Quand bébé arrive à la maison, on a parfois l’impression d’avoir pour deuxième maison le rayon “couches” du supermarché ! Couches, mais aussi cotons, liniments, lingettes, lotions… Jeunes parents, tout un nouveau monde s’offre à vous, avec un choix pléthorique et parfois impressionnant… Personnellement, j’ai toujours eu une confiance assez aveugle concernant les marques pour bébé : elles font des produits spécialisés pour nos petits bouts, c’est donc qu’elles prennent un soin particulier à leur composition, non ?

Hum… J’ai fini par me renseigner et je me suis rendu compte qu’il valait tout de même mieux être conscient et informé de deux ou trois choses importantes, car NON, tous les produits estampillés “bébé” n’ont pas une compo 100% clean.

La base : On évite les ingrédients suivants :

OGM (celui-là on le retient facilement), PARABENS (depuis le temps qu’on nous le répète), PHTALATES, ÉMULSIFIANTS PEG, PARFUM SYNTHÉTIQUE,  PHENOXYETHANOL, SULFATES, SILICONE, ALCOOL, GUM, COLORANTS.

 

Pour les savons, crèmes, lingettes, comment faire son choix ?

Premièrement : less is more ! En guise d’hydratation, de l’huile d’amande douce (bio qui plus est !) est largement suffisante pour bébé.  

Le bain peut dessécher la peau de bébé alors dans ce cas, on ne le lave qu’un jour sur deux, et ça suffit largement. On lui nettoie les fesses 4 ou 5 fois par jour déjà, et le reste du corps ne se salit pas beaucoup… (je ne parle pas du maquillage à la purée de carottes bien sûr).

Concernant les lingettes,là encore, il est important de prêter attention à leur composition. Le mieux pour nettoyer les fesses de bébé, est encore de l’eau sur un coton ou un linge (jetable ou lavable, c’est vous qui voyez). Et quand on part en vadrouille, on choisit les lingettes les plus simples possibles :, comme celles de LILLYDOO, faites à 99% d’eau.

Comment choisir un savon quand on ne comprend rien aux étiquettes de composition (ce qui est mon cas !). Si on n’a pas fait “Latin langue vivante”, difficile de percer le mystère des listes d’ingrédients…

Le plus “facile” est de s’orienter vers le bio, avec le label ECO-CERT. Sachez cependant que pour obtenir ce label, le produit doit simplement être composé d’un minimum de 10% d’ingrédients bio… Les magasins bio étant généralement plus sélectifs que les grandes surfaces, il est préférable de s’orienter vers ce type d’enseignes. On peut aussi choisir des marques qui font du bio depuis toujours, et acheter directement sur le site internet de ces marques.

Et si vous cherchez une alternative plus écologique, vous avez bien sûr les couches lavables, mais pour être vraiment écologique vous pouvez aussi tenter la méthode sans couche : “hygiène naturelle infantile” dont on a déjà parlé.


 

Et pour les couches ?

Les couches, c’est ce qui est en contact avec la peau de votre bébé 99% du temps, de sa naissance jusqu’à ses (plus ou moins) 3 ans. S’il y a un produit qu’il faut choisir correctement, c’est bien celui-ci.

On évite donc la liste des substances mentionnées plus haut, et pour les choisir, vous avez plusieurs labels intéressants :

  • Dermatest et Allergy-Certified sont deux labels qui certifient que les couches sont hypoallergéniques
  • Le label OEKO-TEX® STANDARD 100 qui teste les produits selon des critères stricts sur les substances nocives et de nombreux produits chimiques.

Il existe plusieurs marques de couches sur le marché, mais vous le savez, j’ai un chouchou et je vous en ai parlé plusieurs fois, c’est devenu un partenaire de CPMHK.

(la suite de cet article est donc un article partenaire)

LILLYDOO !! Pourquoi ? Parce que ce sont des couches très respectueuses de la peau de bébé, qui disposent de tous ces labels (vous pouvez en savoir plus sur la composition des couches ici), avec une équipe très engagée. Leur philosophie : ‘Aussi peu que possible, autant que nécessaire’. Leur objectif : mettre le moins d’ingrédients possibles dans leurs couches tout en gardant une absorption efficace !

Soin bébé : tout pour bien choisir ! Et les bons réflexes à adopter…Non contents d’alléger leurs couches, ils allègent aussi notre charge mentale avec leur abonnement hyper flexible, simple, rodé. Difficile de se tromper de quantité ou de fréquence avec leur système, et s’il y avait quoi que ce soit, on peut renvoyer le colis gratuitement.

Et puis, histoire de se faire un peu plaisir aussi, je dois dire que leurs modèles sont vraiment choux : on peut choisir ses motifs, et franchement, voir les petites fesses de bébé dans une jolie couche, ça fait toujours son petit effet 😉

Si vous avez envie de tester, vous pouvez même vous faire envoyer un kit d’essai gratuitement. Comme ça, vous vous ferez votre propre avis.

>> Cliquez ici pour recevoir le kit d’essai <<

J’espère que cet article vous a plu. J’ai décidé de ne pas faire plus de 4 articles partenaires par an, donc autant vous dire que je les choisis avec soin. Et avec LILLYDOO, c’est un vrai coup de coeur. Merci également à cette marque de contribuer ainsi à la diffusion de contenu gratuit sur le site CPMHK (vidéos, printable, etc.)

Prenez soin de vous !

NB : Petite parenthèse pour éclairer auprès de vous la dernière étude de 60 Millions de consommateurs, et les traces de pesticides trouvés dans les couches Lillydoo. Première chose quand même importante, la quantité de substance trouvée, est au moins 10 fois inférieure aux valeurs limites acceptables par l’Union Européenne, et par le label OEKO TEX® STANDARD 100. Mais surtout il est important de dire que ces substances ne sont pas ajoutées dans les couches lors de la fabrication, mais  sont due à un transfert de l’environnement au produit D’autre part, l’UFC Que Choisir a réalisé ses propres analyses sur les couches et remet en perspective les résultats affichés précédemment. Le magazine rappelle que les substances trouvées sont à l’état de traces et donc « sans risque toxique à court terme pour le bébé, et avec des probabilités de risque, a priori, assez faibles à plus long terme ». Vous pouvez en apprendre plus sur les analyses menées par LILLYDOO sur la page Philosophie Produit

couches non toxiques

 

 

Commentaires

Commentaires

19 réponses
  1. Christelle
    Christelle says:

    Bonjour à tous et toutes.
    Je viens de lire votre article qui est intéressant mais ou il lanqie une information. Vous parlez de normes oekotex… celle ci ne regarde que les intrants qui viennent sur le tissu après le tissage des tissus, donc tous les pesticides /insecticides qui ont été utilisés avant le tissage au moment de la culture du coton ou d’autres matières ne sont pas surveillés. Et au final on en retrouve dans les tissus même si ce n’est qu’un tout petit peu… Pour être sur de ne pas retrouver de produits nocifs pour la santé (donc sans pesticide…) il fait que le tissu ai le lavel GOTS, il est le seul label qui garantissent sans pesticide sans metaux lourds etc… beaucoup plus complet que oekotex…
    Christelle

    Répondre
  2. Anonyme
    Anonyme says:

    Les applis gratuites Yuka ou CleanBeauty sont d’une grande aide pr faire le tri ds les produits d’hygiene. Si je n’ai quasi utilisé que des lingettes lavables et de l’eau pr changer mes enfants et des couches bio, pr ce qui est des shampoings ou après-shampoings, ce n’est pas si simple. Après allergie à un après shampoing estampillé bio chez mes 2enfants (indispensable pr démêler leurs cheveux fins très frisés), en utilisant ces appli j’ai enfin pu trouver un produit nickel. Idem pr gel douche, savon…etc…

    Répondre
  3. Noémie
    Noémie says:

    Il existe des couches ET des lingettes lavables. L’eau est tout à fait suffisante pour nettoyer les fesses de bébé, pas la peine d’acheter des lingettes polluantes, et ça évite de se prendre la tête à faire une enquête sur chaque produit. Crème pour le change : la Weleda est juste parfaite !

    Répondre
    • Charlotte
      Charlotte says:

      Tout à fait d’accord Noémie, c’est d’ailleurs ce dont on parle dans l’article « Le mieux pour nettoyer les fesses de bébé, est encore de l’eau sur un coton ou un linge (jetable ou lavable, c’est vous qui voyez) » 🙂

      Répondre
  4. Solune
    Solune says:

    Bonjour
    Déçue de voir en titre « tout savoir sur » quand visiblement ce n est pas le cas..de nombreux français sont contre le glyphosate..avez vous regarder « Nos enfants nous accuseront »..Comment promouvoir des couches qui en contiennent..Business is Business…

    Répondre
    • eve
      eve says:

      complètement ( même si je ne les ai pas utilisé). de plus aucune trace du liniment si facile à faire chez soi et très respectueux des fesses de bébé. encore un article avec un seul angle d’approche

      Répondre
      • Charlotte
        Charlotte says:

        Coucou Eve,
        Pour le liniment, c’est sûr qu’il vaut mieux éviter tous ceux qui sont à base de pétrole (et il y en a beaucoup !). Mais le mieux du mieux c’est de complètement les éviter, car généralement les fesses rouges de bébé ont 3 causes possibles :
        – son petit popotin a macéré trop longtemps dans ses selles (oups…)
        – ses couches lui irritent la peau
        – il tolère mal certains aliments qui lui provoquent des selles acides
        Donc mieux vaut d’abord s’interroger sur les causes, et au dernier recours le liniment (fait maison, encore mieux)

        Répondre
  5. Charlotte84
    Charlotte84 says:

    Moi aussi je mettais des Lillydoo à ma fille de 17 mois…. jusqu’à ce que l’étude de 60 millions de consommateurs révèle qu’elles étaient les plus mal classées du marché ! Cette étude a fait le tour du web et beaucoup parlé d’elle dans les journaux télévisés. Bizarre que vous n’en ayez pas eu vent avant d’écrire votre article.

    Répondre
    • Charlotte
      Charlotte says:

      Bonjour Charlotte,
      Si je connais bien cette étude, qui a été un peu abusive et a été d’ailleurs remise en perspective par le magazine Que Choisir. La quantité de substance trouvée, est au moins 10 fois inférieure aux valeurs limites acceptables par l’Union Européenne, et par le label très strict sur le sujet des soins : OEKO TEX® STANDARD 100. Et évidement ces substances ne sont pas ajoutées dans les couches lors de la fabrication, mais concernent la chaîne logistique sont due à un transfert de l’environnement au produit.. Je vais en effet ajouté cela dans l’article, afin que chacun en soit informé et se fasse sa propre opinion 🙂

      Répondre
  6. Kwoxette
    Kwoxette says:

    Bonsoir
    Le magazine 60 millions de consommateurs désapprouve lillydoo pour les couches… Et pourtant j’allais prendre celles ci…. Dans leurs tests elles sont mauvaises à cause des produits trouves dedans…
    Que dire ? Qui croire ?

    Répondre
  7. Sandra
    Sandra says:

    Un article sponso sur Lillydoo juste après l’article de 60M de conso sur la présence de résidus de pesticides. Pas très déontologique tout ça.

    Répondre
    • Charlotte
      Charlotte says:

      Coucou Sandra,
      Si je connais bien cette étude, qui a été un peu abusive et a été d’ailleurs remise en perspective par le magazine Que Choisir. La quantité de substance trouvée, est au moins 10 fois inférieure aux valeurs limites acceptables par l’Union Européenne, et par le label très strict sur le sujet des soins : OEKO TEX® STANDARD 100. Et évidement ces substances ne sont pas ajoutées dans les couches lors de la fabrication, mais concernent la chaîne logistique sont due à un transfert de l’environnement au produit.. Je vais en effet ajouté cela dans l’article, afin que chacun en soit informé et se fasse sa propre opinion 🙂

      Répondre

Répondre

Laissez-nous votre commentaire bienveillant !
Règle de conduite: Merci de ne mettre aucun lien vers un site extérieur, afin d'éviter les dérives. :-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.