Langage bébé

 Quel parent n’est pas ébahi par les premiers mots de son bambin ? Et qui n’est pas impatient de voir son enfant parler et s’exprimer avec des mots ? Pourtant le langage, bien qu’étant inné, s’acquiert de manière très progressive. Avant de faire une vraie phrase construite, notre enfant doit passer par de nombreuses étapes.

Je laisse la parole à Clémentine, maman de Romain, 4,5 ans et Vincent, 2 ans.

« Oh … il ne parle pas encore », « Vous comprenez ce qu’il dit ?! », « C’est drôle il dit « caca » pour appeler son papa ! ». L’apprentissage du langage est un vrai challenge dans la vie de notre petit, une étape essentielle dans son développement. Apprendre à faire le bon son, puis prononcer un mot et enfin construire une phrase correcte n’est pas évident. Comme pour beaucoup de choses, même si le développement du langage suit un déroulement assez fixe, chaque enfant avance à son rythme, suivant ses compétences et son environnement. Donc pas de panique et armons-nous de patience. En attendant faisons un petit tour d’horizon sur les différentes phases d’apprentissage du langage  

Les différentes phases du développement du langage chez les bébés et les enfants de 0 à 3 ans:

Avant la naissance, notre bébé perçoit son environnement sonore. Il entend principalement la « mélodie » du langage. Ainsi des études ont montrés qu’un bébé à la naissance était plus sensible à sa langue maternelle puisque qu’elle l’a bercée pendant plusieurs mois.

De 0 à 3 mois, notre bébé se familiarise avec les sons. Il sait reconnaître les voix familières et les bruits habituels de son environnement. Il varie ses pleurs selon ce qu’il ressent (peur, douleur, faim…), ce qui est déjà une sorte de langage ! C’est durant cette période qu’il expérimente son niveau sonore sans pour autant être capable de le moduler comme il le souhaite.

De 3 à 6 mois, il sourit de plus en plus et il gazouille. Autrement dit, il émet des sons et observe les réactions des personnes qui sont autour de lui. Il commence à comprendre que grâce à son langage (qui ne sont encore que des sons), il peut entrer en interaction avec les autres. Durant cette phase, il réagit davantage aux intonations et s’interpelle à l’entente de sons inconnus. Vous pourrez donc remarquer que notre bébé commence à produire des sons différents en réponse à ceux des adultes. Vous pouvez tout à fait à ce stade commencer le langage des signes avec bébé. Il ne pourra pas reproduire tout de suite les gestes mais les associera déjà aux mots.

De 7 à 10 mois, arrive la phase des « babillages ». Notre bébé produit des sons tels que « papapapa » ou « babababa ». Il comprend de mieux en mieux les choses et les situations. Il marque ainsi plus d’importance quand une personne lui parle. Il peut aussi commencer à moduler sa voix et son intonation.

 Vers 12 à 18 mois, les premiers mots se font entendre. Précisons que l’on parle de premier mot quand un même son revient toujours pour une même chose et ce même si le son est assez loin du vrai mot. Par exemple, un des premiers mots de Vincent est « papo » pour voiture, allons comprendre ! Cela dit c’est une phase assez magique où un nouvel horizon de communication s’ouvre à tous. C’est aussi dans cette phase que certains enfants commencent à imiter le bruit des animaux et tentent de répéter ce qu’ils entendent. Attention donc à notre vocabulaire !!! Si vous avez commencé à signer avec votre bébé, vous pourrez remarquer que votre bébé réussit maintenant à reproduire les gestes

Entre 18 et 30 mois, c’est ce que l’on peut nommer « l’explosion du langage ». Notre enfant n’a peut-être qu’entre 7 et 20 mots de vocabulaire mais il en comprend bien plus (des centaines). Durant cette phase il va non seulement acquérir de nombreux nouveaux mots mais va commencer par faire des petites phrases du type : « maman pati » pour « maman est parti ». Il pourra même commencer à poser des petites questions. Notons cependant que souvent les parents sont très bons décrypteurs du langage de leur bambin ; les proches sont parfois un peu surpris de voir à quel point nous comprenons un langage si peu compréhensible. Précisions aussi qu’à ce stage des décalages dans l’apprentissage peuvent se ressentir entre les enfants. N’oublions pas, chaque enfant se développe à son rythme.

De 30 mois à 3 ans, notre enfant va continuer le développement de son langage. Peu à peu en perfectionnant ses phrases et son articulation, il va réussir à se faire comprendre des autres personnes de son entourage. Plus il va grandir et plus il réussira à décrire une situation vécue ou à tenir des courtes discussions.

 Pour résumer les différentes phases du développement du langage des bébés : 

  • De 0 à 3 mois  le bébé varie ses pleurs selon ce qu’il ressent (peur, douleur, faim…), ce qui est déjà une sorte de langage !
  • De 3 à 6 mois, il sourit de plus en plus et il gazouille. Il émet des sons et observe les réactions des autres.
  • De 7 à 10 mois, il babille et commence les “papapa” et “bababa”
  • De 12 à 18 mois, c’est le début des premiers mots. Notre enfant commence à vouloir répéter et imiter le bruit des animaux par exemple.
  • De 18 à 30 mois, c’est l’explosion du langage. Le vocabulaire de notre enfant va s’enrichir et peu à peu il va commencer à associer des mots pour faire des phrases. Tout en sachant que c’est encore principalement les parents qui arrivent à décrypter le langage de leur enfant.
  • De 30 mois à 3 ans, le langage se perfectionne et notre enfant va se faire comprendre de mieux en mieux par son entourage

Quelles attitudes adopter pour l’aider à développer son langage

Même si notre bébé va apprendre à parler « tout seul » au fil du temps, notre posture vis-à-vis de lui peut l’aider (ou le desservir) pour acquérir du langage. Je vous donne quelques pistes à explorer et quelques erreurs à ne pas faire :

    • ·         La première des choses à faire est incontestablement de parler à notre bébé, avec un langage correct et non un langage bébé :-). Plus on utilise de mots, plus il en apprendra ! Nous pouvons commencer bien avant sa naissance pour qu’il puisse reconnaître notre voix. Parler à notre bébé le rassure et l’ouvre au monde extérieur. Lui parler et répondre aux sons qu’il émet lui permet d’apprendre l’interaction, les prémisses du dialogue et le bonheur de la communication. N’hésitons pas à parler assez lentement pour qu’il puisse bien distinguer les sons, puis les associer pour comprendre les mots.
    •  ·         Mettre des mots sur les émotions qu’il traverse, décrire ce qui l’entoure ou ce qui se passe va lui permettre, par association, d’acquérir du vocabulaire. Même s’il ne dira pas les mots tout de suite, il saura qu’un animal au bout d’une laisse est un chien, parce que nous lui aurons peut-être répété à chaque promenade.
    •  ·         Si vous avez la chance d’être bilingue, n’hésitez pas à parler diverses langues. Dans beaucoup de cas cela ne retarde pas l’arrivée du langage ou très peu. Petits, les enfants apprennent beaucoup plus facilement que nous adultes alors ne vous privez pas, c’est une chance d’avoir deux langues pour s’exprimer.
    • ·         Évitons d’utiliser leur langage « bébé » pour parler des choses. Je m’explique chez nous Vincent dit « papo » pour dire « une voiture » (oui je sais c’est surprenant !). Ce ne serait pas vraiment l’accompagner que de lui dire « viens, on part en papo pour aller faire de courses ». De même, lorsque sur le chemin, il dit « papo » à chaque voiture, même si je comprends ce qu’il veut dire, je reformule pour lui : « oui tu me montres la voiture rouge là-bas ». 
    • Même si notre enfant n’utilise pas encore le bon son pour former le mot, c’est déjà un gros progrès. Il n’est donc pas nécessaire de faire semblant de ne pas comprendre, au risque de faire grandir en lui de la frustration. Continuons à décrypter, à reformuler pour lui montrer que plus il se perfectionne plus la communication est facile. Essayons de ne pas lui demander de répéter car parfois il n’a pas les capacités physiques et cognitives pour prononcer correctement les mots. Le langage et particulièrement l’articulation et la prononciation s’acquièrent progressivement et cela demande du temps.
  • Si notre enfant a une tétine, c’est le moment de l’inciter à la retirer pour parler en lui indiquant que lorsqu’il parle avec sa tétine dans la bouche, nous comprenons moins bien ce qu’il veut. Cela est assez efficace 🙂

Pour résumer, quelles attitudes adopter pour l’aider à développer son langage : 

  • Parler à notre bébé, avec un langage correct et non un langage bébé
  • Mettre des mots sur les émotions qu’il traverse, décrire ce qui l’entoure
  • Ne pas hésitez à lui parler plusieurs langues.
  • Reformuler lorsqu’il ne prononce pas correctement pour l’inciter à progresser
  • Ne pas lui demander de répéter car il n’a peut être pas encore les capacités pour le faire.

Enfin concernant les éventuels « retards » de langage, ce n’est pas à proprement parler sur la parole qu’il faut juger. Il faut prendre en considération le développement global de votre enfant. Certains enfants développent davantage le côté moteur, d’autres le langage et d’autres les deux en parallèle, chaque enfant est unique. Ce qui peut vous alerter est si vous avez l’impression que votre enfant ne comprend pas bien ou ne cherche pas à communiquer. Vous pouvez en parler à votre médecin pour voir s’il n’y a pas un lien avec autre chose. Il saura vous aiguiller le cas échéant vers les professionnels de santé appropriés (ORL, orthophoniste…). Souvenez-vous toujours que chaque enfant avance à son rythme et ce, même au sein de la même famille et avec le même environnement. Chaque enfant est différent et tous n’ont pas les mêmes besoins de communiquer et donc de parler. 

Si vous souhaitez être accompagné et découvrir plus de 25 signes en vidéos, vous pouvez vous tourner vers le mini-coaching: « Communiquer et signer avec bébé ».  En 5 sessions vous mettez en place avec votre enfant le socle d’une belle relation pour les années futures, et vous apprendrez le B-A BA du langage des signes pour bébé.

Sinon pour aller plus loin, et gérer les premières années avec bébé avec plus de sérénité , je vous propose de recevoir (gratuitement) le « PACK spécial bébé » : avec tous nos conseils pour gérer les premières séparations, colères, interdits, etc. ! Quelques pleurs et stress en moins, cela fait du bien 🙂

Inscrivez vous à la newsletter qui rend la vie (un peu) plus cool et recevez votre dossier !

Commentaires

Commentaires

0 réponses

Répondre

Laissez-nous votre commentaire bienveillant !
Règle de conduite: Merci de ne mettre aucun lien vers un site extérieur, afin d'éviter les dérives. :-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.