deuxième bébé

Un deuxième bébé arrive, et tout est chamboulé ! Les habitudes et l’équilibre qui jusqu’ici fonctionnaient plutôt bien sont bouleversés, tout est à revoir et les parents s’inquiètent tant pour l’aîné que pour le petit nouveau… Je vous ai demandé dans un débat Facebook quels étaient vos conseils pour ne léser personne et faire en sorte que l’agrandissement de la famille se passe le mieux possible – voici vos réponses ! Et les miennes 🙂

 

DEUXIÈME BÉBÉ : CONSACRER DU TEMPS AU GRAND

Imaginez que vous viviez tranquillement votre vie de famille à trois, et du jour au lendemain vos beaux-parents décident de débarquer tous les soirs chez vous, parce que c’est quand même sympa d’être ensemble 🙂 Au bout de 2 mois de soirées avec vos beaux-parents, vous n’auriez pas comme une envie de vous retrouver en petit comité familial ? Et bien notre aîné c’est la même choses ! Il a BESOIN de parfois se retrouver avec QUE papa / maman, ou les deux. Évitons de lui mettre l’étiquette “jaloux”, quand nous même n’aimerions pas que notre mari ou notre femme nous dise “Oh, bah sois pas jaloux(se) que mes parents viennent tous les soirs, je ne suis pas qu’à toi !” Pas facile de prendre du temps qu’avec lui vous me direz, surtout au regard du temps que le deuxième bébé nous prend ! C’est sûr, c’est une question d’organisation, et aussi pour certains un travail sur soi pour réussir à se séparer quelques heures du nouveau-né, de le confier au conjoint, aux grands-parents,  pour ne se consacrer qu’au grand.

“Même si ce n’est pas toujours facile, chaque jour, consacrer une dizaine de minutes à notre ou nos aînés, sans bébé… ainsi qu’une journée ou un après-midi de temps en temps. Et être à l’écoute, bien que la phrase « Tu t’occupes plus de… » sorte en boucle de la bouche de nos bambins au moindre conflit !” (Maud)


 

DEUXIÈME BÉBÉ : JONGLER AVEC LES DEUX, SANS EN LÉSER AUCUN !

Comme il n’est pas simple de laisser seul le deuxième  bébé, une super stratégie est de trouver des moyens de s’occuper du bébé tout en étant présent pour le grand !  Afin qu’il ne sente pas mis de côté.

“Chez nous, on adore lire une histoire à la grande en donnant la tétée au petit ! “ (Charlotte)

On peut aussi proposer au grand que l’on aille changer ensemble nos bébés : lui sa poupée et nous notre vrai bébé ! Comme ça on joue en même temps que l’on accomplit les tâches : « Alors madame votre bébé il va comment vous ? Il n’a toujours pas fait pipi ? Dis donc c’est bizarre. Ça vous dit qu’on leur fasse prendre le bain ensemble ?” (oui oui les poupées que l’on peut mouiller ça existe ).

Autre idée : pourquoi ne pas créer une activité avec l’aîné autour du petit ? Comme ça, on gère les deux à la fois. Par exemple, un jour, Joy a fait un atelier gommettes sur Léon : elle collait des gommettes partout sur les vêtements du bébé – et elle a adoré ! On peut également proposer à l’aîné de choisir des musiques pour le petit, et de nous dire laquelle le bébé a l’air de préférer (voire de chanter 😉 ).

“J’ai réalisé pour une maman une gigoteuse bébé et la même version poupée. Sa fille avait presque 3 ans et imitait beaucoup sa maman. L’arrivée du petit frère comme du « nouveau bébé poupée » s’est super bien passée !” (Atelier Philangy)

DEUXIÈME BÉBÉ : IMPLIQUER L’AÎNÉ SANS FAIRE PASSER LE BÉBÉ POUR UNE NOUVELLE CONTRAINTE

Une super tactique pour que l’aîné ne se sente pas mis à l’écart, c’est d’impliquer le grand dans ce que l’on fait avec (ou pour)  le petit. « Ça te dit de venir m’aider à le changer ? » – « Il sent mauvais tu trouves pas ? Tu crois que je devrais le changer ? » – « Oh, il pleure, qu’est-ce que tu crois que l’on pourrait faire ? » Comme ça, plutôt que d’être agacé que la maman ne s’occupe que de l’autre, il se sent impliqué dans cette nouvelle mission, mais attention impliqué ne veut pas dire le “responsabiliser” ou lui créer des nouvelles contraintes. « Est-ce que ça te dit de me passer les coton un à un ? » “ (on lui laisse le choix 😉 ).

“Quand nous disions « ON va avoir un bébé », c’était papa, maman et soeur (= on va tous les 3 avoir un bébé). Elle a tout choisi avec nous et elle s’est sentie impliquée” (Laetitia)

D’ailleurs en parlant de contrainte, comment parvenir à lier une super relation avec quelqu’un qui vous crée plein de problèmes et de contraintes ?! Si on se met à la place de l’enfant, et que l’on entend toute la journée : “Ne fais pas de bruit tu vas réveiller le bébé”, “Non on ne peut pas aller au parc car on doit d’abord donner la tétée”, “Non ne lui prend pas ses peluches, c’est pas à toi qu’on les a offertes”, “Je ne peux plus te porter tu vois bien j’ai déjà le bébé !”, “Arrête tu ne vois pas que tu vas lui faire mal !”  Euh.. comment dire, pas trop envie d’aimer ce nouveau frère ou soeur non ?

Alors que si ce deuxième bébé est l’occasion de faire une fête (avec plein de bonbons 😉 ) pour célébrer son arrivée, que grâce à lui papa ou maman est plus présent, que j’ai droit d’utiliser tous les nouveaux jouets qu’il a reçus, et qu’au lieu de me dire “On ne peut pas aller au parc à cause de la tétée” on me dit plus positivement “Je finis de lui donner la tétée et on part au parc, prépare les pelles on fera un grand château !”, qu’au lieu de me gronder, mes parents m’expliquent plutôt comment lui faire un calin sans lui faire mal, etc…  C’est nettement plus sympa cette arrivée d’un deuxième bébé, n’est-ce pas ?!

DEUXIÈME BÉBÉ : NE PAS STRESSER… ET PARLER D’AMOUR !

Bien sûr, avant tout et par-dessus tout, on peut rappeler régulièrement – et encore plus que d’habitude – à notre aîné à quel point on l’aime…! Parfois il suffit juste de regarder le bébé en serrant fort l’aîné, “je t’”aime”. Ce nouvel enfant ne divise pas l’amour, il le double…

“Si en tant qu’adulte on doute de l’amour qui peut unir les frère/soeur alors ils s’en imprègnent et doutent également ! Ils freinent alors leur propres émotions pour se protéger.” (Laetitia)

“Nous, on a préparé l’arrivée du petit frère. Avec des livres et en parlant beaucoup, en faisant des cadeaux entre eux… Puis, il ne faut pas forcer les choses, et expliquer que même s’il y a un bébé cela ne change en rien l’amour que l’on porte au grand.” (Deborah)

Accueillir les craintes de chacun, répondre aux besoins de chacun et laisser faire le temps en donnant l’autorisation de ne pas aimer le bébé à venir mais de devoir le respecter. Nous avons fait ça pour l’arrivée de la 2ème, et ça a été top ! Et on recommence pour le/la 3ème.” (Blandine)

Cet article vous a aidé à y voir plus clair ? Le sujet “fratrie” vous intéresse ? Je vous propose de vous inscrire ci-dessous pour recevoir gratuitement un dossier complet sur ce thème ! Dans mon “Pack Frères/Soeurs”, je vous donne des outils, des pistes et des clefs pour une fratrie unie. Pour en bénéficier, rien de plus simple : indiquez votre mail et recevez le pack directement dans votre boite !

Inscrivez vous à la newsletter qui rend la vie (un peu) plus cool et recevez votre dossier

L’arrivée d’un deuxième bébé est aussi parfois source de beaucoup de fatigue pour les parents, surtout si les nuits sont trop courtes, hachées, difficiles…C’est peut être votre cas ?

Si oui, je vous invite à vous renseigner sur notre nouveau coaching :

Le coaching « Il dort enfin » – Accessible partout dans le monde !

15 jours d’accompagnement personnalisé pour retrouver des nuits (et des soirées) complètes et un sommeil réparateur pour toute la famille. Le coaching est personnalisé pour s’adapter à votre situation particulière : si votre enfant n’a jamais dormi ; si c’est le matin qu’il se lève trop tôt ; si c’est la nuit ou le soir s’il se relève ; si vous pratiquez le cododo ou pas ; si vous avez besoin de vous coucher avec lui pour l’endormir, son âge, etc. Un mix de vidéos et d’accompagnement individuel de nos coachs certifiés.

Pour être informé des prochaines sessions, renseignez votre mail ci-dessous :

Commentaires

Commentaires

1 réponse
  1. Ananda
    Ananda says:

    Bonsoir, j aime beaucoup vos articles qui m aident au quotidien ainsi que d autres lectures. J aimerai recevoir le pack frère/soeur avec plaisir puisque ma petite fille de 2 ans va bientôt accueillir une petite sœur. Merci à vous !

    Répondre

Répondre

Laissez-nous votre commentaire bienveillant !
Règle de conduite: Merci de ne mettre aucun lien vers un site extérieur, afin d'éviter les dérives. :-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.