne pour checker ! » (Lalou)

« La crèche leur permet de mieux s’éveiller et d’apprendre bcp de choses. C’est mon avis. » (Samira)

« Et bien faut la trouver la bonne nounou comme vous dites ! Celle qui a une vrai vocation et celle qui ne confond pas qui est l’employeur et l’employé… La crèche sans hésiter, au moins il y a un vrai cadre avec une équipe de professionnels ! » (Tartine)

TEAM NI L’UN NI L’AUTRE

Enfin, le dernier groupe (moins nombreux) à avoir répondu est l’ensemble de parents ayant pu – et voulu – garder leurs enfants eux-mêmes. Avec ou sans journée en MAM ou crèche pour socialisation (et laisser maman ou papa souffler un peu !), avec ou sans difficultés financières (souvent le gros nerf de la guerre), ce choix très personnel est souvent celui de parents n’imaginant pas lâcher leur bébé trop tôt… et n’ayant pas besoin de travailler pour se sentir épanoui. Ou bien, étant prêts à se serrer la ceinture pour avoir le luxe de garder leur petit à la maison jusqu’à l’école. Autre option : les grands-parents à la rescousse ! Ou un turn-over de la famille pour assurer la garde de l’enfant.

« Moi aucun des 2 ! Pas de place dans ma propre crèche et j’ai pas confiance pour une nounou. Donc congé parental ….et dèche de thunes, oui ça va ensemble lol !» (Angélique)
« Gardée par moi-même! Et depuis un mois elle va 3 jours par semaine dans une MAM pour faire un petit tremplin avant l’école en septembre, et elle adore ! » (Nathalie)
« Ni l’un ni l’autre. On a choisi de les garder nous même. Un coup maman, puis papa, puis mamie, puis maman, de nouveau papa etc.  »
« Pour ma part, j’ai la chance de garder moi même mes enfants et pour qu’ils voient d’autres enfants, je vais dans des accueils parents-enfants. » (Carole)
Et vous, quelle a été ou quelle est votre expérience des modes de garde ? Si c’était à refaire, vous feriez quoi ? Racontez-nous en commentaire !

Sinon pour aller plus loin, et gérer les premières années avec bébé avec plus de sérénité , je vous propose de recevoir (gratuitement) le « PACK spécial bébé » : avec tous nos conseils pour gérer les premières séparations, colères, interdits, etc. ! Quelques pleurs et stress en moins, cela fait du bien 🙂

 

Inscrivez vous à la newsletter qui rend la vie (un peu) plus cool et recevez votre dossier !

Commentaires

Commentaires

1 réponse
  1. floriane
    floriane says:

    Bonjour,je voudrais juste précisé qu’il existe de la maltraitance en crèche,j’ai vu un reportage en 2018 qui montrait les dessous de crèche publique et privés en caméra cachée et bien cela faisait peur.que ce soit publique ou privées (babilou,les chaperons rouges),chacuns des responsables des crèches (mairie ou directeur) ,pour que ce soit rentable financièrement accueillé + d’enfants que le quota autorisé et le personnel absent n’étais pas remplacé (ils ne trouvaient pas de professionnels le matin même pour remplacer le professionnel malade ou en arrêt maladie) donc sur-effectif d’enfants pour moins de personnel donc professionnels moins disponible pour les enfants,moins de sécurité (les enfants se faisaient + mal car moins de surveillance) et épuisement des professionnels.il y en a qui disaient qu’elles ne prenaient même pas leurs congés ou qu’elles ne s’arrêtaient pas en congé maladie lorsqu’elles étaient malades ou epuisees car elles savaient qu’elles ne seraient pas remplacé et que ça ferait + de travail pour leurs collègues.résultat : elles étaient en burn out et arrêtait le métier. Donc crèche,attention à ça.La socialisation ils l’a trouvent aussi chez les nounous car souvent elles font parties d’un réseau d’assistante maternelle (ram) et partagent des super activités à la pmi ou aux activités de la ville (bibliothèque,théâtre…) et se retrouvent au parc pour que les enfants jouent ensemble.

    Répondre

Répondre

Laissez-nous votre commentaire bienveillant !
Règle de conduite: Merci de ne mettre aucun lien vers un site extérieur, afin d'éviter les dérives. :-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.