Télétravail Garder ses enfants école à la maison

Enfin… “essayer” de gérer. Après avoir passé deux jours en “télétravail” en même temps que d’essayer de gérer Léon, 5 ans, Joy, 7 ans, et Zoé, 7 mois… Je propose que l’on s’attaque à ce sujet “de gestion” on ne peut plus complexe pour un certain nombre de parents. “Comment travailler en même temps que s’occuper des enfants et que faire l’école à la maison ?”. Évidemment quand je dis “un certain nombre”, ce n’est pas parce que certains arrivent à gérer sans complexité, mais parce que tous les parents ne sont pas en télétravail 🙂

Et la difficulté augmente en fonction du nombre de paramètres. Si tu es confiné dans un petit appartement sans espace extérieur, là, le facteur complexité augmente clairement. Si ton conjoint ou ta conjointe est absent(e) ou inexistant, là encore, ça peut être plus la galère… Si tu n’es pas salarié d’une entreprise, mais auto-entrepreneur ou entrepreneur, et que si tu ne travailles pas, tu as zéro sous pour payer ton loyer… là aussi, le niveau de stress est en augmentation… et il se peut aussi que ton enfant ait des difficultés scolaires, ou que tu aies un enfant en bas âge qui demande beaucoup d’attention. Et à cela s’ajoute notre degré de patience habituelle pour gérer nos enfants. 

Pour tous ceux qui sont dans ces situations : VOUS êtes des héros !

Et puis, pour ceux qui cumulent parent célibataire qui doit gérer plusieurs enfants en bas âge, confinés dans un petit appartement, et en situation d’auto entrepreneur ou associé… Bon ba… On va pas se cacher que tu es dans une situation extrême. Et je voulais te dire que nous pensons beaucoup à toi, que rien que par la situation, si tu es encore en vie, tu atteins le niveau de super-héros ou super-héroïne… Prosternation.

Alors, comment on gère ?? (allez directement à la rubrique qui vous intéresse)

Si vous avez des petits (0-3 ans) 

C’est pas simple. Et si en plus votre ou vos bébés ont du mal à la base à rester seul, c’est compliqué (bon, je vais peut-être le répéter souvent, mais globalement, de toutes façons, c’est compliqué 🙂 ) Car il ne va pas trop pouvoir comprendre les règles, et que les écrans, ce n’est pas pour lui. Donc grosso modo, vous n’avez pas 1000 solutions : 

  • vous lever plus tôt pour bosser avant qu’il ne se lève, ou vous y mettre une fois qu’il est couché (mais avec le risque d’être un peu trop fatigué) et travailler pendant la sieste… Évidemment, mais ça j’imagine que vous le faites déjà !
  • Sécuriser votre appartement pour qu’il puisse avoir au moins toute une pièce où il puisse circuler librement sans être surveillé. Votre appart va ressembler à une crèche ? C’est galère car il y a des meubles partout ? Oui, mais en fait vous allez juste pas pouvoir être derrière son dos en permanence, et enlever TOUT (ou presque), cela va VRAIMENT vous faciliter la tâche. 
  • Ensuite, pour les tout-petits, vous pouvez mettre des jouets un peu “partout” dans la ou les pièces, pour qu’il y ait un effet “découverte”. MAIS (attention c’est subtil ;-), ne mettez pas tous les jouets à disposition. Comme ça, dès qu’il commence à râler, vous pouvez en sortir de nouveaux et prolonger sa découverte. Ça, c’est super important surtout avec les 3-6 ans, essayez de mettre tous les jouets en hauteur dans les placards ou sous le lit pour les sortir au fur et à mesure. Et le must, c’est de sortir des choses qui ne sont pas des jouets, mais avec lesquels il peut jouer. Comme des boîtes de cuisine avec des cuillères en bois, un fouet de cuisine, ou une grande boîte de mouchoirs avec des trucs cachés à l’intérieur (pour les tout-petits).
  • N’hésitez pas à mettre un fond musical ou un fond audio, cela fait une présence. C’est non négligeable ! 
  • S’il veut absolument être toujours dans vos bras, vous pouvez aussi le mettre sur sa chaise haute à côté de vous. 
  • Et l’option de le porter en kangourou devant ou derrière est aussi pratique pour les plus petit. Même si du coup, vous allez devoir vous mettre debout ou sur un tabouret avec votre ordi en hauteur… 

Tout dépend du besoin d’attention de votre enfant. Certains enfants / bébés peuvent ne pas vous solliciter pendant 3 heures durant la journée (surtout s’il y a des frères et sœurs pour faire l’animation) ; et pour d’autres, 30 minutes, c’est mission impossible. Du coup, en fonction de votre enfant, mieux vaut se résigner à ce qui est possible pour lui, plutôt que d’essayer de se battre tout les jours pour avoir 30 minutes de taff non efficace 🙂cool coaching

Si vous avez des enfants de plus de 4 ans

C’est parti pour mettre en place un “vrai” planning 🙂 Exactement comme à l’école, on prend des feutres, un belle feuille, c’est l’étape très utile à une bonne organisation ! Et la création du planning est en elle-même une activité. 

1/ La clé pour maximiser vos chances que celui-ci soit bien accepté (et respecté, donc 🙂 ) c’est de le faire AVEC LUI / EUX. “Alors les enfants, je vous propose que l’on se réunisse pour que, tous ensemble, nous établissions le planning de notre nouvelle vie. Et ça va être en même temps l’école pour vous et en même temps le bureau pour nous ! Alors, quels sont les moments de l’école ? Sport ? Lecture ? Math ? Récré ? Bon ba, nous, de notre côté, il faut que l’on trouve des moments pour travailler au calme. Et peut-être que l’on pourrait aussi prévoir un heure de télé / documentaire ?” Dans ce planning, bien évidemment, il faut qu’il y ait des trucs cools pour que cette nouvelle vie soit “enthousiasmante” pour notre enfant et non vécue comme une grosse contrainte. Par exemple : un moment de documentaire / tv (pourquoi pas un moment en fin de journée) ; des moments jeux ou activités avec papa / maman. Et pour ces moments, ça peut être sympa aussi que ce soit l’enfant qui choisisse. Pourquoi pas décider de cela le matin au petit déjeuner. Comme ça, la perspective d’avoir un super moment avec papa ou maman lui donne des forces pour patienter.

2/ On confectionne ce beau planning-affiche ensemble (ou plutôt, on lui faire faire une grosse partie, comme ça vous pouvez en profiter pour travailler 🙂 ). Et CPMHK vient de vous préparer un super printable “planning”  ! Pour ceux qui ont une imprimante, votre enfant pourra ainsi découper les vignettes et les coller sur votre feuille, pour qu’il s’approprie bien le planning ! 

3/ Côté “classe”, n’oublions pas qu’à l’école entre les récrés, les temps de regroupement, de sport, etc., le temps “effectif” de la classe n’est pas si important que cela. Grosso modo, l’enfant va travailler autant pendant une heure parmi 30 élèves, qu’en 20 minutes avec son parent focus sur lui. Donc plus ou moins 2 heures de classe intense, c’est bien 🙂 Si votre maître/maîtresse a eu peur que vous vous ennuyez et vous a mis des montagnes de trucs à faire… Surtout, SURTOUT, n’essayez pas de tout faire au risque de vous pourrir la vie. Demandez aux autres parents d’autres écoles quel est leur charge de travail. Cela peut vous aider à lâcher prise 🙂 , et ainsi ne pas vous ajouter une pression de plus, car en ce moment, on en a déjà assez 🙂 Et généralement, c’est compliqué de bosser en même temps que de faire la classe, surtout si vous avez besoin de vous concentrer. Dans ce cas, mieux vaut être à 100% avec l’enfant pendant la classe, et bosser pendant qu’il fait une activité libre, ou un temps calme. Mais le mieux, c’est de lui poser la question ! “A ton avis, quel est le meilleur moment pour moi où je peux travailler sans être dérangé ? “. Ça passe toujours tellement mieux quand c’est lui qui a décidé !  

4/ Pour que la règle soit claire, à côté de l’activité, on met la vignette papa ou maman, en fonction de la personne qui s’occupe de lui à ce moment-là. Et si par exemple, il y a des moments où il est sur son activité / temps calme sans déranger le ou les parents, on peut l’indiquer sur le planning en faisant apparaître à côté de l’activité la vignette papa / maman barrée, pour que ce soit bien clair que pendant ce moment là, on ne dérange pas papa/maman. 

Et pour éviter que vous soyez toujours en train de rappeler les horaires, ou que votre enfant vienne vous demander quand le temps calme est fini, quand la récré arrive, quand etc. On peut aussi faire comme à l’école et prévoir des sonneries/alarmes sur le réveil au moment de transition ! 

Si vous n’avez pas de conjoint / conjointe pour garder les enfants avec vous 

Parfois, il n’y en a pas, ou il n’est pas là, ou il est lui-même en télétravail… Si vous êtes salarié, vous pouvez vous déclarer sur Ameli pour avoir un arrêt de travail (sans délai de carence) donc ça, c’est la GOOD NEWS ! Et pour rappel, votre employeur “n’a pas le droit de refuser”. Mais il y a aussi un certain nombre de personnes (comme les maîtresses, les profs…) qui choisissent de ne pas opter pour cette option par solidarité pour ceux qu’ils “aident”… D’abord, un immense “Merci” pour ce que vous faites ! Mais ne le faites pas non plus si c’est vraiment trop galère pour vous, et que vous ne tenez pas le coup… Et pour les entrepreneurs, auto-entrepreneurs, ce n’est pas exactement la même chose.

Si vous avez un conjoint / conjointe

Soit vous décidez que l’un se met en arrêt maladie (pour les salariés) et l’autre télétravail,

Soit … IL VA FALLOIR RÉPARTIR LES TÂCHES, et être bien clair sur cette répartition. 🙂

Du coup, c’est la même chose que pour le planning “enfant”, on s’assoie autour d’une table et on décide ensemble de comment on va se répartir la journée… Alors ici, on a essayé pas mal de chose. Voici la façon dont les choses fonctionnent aujourd’hui (mais cela changera peut-être ) : l’un gère toute la matinée (8h-13h)  pendant que l’autre travail, et l’après-midi (14h-19h) on inverse . 

Exemple de planning de notre petite tribu, Zoé 7 mois, Léon 5 ans, et Joy 7 ans ! 

  • 7h30-13h : l’un des parents (ex : maman)  travaille sans être dérangé
  • 8h-9h : l’autre (ex : papa) gère le réveil / petit déjeuner
  • 9h-10h : classe
  • 10h-10h30 : récré 
  • 10h30-11h30 : classe
  • 11h30-13h temps libre (sieste de bébé) pendant que papa prépare le repas, et fait déjeuner baby.  
  • 13h-14h : déjeuner

ROTATION DES ÉQUIPES

  • 14h-15h30 : temps calme (lecture, audio), sieste du bébé, pendant que le parent de l’après-midi gère le rangement du déjeuner + ménage. 
  • 15h30-18h : activité créative, sport
  • 18h-19h : mise en pyjama (et éventuellement bain, mais là, c’est pas comme si on était très sale étant donné notre peu d’activité) pour regarder le documentaire. Préparation du repas, et faire dîner baby
  • 19h : temps ensemble, dîner, etc. 

Et aussi le truc à ne pas oublier, prévoir dans tout cela un temps pour soi !! Parce que sinon ça va être compliqué de tenir dans la durée …. Par exemple pendant la récréation, c’est récréation enfant d’un coté, et parent de l’autre, on sépare « les cours de recré » 😉

Et vous, c’est quoi votre planning ? Mettez nous cela en commentaire !

Pour vous aider, on vous offre une affiche indispensable pour passer ces prochaines semaines de confinement : le planning familial ! Pour vous y aider Cool Parents Make Happy Kids vous a concocté une affiche à imprimer avec des vignettes pour rendre ce planning hyper visuel. Téléchargez-la ici.

Pour conclure, en fonction de notre situation, on fait ce que l’on peut, et on peut déjà en être fier ! On pense bien à chacun de vous, on continuer de s’entraider, d’échanger sur les pages Facebook et Instagram CPMHK, et à très vite ! #ParentsTogether

Commentaires

Commentaires

23 réponses
Commentaires récents »
  1. France
    France dit :

    Je ne vois pas le moment où le parent qui télétravaille le matin se repose. Car l’après-midi il doit donner toute l’attention réclamée le matin.
    Et le moment où on gère l’anxiété due à la situation ? Et le moment où on réfléchit à l’après ? Car la vie ne sera jamais comme avant et il faut se préparer plutôt que continuer à faire un job qui n’a pas de sens non?

    Répondre
  2. Catherine
    Catherine dit :

    Bonjour, d’après mon employeur l’arrêt de travail sans carence est interdit quand le télétravail est rendu possible par l’entreprise même si le conjoint est lui aussi en télétravail ! Après un gros craquage nerveux avec 2 enfants de 4 et 8 ans, je dois piocher ds mes rtt pour alléger la semaine. Y a t’il un texte de loi disant que l’employeur ne peut pas refuser l’arrêt comme vous le dites ds votre article ? Merci pour votre soutien. Cat

    Répondre
  3. Anna
    Anna dit :

    Petite correction pour votre article, si vous avez le droit au télétravail vous ne pouvez pas beneficier de l’arret de travail pour garder les enfants. En effet quand l employeur remplit l arret ll doit signer de son sang que le salarié ne peut teletravailler ! Du coup dans notre cas (deux teletravailleurs) on ne peut ps beneficier de l arret. .

    Répondre
  4. Anonyme
    Anonyme dit :

    Merci pour l’article ?! Nous avons mis en place le même style de planning SAUF que ma fille (CE1), assidue en classe d après les maîtresses, l’est beaucoup moins avec nous! Les devoirs prennent beaucoup plus de temps (et comme vous dîtes, elle en a bcp!)surtout avec le petit frère (PS) qui se désintéresse en 5 mins. Les plannings sont bien écrits mais rarement réalisables… Mais je vois que je ne suis pas seule dans le même cas, ça me rassure ?. Nous avons également la chance d avoir un jardin pour se défouler mais j avoue que question travail, c est compliqué…

    Répondre
  5. Vanina L.
    Vanina L. dit :

    Merci pour cet article qui dédramatise cette période. Maman solo de deux ados, et autoentrepreneur à mon domicile, j’ai opté pour le travail le matin tant que les enfants dorment, sport ensemble après le déjeuner et devoirs après le goûter puis atelier créatif ou cours de musique. Enfin travail pour moi après diner. C’est assez sport, mais on a la chance d’habiter une maison avec jardin et donc, le mercredi et le weekend, c’est jardinage. Ce qui est important pour moi, c’est de garder le rythme « normal »

    Répondre
  6. Sophie
    Sophie dit :

    Super article, avec plein de vraies astuces et solutions (c’est l’ADN de CPMHK en même temps, c’est pour cela qu’on vous adore !) Merci, vous nous aidez beaucoup, nous les parents, à nous déculpabiliser pour donner les meilleur de nous-mêmes. 🙂

    Répondre
  7. Aude
    Aude dit :

    Bonjour
    Merci pour cet article. Les 2 liens dirigent vers le même document (stickers) donc du coup, le planning n’est pas accessible. Pouvez vous nous remettre le lien à jour ? Merci !

    Répondre
  8. Carole
    Carole dit :

    Bonsoir, merci pour ces conseils. J’ai une question qui n’est pas directement lié au planning mais plutôt au confinement. Mes deux filles (9mois et 4,5 ans) font des crises. Notamment ma grande qui crie par exemple parce qu’elle a « raté » son dessin. J’ai lu que c’était des réactions de stress. Le papa est d’ailleurs très inquiet. Est ce que vous avez des astuces pour les rassurer et éviter ces crises du soir ? Merci bcp.

    Répondre
  9. Elodie
    Elodie dit :

    Il y a une imprécision : l arrêt garde d enfants, c est seulement si le télétravail est impossible. Du coup, même seule, c est telétravail + garde d enfants…
    Et oui c est sport

    Répondre
  10. Vanessa
    Vanessa dit :

    Merci pour cet article ! Maman solo d’une petite fée de 4ans, auto-entrepreneuse + télétravail ! Hihi, je cumule, mais on s’en sort plutôt bien même si les nuits sont courtes – pour moi. Lever tôt et coucher tard pour être au calme devant l’ordi et la journée entière dans le monde des licornes, avec quelques répits quand même : par contre, que va-t-il se passer quand il n’y aura plus de gommettes ?!? J’ai peur… ?? Courage à toutes et tous, surtout ceux en appart’!!

    Répondre
  11. Céline
    Céline dit :

    Bonjour, merci pour vos conseils qu’on lit avec attention 🙂
    Pour ma part, je suis en formation, donc formation à distance…donc je dois être ultra concentrée. (D’autant que j’ai payée cette formation !). Mon mari en télétravail et travaille vraiment ! Côté enfant : 2 garçons (je précise car je pense que le sexe a une influence !) 3 ans et 6 ans…La première semaine a été épuisante avec le sentiment de perdre une partie de ma formation…on va essayer de planifier mais moi techniquement je peux pas faire des pauses…
    Bon courage à tous,
    Céline

    Répondre
  12. Lauratribu
    Lauratribu dit :

    Merci pour cet article.
    Je crois que nous sommes ultra privilégiés. On habite en pleine campagne, des fois on « râle » car il n y a pas de service pour les enfants dans notre commune (école fermée depuis 7ans) du coup ils font 45 minutes de bus le matin… Puis le soir pour aller à l école. Bref, pour le coup, dans notre village il y a de place, il n y a pas grand monde. On passe nos journées dehors à jardiner, promener le toutou, cueillir des fleurs. Et notre fils de 4 ans ayant été habitué à être en autonomie, il joue seul dehors environ 4 heures /jour fractionnées ! On fait 30minutes d école par jour et ça suffit Bref, venez habiter à la campagne si vous en avez envie:c est le pied. 🙂 bon courage à tous.

    Répondre
  13. Elisabeth
    Elisabeth dit :

    Bonjour,

    Merci pour votre présence et vos conseils, on se sent moins seuls!
    Avec papa on gère par alternance, en fonction des calls de l’un et de l’autre qu’on a tentés d’aménager à des heures différentes.

    Répondre
  14. Sandra bey
    Sandra bey dit :

    Merci beaucoup pour tes articles special confinement. Maman solo d’une puce de 6 ans. Elle est toujours collé à moi jusqu’ici j’arrivais à géré. La. Je pe’sr que ça va devenir compliqué puisque mo’ employeur me demande en plus de travailler la maison. J’avais déjà peu de temps entre l’école à la maison, notre chiens de 15 ans qu’on sors 2-3 fois par jours, le poisson rouge, le ménage…. De plus gérer l’extérieur, le jar di’ et l’extérieur de mon proprio qui est bloqué dans son logement principal. Bref tous le quotidien et surtout ma fille qui m’appelle toute les 2 minutes. J’appréhende énormément le travail a la maison. Je trouve qu’on m’a donné une grosse charge de travail. La même que mes collègues qui n’ont pas d’enfant. Je ne sais pas si je vais y arriver
    On commencez à trouver in rytme scolaire correcte et la va falloir rajouter tous ce travail. Merci pour toutes tes astuces je vais imprimer le planning que je trouve vraiment génial. Merci d’être présente pour nous

    Répondre
  15. Élodie
    Élodie dit :

    J5 et j’envisage de réduire mon activité voire de m’arrêter si c’est encore trop difficile à gérer.
    J’ai 4 enfants (16 mois, 4 ans, 9 ans et 15 ans) et je suis en télétravail. Les enfants, leurs devoirs (seul bébé est exempté) et mon travail m’assiègent ! Je suis constamment en train d’interrompre une tâche pour en faire une autre que j’interromps pour en débuter une autre et ainsi de suite… on ne mange pas vraiment à l’heure…. je me sens débordée et pourtant mes enfants sont des perles; je trouve qu’ils ne m’en font pas baver !
    Mais je me laisse une semaine pour voir si je m’organise mieux et sinon je demande un chômage partiel ?
    Ça fait du bien de voir que je ne suis pas un cas isolé.
    Bon courage aux parents et aux enfants bien sur !!!

    Répondre
  16. Forestier
    Forestier dit :

    Bonjour,

    Merci pour toutes ces idées. Mais je n’arrive pas non plus à trouver ce planning qui a l’air génial.
    Merci.
    Tout plein de courage à vous tous et toutes
    Lucie

    Répondre
  17. Stéphanie
    Stéphanie dit :

    Bonjour,
    Merci pour ces mots encourageants, ça fait du bien !
    Ici aussi on a adopté le système de répartition de journée avec une équipe du matin et une de l’après-midi et on se lève super tôt en plus pour bosser avant que les loulous se lèvent …
    On n’en est qu’au 3ème jour de confinement et je suis déjà épuisée par ces longues journées. Je souhaite beaucoup de courage aux parents solo!

    Merci à vous.

    Répondre
  18. Vi
    Vi dit :

    Bonjour,
    SOS aux parents svp !!
    Depuis ce confinement (enfin depuis toujours réellement mais là ça s’applique encore plus :((), mon fils de 8 ans fait des crises de colère à chaque fois qu’il perd.

    Au vu de cette période d’enfermement, nous faisons bcp de jeux (uno, ballon, cartes, société…) et ça finit TJS en drame
    Je n’en peux plus, mon homme encore moins et bien évidemment mon petit est dans un état inimaginable
    Bref ce qui devait être un moment chouette devient une corvée (surtout pour nous les parents)

    Je précise que cette situation a tjs eu lieu et nous avons essayé de nombreuses choses, le laisser gagner, lui expliquer qu’il n’était pas tjs possible de gagner, faire des jeux où il n’y a pas de gagnant (il n’aime pas ses jeux là)
    Je suis à court de solution alors svp HELP les parents !

    Le papa a bout de nerfs a finit par dire « je ne joue plus du tout avec toi c’est terminé ! » Ce qui aggrave l’énervement de mon petit loulou et surtout ça ne règle rien du tout mais faut reconnaître que vu l’épuisement face à la situation , je comprends…

    Bref si vous avez des pistes je suis preneuse !!! Merci bcp et bon confinement à chaque d’entre vous dans la joie et la bonne humeur 🙂

    Répondre
    • Aurélie
      Aurélie dit :

      Bonjour, Je vous conseille de faire gagner quelque chose au perdant. Celui qui gagne est fier de lui , et celui qui perd à le droit de choisir le prochain jeu, le repas que l’on fait le soir etc. S’il gagne on le félicite parce qu’il a gagné et nous choisissons le prochain jeu par exemple, s’il perd on inverse. Chez nous ça a fonctionné !

      Répondre
  19. Viala
    Viala dit :

    Bonjour,
    J’aimerai beaucoup imprimer votre planning mais je n’ai pas trouvé le lien ?
    Belle journée et merci pour tous vos bons conseils.
    Céline

    Répondre
Commentaires récents »

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.