fbpx

Projet de naissance  : et si notre avis compte pour l’accouchement que l’on désire ?

Caroline M nous raconte ce projet de naissance qu’elle aurait aimé avoir pour ces accouchements, mais, on ne lui avait pas demandé son avis… 

“ L’arrivée d’un bébé est un moment magique dans la vie d’une famille. De mon côté, j’ai la tristesse d’avoir “subi” mes accouchements (par césarienne les deux) parce que je n’ai pas osé dire ce dont j’avais envie, parce que j’ai laissé le soin à d’autres de savoir ce qui était bon pour moi ! Aujourd’hui, si c’était à refaire, je m’offrirais le choix de faire un projet de naissance. Son but est de permettre aux futurs parents de lister tous leurs souhaits et leurs envies : avec ou sans péri, position à l’accouchement… en accord avec l’équipe de la maternité. Si son utilisation reste encore assez confidentielle, de plus en plus de maternités sont à l’écoute et il est possible d’en discuter…

À travers l’élaboration d’un projet d’accouchement, mon objectif n’est pas de tout contrôler, parce que bien sûr, il n’est pas question de mettre en péril la vie ou la santé de bébé ou de maman, mais c’est l’occasion de m’autoriser à projeter, à discuter avec mon chéri, avec l’équipe médicale… Bref, à rêver la manière dont nous souhaitons accueillir cet enfant. Pour moi, un projet de naissance est (aussi) l’occasion de retrouver notre pouvoir de femme : autorisons-nous à écouter ce que nous savons au fond de nous, ce qui est important à nos yeux ! Peut-on vraiment tout demander ? À qui s’adresser pour construire ce projet ?

C’est quoi un projet de naissance ?

Depuis quelques siècles, le corps médical s’est octroyé le privilège d’expliquer aux femmes comment elles devaient accoucher et accueillir leur enfant. L’accouchement a été organisé pour s’adapter à un monde hospitalier timé par des professionnels de santé, mais plus vraiment centré sur l’accueil, le cocon et le sens de la famille. 

Concrètement, le projet de naissance est un document qui permet aux futurs parents de communiquer leurs souhaits et leurs attentes quant à l’accueil de leur bébé. Il est élaboré par les parents, et discuté avec les professionnels de santé qui les accompagnent pendant la grossesse et l’accouchement. C’est une façon de se préparer à la naissance et de s’assurer que les besoins de la maman, du papa et du bébé sont pris en compte.

D’ailleurs, avant d’aller plus loin pour vous présenter toutes les questions qui peuvent être abordées dans votre projet d’accouchement, sachez que nous vous avons concocté un « PACK spécial bébé » avec tous nos conseils pour gérer les premières séparations, colères, interdits, etc. ! Pour le recevoir (gratuitement bien sûr), laissez-nous votre email ci-dessous et nous vous l’envoyons illico. Quelques pleurs et stress en moins, cela fait du bien. 🙂

Que mettre dans son projet d’accouchement ?

Le projet de naissance permet de choisir sa façon d’accueillir bébé en fonction de ses préférences et de ses besoins. Il permet de faire le point sur la manière dont on souhaite pouvoir accueillir notre enfant. C’est l’occasion de se poser la question pour pouvoir être pleinement actif et partie prenante. Il peut être élaboré dans l’intimité du couple, mais certaines sages-femmes ou doulas peuvent accompagner les futurs parents dans leurs réflexions, principalement en informant de ce qui est possible ! Voici quelques points qui peuvent être abordés :

Le choix du cadre : à la maison, en plateau technique ou à la maternité de l’hôpital… 

Le cadre influe forcément sur la manière d’accueillir bébé. Si l’accouchement à domicile (AAD) entouré d’une sage-femme libérale ne concerne qu’1% à 2 % des futures mamans, il est néanmoins important de savoir que des solutions alternatives existent pour accueillir bébé de manière plus naturelle.

Les techniques envisagées pendant le travail et l’accouchement

Haptonomie, ballon, immersion en baignoire, draps de suspension… De plus en plus de maternités offrent des pôles physiologiques, également dénommés salle nature. L’objectif pour la future mère est d’avoir la possibilité de donner naissance le plus naturellement possible en proposant le nécessaire pour un accouchement physiologique avec le minimum d’intervention médicale. Certaines mamans expriment le souhait d’un accouchement sans déclenchement (rupture artificielle de la poche des eaux…) et sans péridurale. 

Pour le choix de la position d’accouchement, peut-être est-il possible, tant que tout va bien, de ne pas être mise dans la position obstétrique, allongée sur le dos les “pattes écartées”, plus adaptée au confort du corps médical qu’à la gravité naturelle. 😉 

Qui est présent à l’accouchement ?

Il paraît plus que normal de demander à ce que papa soit présent à chaque étape. Mais qu’en est-il pour notre sage-femme libérale ou notre doula ? Quand toute l’équipe médicale de la maternité court d’une salle à l’autre, est-il possible d’avoir une personne extérieure dédiée à notre accompagnement ? 

Déclenchement, péridurale, accouchement naturel 

Là encore, chacune trouvera sa réponse ! L’important, c’est que notre choix soit posé pour qu’il puisse être discuté en amont et respecté. Pour autant, refuser la péridurale “automatique” n’est pas gravé dans le marbre, offrons-nous la souplesse de revoir notre position sur le moment. Un projet reste un projet. Il n’y a ni victoire ni défaite, juste des envies, des volontés à confronter avec la réalité du moment !

Comment aménager l’ambiance ?

Entre la salle d’accouchement froide et médicalisée, il est peut-être possible de trouver un terrain d’attente : tamiser la lumière pour ne pas éblouir violemment bébé qui sort de son cocon, diffuser une playlist… 

Être consulté·e·s et informé·e·s calmement

Si des choix se présentent, il est important que nous puissions avoir un consentement éclairé. Cela implique que nous ayons les éléments de choix (risques et bénéfices) de manière calme et accessible afin de pouvoir nous positionner.

Et après ? Quand bébé est sorti ?

Une fois bébé sorti, c’est le moment de la rencontre ! 

  • On peut demander à laisser battre le cordon le plus longtemps possible, car de nombreux bienfaits ont été éprouvés lorsqu’on pratique le clampage tardif du cordon  (l’OMS recommande d’attendre 3 minutes). 
  • On peut aussi informer le corps médical de notre souhait de faire un don du sang de cordon, riche en cellules souches qui permet de soigner certaines maladies.
  • On peut demander à pratiquer une tétée d’accueil, de rester un moment seuls pour être en peau à peau. Un petit coup de pouce est parfois nécessaire pour aider bébé à se mettre au sein, une sage-femme pourra-t-elle nous assister ?
  • Il est parfois proposé au papa de couper le cordon : certains sont heureux, d’autres détestent l’idée de séparer le nourrisson de sa mère… À chacun de voir !
  • Le liquide amniotique protège bébé une fois à l’air libre, donc le premier bain est donné en général dans les 24 à 48 heures après la naissance. N’hésitons pas à poser la question de la pratique dans la maternité choisie.

Quand et comment donner son projet de naissance ?

Idéalement, le projet de naissance est à remettre au médecin ou à la sage-femme vers 7-8 mois, donc plutôt en fin de grossesse. C’est l’occasion d’échanger avec les professionnels de santé qui, souvent, feront leur possible pour accéder à nos demandes, dans la mesure des possibilités du moment. 

Alors, prêt·e·s à écrire votre projet de naissance ?

Vous l’aurez compris, pour moi, le projet d’accouchement est une étape pour reprendre pleinement notre place et notre responsabilité dans notre vie. Il permet de mieux se préparer à la naissance, de se poser les questions et de s’assurer que les besoins de la maman et du bébé sont pris en compte. N’hésitez pas à en parler avec les professionnels de santé qui vous accompagnent, et à exprimer vos préférences. C’est votre projet de naissance, choisissez votre façon d’accueillir bébé ! 

Et si cela vous parle, je suis sûre que vous aurez autant de plaisir que moi à pratiquer le mois d’or, ou à vous (faire) offrir un rituel Rebozo… 

Quelques livres sur la naissance…

Caroline M.

Déposer / Voir les commentaires

Nos actualités

ACCOMPAGNEMENT SOMMEIL 💤

coaching sommeil cool parents make happy kids

“Il dort enfin… et nous aussi !” 15 jours d’accompagnement Réserve pour juillet ! > Je réserve ma place

À NE PAS MANQUER :

⚡ Je veux de VRAIES vacances ! De la joie en famille, et du temps pour moi ! Dans l’appli Cool Parents Du 3 au 29 juillet 2024 > Découvrir

⚡ Outil pour éviter nos pétages de câbles Dans l’appli Cool Parents Du 7 au 26 août 2024 > Découvrir

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Accueil L'appli' Le blog