Happy week, le jeu qui aide à devenir grand

Happy week, c’est un jeu qui va vous plaire ! Original et bien conçu, ce jeu transforme les tâches quotidiennes en un plaisir pour toute la famille, et permet même à notre enfant de gagner en autonomie. Bref, c’est un jeu qui se joue dans la vraie vie, imaginé par Nathan et Claude, deux entrepreneurs sociaux et inventifs. On adore !

Happy week est magique. Oui, vraiment ! Et comment la magie opère-t-elle ? En début de semaine, on choisit les défis de l’enfant : ce sont les tâches qu’il réalisera tout seul SANS que l’on ait besoin de les lui rappeler (se brosser les dents, s’habiller, etc.). Et le temps qu’il a ainsi fait gagner à ses parents (puisqu’ils n’ont pas eu besoin de lui rappeler plusieurs fois de faire la tâche et même mieux : de discuter avec l’enfant pour le convaincre de la faire…), va leur permettre de passer plus de temps avec lui. L’enfant gagne donc ainsi des « bons moments » en famille (jouer au ballon, apprendre à bricoler, etc.) ! Chez nous, ça a marché illico. Dès que nous avons reçu Happy Week, Joy était au taquet. Un soir, j’ai même eu droit à un « Maman, tu as l’air fatiguée, tu veux que je t’aide ? Je peux mettre la table si tu veux ! », qui n’avait même pas l’air intéressé ! (je suis peut-être naïve, soit, mais j’ai envie d’y croire…)

Pour intégrer facilement Happy Week dans le quotidien de votre famille, voici quelques petits conseils made by Cool Parents Make Happy Kids.

Sélection des cartes Défis Happy week de nos enfants

Pour que l’enfant soit motivé à relever les défis, il me semble important que ce soit lui qui les choisissent. Mais pour cela, n’oubliez pas d’écarter les actions qu’il fait déjà facilement et/ou naturellement… Je vous conseille aussi d’écarter  au début les cartes qui ne sont pas assez factuelles (type “j’ai bien écouté” / “j’ai été gentil”) et qui vont être difficiles à réaliser pour notre enfant ou à mesurer pour nous. Elles risqueraient de le démotiver.

Le moment de choisir les défis est une bonne occasion d’é-c-h-a-n-g-e-r sur les souhaits, difficultés ou frustrations. Mais quoiqu’il en soit : laissons-le choisir les cartes qui le motivent ! S’il préfère descendre les poubelles et préparer son sac de danse, plutôt que de s’habiller tout seul, est-ce vraiment un problème ? En chronométrant, à quelques minutes près, les parents économisent le même temps. Autant accueillir avec joie les tâches qui le motivent à être autonome plutôt que de lutter pour les autres que nous aimerions qu’il fasse.

Les cartes Happy week « bons moments ».

REDIFFUSION EXCEPTIONNELLE 🎁

Le dimanche 4 et le lundi 5 décembre uniquement !

Nous avons adoré passer en revue les cartes “bons moments” ensemble, car elles nous ont donné des super idées d’activités à partager, auxquelles nous n’avions pas pensé avant. Comme d’apprendre à bricoler ou faire une chasse au trésor, par exemple. C’est là aussi une bonne occasion pour échanger avec notre enfant sur ce qu’il aime vraiment faire avec nous. Cela a été l’occasion avec Joy de créer une multitude de cartes complémentaires de toutes les activités qu’elle aimerait que nous partagions – ou re-partagions – ensemble. Et un bon moyen également de ne pas nous faire oublier, à nous parents, de prendre du temps avec nos enfants pour ces bons moments.

À noter : l’idéal est de laisser le jeu happy week et les cartes en évidence, histoire que l’enfant pense à réaliser ses défis. Car pour que cela compte, il faut qu’il les fasse « sans qu’on les lui demande ».

Pour tout vous dire, chez nous, Joy, 4 ans, n’a pas du tout réalisé les actions qu’elle avait choisies… mais plutôt des actions qu’elle n’avait pas choisies ! Son pion a quand même avancé, je vous rassure.

Happy week s’adresse aux enfants à partir de 5 ans, et je pense qu’en effet il faut avoir cet âge pour tenir sur la longueur et rester assidu.

En conclusion, c’est à mon sens un très beau cadeau, qui réussit le double exploit de faire penser à l’enfant à aider, et au parent à jouer !  Merci Happy week ! 

NDLR : Cet article n’est pas sponsorisé, le partenaire couvre simplement les frais associés (en clair, il participe à payer ceux qui travaillent dessus, moi exceptée – je ne touche pas un centime, cet article vient du coeur !) 

 
 

Déposer / Voir les commentaires

Nos actualités

ACCOMPAGNEMENT SOMMEIL :

“Les clés vers des couchers et des nuits sereines” Rediffusion exceptionnelle dimanche 4 et lundi 5 décembre > Je réserve ma place

NOS PROCHAINS COACHINGS :

“Osez vivre pleinement sa vie” (Développement personnel) Du 15 mars au 26 avril 2023 > Découvrir

“1001 astuces pour aider son enfant à coopérer” (Parentalité / Développement personnel) Du 19 avril au 31 mai 2023 > Découvrir

Commentaires

0 thoughts on "Happy week, le jeu qui aide à devenir grand"

  1. Lilou dit :

    Bonjour, ou trouvez ce jeu svp, car je trouve l’idée très originale. Merci

    1. Charlène de CPMHK dit :

      Bonjour, le jeu est disponible sur différents sites internet, comme celui-ci : cliquez ici !

  2. lilitor dit :

    A quand le même jeu pour les maris/parents? 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Accueil L'appli' Le blog