Derniers articles

Derniers articles

 

NOS COACHING pour un quotidien plus cool


SOS Colères

10 Avis

Dépasser son énervement,
son agacement

22 Avis

La discipline positive
et la pédagogie Montessori

35 Avis
22 Avis
35 Avis
10 Avis
10 Avis

LE PACK DU PARENT BIENVEILLANT

LE PACK DU PARENT BIENVEILLANT

Nous savons vos informations précieuses, nous ne les communiquons à personne !

Commentaires

Commentaires

6 réponses
  1. Audy
    Audy says:

    Un des passages de l’article (concernant le fait d’aimer son enfant même quand il dort, même quand on ne le voit pas…) me fait penser au poétique album de jeunesse « Mon amour » d’Astrid Desbordes !

    Répondre
  2. Floriane
    Floriane says:

    Bonjour,

    Ma fille de 2 ans a commencer à pleurer le matin alors que je la déposais chez la nounou. Je me suis rapidement rendue compte, qu’en fait, elle était inquiete pour moi, car je repartais seule. Elle pensait que j’étais seule toute la journée et ça la rendait triste. Alors un jour de congé, je l’ai emmené sur mon lieu de travail, pour qu’elle voit mes « copines » de travail, mon bureau, et le trajet en voiture. Ca l’a rassuré tout de suite. J’ai recommencé pour ses 3 ans, et 4 ans ( mais là je crois que c’était plus un jeu pour elle, qu’une inquiétude à rassurer 🙂 )

    Répondre
  3. Paulo
    Paulo says:

    Bonjour
    Nous avons une fille de 6 ans et les séparations sont toujours difficiles. Même chez les grands parents qu’elle adore, elle ne veut pas y rester… et si elle dort une nuit sur place, c’est le retour qui est très difficile… nous la laissons que très peu mais pour les vacances scolaires c’est toujours sportif!! Nous, nous commençons à nous y faire mais que c’est difficile !!!

    Répondre
  4. Clémence D
    Clémence D says:

    Chez nous c’est avec mon grand de quatre ans et demi. La séparation pour l’école est encore difficile. Nous avons mis en place des rituels qui fonctionnent bien (petit tatouage avec nos initiales au creux du poignet qu’il embrasse au besoin -je fais le même et lui dit que je lui envoie des bisous; au revoir à la fenêtre de la classe). Après c’est clair qu’on se réveille plus tôt pour prendre ce temps le matin et ne pas être en moment de stress. Merci pour ce témoignage ça me rappelle que je ne suis pas la seule 😊

    Répondre
  5. Coco79
    Coco79 says:

    Bonjour à toutes & tous,
    je vous recommande l’excellent livre « Maman ne me quitte pas » de Bernadette Lemoine, une psychologue fabuleuse spécialiste dans l’angoisse de séparation. J’ai eu la chance de la rencontrer à plusieurs reprises (c’est une femme de 80 ans maintenant ultra demandée) et son livre de cas concrets est super éclairant sur la question.
    Cela m’a sauvée car mon fils hurlait et se mettait dans des états pas possibles à chaque séparation de 6 mois à 1 an. Sa fille Véronique a repris le flambeau. Vous pouvez lire le « Guide de survie pour les parents » de Véronique Lemoine-Cordier sur l’angoisse de séparation et de ses conséquences dans les différents domaines suivants : vie en collectivité, sommeil, alimentation, urines et selles…
    Passionnant, concret, avec plein d’anecdotes.
    Enfin sur le site « mieux connaître l’angoisse de séparation » vous aurez des solutions concrètes et qui fonctionnent 😊

    Répondre

Répondre

Laissez-nous votre commentaire bienveillant !
Règle de conduite: Merci de ne mettre aucun lien vers un site extérieur, afin d'éviter les dérives. :-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.