Derniers articles

Derniers articles

 

0 Avis
5 Avis
0 Avis
11 Avis

LE PACK DU PARENT BIENVEILLANT

LE PACK DU PARENT BIENVEILLANT

Commentaires

Commentaires

11 réponses
  1. Hélène
    Hélène says:

    Bonjour,

    Votre article est vraiment sympa et donne des clés que je ne connaissais pas (la hotte?!?)

    Cependant,il ne faut pas ignorer que l’OMS a signalé qu’au delà de 6h de cris par jour, l’attachement au bébé relève de l’exploit. En effet, cela s’apparente à de la torture psychologique (nazie? 😂). Je vous laisse chercher ça dans Google.
    J’ai vécu cela (8h/jour pendant 3mois) et il m’a fallu 1 an pour ressentir ce fameux attachement maternel profond qui *maintenant* va de soit…OUF!
    Il n’y a pas vraiment de solution pour calmer bébé dans certains cas, à part se préserver soit même effectivement. Pour son propre bien,celui de son couple (ça compte !) et celui de ce bébé.
    Donc s’écouter,s’écouter, s’écouter !!!

    Personnellement, cette expérience de bébé inconsolable m’a surtout ouvert les yeux sur mes propres besoins émotionnels et d’équilibre entre plaisirs et ‘devoirs’ familiaux, car tout devenait une corvée à cette époque. Mon compagnon a dû également s’investir davantage que d’autres papa ne le font habituellement dans les modèles de couples actuels (et il l’a fait ! Trop fière 👏)

    En définitive, je garde de cette expérience des éléments assez positifs pour moi,mon compagnon,mon couple et mon enfant même si cela a été très dur. Je suis pleinement solidaire avec les mamans et les papas qui vivent cela. Vous n’êtes pas seuls !!!

    Amitiés et bienveillance

    Maman de Pierre 4ans et bébé 2 bientôt (oui,je sais, on est fous!)

    Répondre
  2. adeline
    adeline says:

    Bonjour, merci pour cet article bienveillant.
    Je suis par contre un peu choquée de votre phrase « allez consulter un bon ostéopathe (pour les bébés, je dirais que c’est indispensable, au moins une consultation à 4 semaines voire plusieurs pour certains) » , il n’y a aucune recommandation scientifique à aller voir un osteopathe systématiquement pour un nouveau-né! Donc évitez ce genre d’assertion. Merci

    Répondre
    • Maÿlis
      Maÿlis says:

      Rhoo ! Comme vous avez raison, voici une belle occasion de me rappeler que nous ne sommes pas parfaits 🙂 !
      Je m’excuse donc que cette phrase ait été pris comme une assertion, bien loin de moi l’idée de prétendre tout savoir 😉
      Je précise qu’il s’agit de mon opinion basée sur l’expérience de mon entourage et la mienne, plusieurs lectures et la présence de plus en plus fréquente d’ostéopathe dans les maternités.
      Peut-être n’aurais-je pas du citer l’ostéopathie comme alternative unique, que pouvez-vous nous partager?
      De même, une consultation systématique quand tout semble bien aller n’a pas nécessairement de sens; en revanche j’ai plusieurs constats de bienfaits ressentis par les parents en cas pleurs répétés, de tension excessive, de troubles d’allaitement suite à une mauvaise succion en lien ou non à un torticolis congénital. Ainsi, cela me semble une piste intéressante à partager.
      Mais le plus important dans tout cela, faites comme pour tous les conseils et commentaires que vous pourrez lire ou entendre, gardez ceux avec lesquels vous êtes réellement à l’aise.
      Je vais voir avec Charlotte comment nuancer ce propos. Merci.
      Belle journée à vous !

      Répondre
  3. Coraline
    Coraline says:

    Quels jolis messages diffusés dans cet article ! Je me suis reconnue dans la peur de bousculer une harmonie de famille à peine établie lors de la naissance de mon deuxième enfant … Tous vos précieux conseils sont emprunts de bienveillance, de bon sens, sans jugement, pragmatiques mais emprunts d’un fond de philosophie : franchement bravo, j’ai fini par pleurer dans les derniers paragraphes 🙂 (En souvenir de cette phase de pleurs révolue aujourd’hui, car ça fait toujours du bien de lire ce type de mots même après coup, maintenant que tout le monde va bien et qu’un nouvel équilibre s’est installé ! )
    Maman de Sacha 3 ans et Madeleine 1 an

    Répondre
  4. Mathilde
    Mathilde says:

    Merci pour ce post, je partage de nombreux points. Néanmoins je suis surprise que vous n’évoquiez Pas le langage naturel de bébé ou Dunstan Baby Language. Je viens d’être Formée. Ce n’est Certes pas une baguette magique mais c’est impressionnant de constater que les bébés font des sons précis que nous pouvons reconnaître et qui indiquent les 5 principaux besoins. Ces sons résultent d’un besoin physiologique qui fait se placer de manière réflexe la langue d’une certaine manière dans la bouche.
    Bref c’est Un outil fabuleux pour les parents souvent démunis, qui permet tout simplement de comprendre par exemple que bébé a en réalité un rot coincé, qu’il a besoin d’etre Verticalisé et non qu’il a faim… les parents qui ont testé plébiscitent cette méthode a 300%!

    Répondre
    • Maÿlis
      Maÿlis says:

      Effectivement, c’est une autre piste intéressante et je suis ravie que vous la partagiez, merci!
      Il me semble avoir entendu « la langue collée au palais » qui évoque un rôt coincé (si je ne me trompe pas?) mais je n’en sais pas plus. Vous me donnez envie rudement d’aller voir 😉
      N’hésitez pas pour ceux ou celles qui ont d’autres astuces!

      Répondre
  5. Po
    Po says:

    Merci beaucoup, ça fait tellement de bien de lire ce genre de mots. J’ai un bébé de neuf mois et si maintenant les pleurs sont moins fréquents, les débuts ont été très durs pour moi. J’ai beaucoup de mal à ne pas me sentir responsable de l’inconfort de mon bébé, surtout lorsque je n’arrive pas à « m’expliquer » les pleurs. Impossible pour moi d’accepter que je ne puisse pas soulager bébé et même pire, impossible de me dire que ce n’est pas de ma faute si elle pleure !
    Aujourd’hui, j’y arrive mieux, parce que les pleurs ont une raison visible et acceptable pour moi, par exemple une chute, une maladie…
    Je pense qu’il faut insister sur le fait que ce n’est pas grave de ne pas comprendre pourquoi, de pas savoir quoi faire.
    Merci encore.

    Répondre
    • Maÿlis
      Maÿlis says:

      « Impossible pour moi d’accepter que je ne puisse pas soulager bébé et même pire, impossible de me dire que ce n’est pas de ma faute si elle pleure ! »
      Comme je comprends cette phrase ! Je suis passée par cette étape également et j’ai une amie puéricultrice qui l’a ressentie de manière encore plus forte : « comment elle, pouvait-elle ne pas avoir la solution » m’a-t-elle dit ? Quelle pression vous ne trouvez pas ? Et si la bienveillance commençait par nous également ? 😉
      Je suis ravie de voir que cela se passe mieux pour vous. Bravo!

      Répondre
  6. Dorida
    Dorida says:

    C’est très réconfortant de lire cet article, il devrait être transmis à toutes les futurs mamans avant l’arrivée du bébé pour bien s’imprégner des conseils.
    Il faudrait l’envoyer également à toutes les maternités ça permettrait de rassurer les mamans et surtout leur donner des pistes pour mieux vivre les pleurs de bébé et leur éviter la surcharge émotionnelle voir le babyblues dans certains cas

    Répondre
  7. Vives
    Vives says:

    Bonjour et merci pour tous vos articles que j adore et dévore ! Maman de jumeaux de 1 an et d un bonhomme de 7 ans, je me sens Assez souvent dépassée. Que pouvez vous me conseiller ?

    Répondre

Répondre

Laissez-nous votre commentaire bienveillant !
Règle de conduite: Merci de ne mettre aucun lien vers un site extérieur, afin d'éviter les dérives. :-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.