trouble d apprentissage CPMHK

Le stress de notre enfant est à l’origine de nombreux troubles, comme un trouble d’apprentissage, de comportements (impulsivité), des cauchemars, des terreurs nocturnes, un importante anxiété, etc. Tous ces troubles qui indique généralement que l’enfant est en souffrance, et subit un stress important (parfois inaperçu).

Mais quels sont les facteurs de stress pour nos enfants qui provoque notamment des troubles d apprentissage?

Pas facile de le détecter, pour nous parents, souvent plus focalisés sur notre éducation (« Il faut qu’il fasse ce que je lui demande, et qu’il ait un bon comportement »), que sur leur bien-être véritable. De plus, l’enfant lui-même est rarement en capacité de comprendre et de formuler ce qu’il ressent. Il va donc falloir être alerte aux comportements inhabituels : colères plus fréquentes, nouvelles difficultés à se coucher, cauchemars répétitifs, etc.

Pour nous aider, j’ai repris le principe de l’échelle de stress de Thomas Holmes et Richard Rahe, en y calquant les divers événements qu’un enfant pouvait vivre.

Voici les événements les plus stressants pour l’enfant, du plus impactant au plus bénin :

1.       Mort d’un proche

2.       Divorce

3.       Agrandissement de la famille

4.       Disputes des parents

5.       Début de la scolarité

6.       Changement des habitudes, ou des personnes qui s’occupent de lui

Ce qui explique que notre enfant peut changer de comportement lors :

–          Des jours précédents la rentrée scolaire : les nuits peuvent s’avérer compliquées par le simple fait qu’il est stressé à cause de la rentrée à venir, sans pour autant parvenir à l’exprimer.

–          De l’arrivé d’un petit frère ou d’une petite sœur : en fonction des enfants, cela peut être source d’un gros stress, qui peut s’exprimer par un changement de comportement.

–          D’un déménagement, un changement d’emploi du temps, un changement de nounou,  l’absence fréquente d’un parent, etc.

Bien sûr, chaque enfant est plus ou moins sensible à certaines situations, et plus ou moins impacté par le stress.

Face à un enfant qui présente un trouble d’apprentissage ou de comportements, notre rôle est d’échanger avec lui, de l’écouter, d’accepter ce qu’il ressent, de lui apporter tout notre tendresse, et de le protéger de certaines discussions.

Mais le stress chronique, le stress quotidien, est souvent, le plus dévastateur …

Il n’y a pas que le stress lié à un événement ponctuel, comme cité plus haut. Le stress quotidien, comme le stress au travail, peut aussi être dévastateur. De la même manière qu’une relation conflictuelle avec notre manager peut nous affecter, une relation conflictuelle avec notre enfant peut être tout aussi impactante. Le stress à la maison est à prendre au sérieux, tout comme le stress au travail. Exemples de banalités stressantes du quotidien :

–          Le genre de phrase : « Si tu continues, on te laisse là et on part sans toi » que l’on prononce avec tant de banalité. Si la menace est dite avec sérieux, et que l’enfant y croit, autant vous dire que le niveau de stress est très élevé ! Pour lui  ses parents sont tout ce qu’il a. Et de surcroît, cette menace peut développer ensuite la peur d’être à tout moment abandonné… Bon courage pour les nuits de cauchemars !

–          Les menaces répétitives que nous lui faisons, et qui le privent de quelque chose d’important pour lui : « Tu arrêtes tout de suite, sinon tu n’iras pas à l’anniversaire de ta copine !». Cela peut être très stressant de se sentir ainsi pris au piège ! Je ne parle même pas de la menace d’une sanction physique qui, j’espère, ne sont plus utilisée.

–          Bien sûr, le rythme quotidien, où il faut se dépêcher sans cesse, l’emploi du temps serré où l’on n’a pas le temps de contempler.

–          Et aussi la pression de son environnement, de l’école, de ses parents qui voudraient qu’il soit plus « comme ceci » et moins « comme cela ». Toutes les inquiétudes que les autres (dont les parents) ont pour son avenir, peuvent être une véritable source de stress…

Un stress quotidien (pression constante) peut, sur un enfant fragile, devenir « un stress chronique ».

Les troubles d’attention, l’anxiété dont certains enfants souffrent sont souvent une conséquence du stress, qui rend difficile l’apprentissage (trouble d’apprentissage), et tout simplement le plaisir de vivre pleinement.

A notre niveau, nous pouvons déjà protéger nos enfants en évitant trop fréquemment ces situations stressantes.

Mais, ne nous arrêtons pas là ! Cool Parents Make Happy Kids aime les happy ends ! Devant ce tableau un peu noir nous avons une bonne nouvelle. Il existe un moyen efficace pour diminuer le trouble d’apprentissage, le stress, mais même faire rajeunir nos cellules, et augmenter nos capacités auto-immunes ! C’est dans cet article !

(1)    La conférence

(2)    « Introduction  biologique à la psychologie » de Jean-Claude Orsini 

#mc_embed_signup{background:#fff; clear:left; font:14px Helvetica,Arial,sans-serif; width:500px;}
/* Add your own MailChimp form style overrides in your site stylesheet or in this style block.
We recommend moving this block and the preceding CSS link to the HEAD of your HTML file. */

Vous souhaitez améliorer votre quotidien avec votre enfant ? Faites chaque semaine un pas de plus vers l’éducation positive en vous inscrivant à la newsletter :

Cool Parents Make Happy Kids

[tqb_quiz id=’16258′]

Commentaires

Commentaires

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.