Derniers articles

Derniers articles

 

0 Avis
0 Avis
0 Avis
0 Avis

Commentaires

Commentaires

4 réponses
  1. Déborah Mozet
    Déborah Mozet says:

    J’ai découvert après avoir subit les pleurs et les crises de ma petite fille un dispositif qui permet de calmer et apaiser les nourrissons. Pour ma part ce dispositif à été salutaire et je le recommande vivement à tous les parents qui ont du mal à gérer ou qui simplement veulent une astuce magique. Cela ne remplacera jamais les bras de maman ou papa mais franchement ça aide et soulage énormément.
    Cela s’appelle bobebe.

    Répondre
  2. Marion
    Marion says:

    D100% d’accord sur le fait de ne pas laisser les tout petits pleurer. De toutes façons j’en suis incapable, mon cerveau refusant de fonctionner dès qu’un de mes enfants se met à pleurer. Il faut donc que je trouve une solution.
    Et pour les pleurs du soir.. expérience vécue avec les 3 enfants : rien de mieux que le sein (rebaptisé le « sein magique »par mon mari).
    Oui c’est un peu de contrainte, et oui ça dure longtemps, parfois plusieurs heures. Mais bébé se calme direct, ça stimule l’allaitement, et ça l’endort donc ça l’eduque aux rythmes de sommeil. Femmes qui allaitent ne culpabilisez pas, ça ne leur donne pas de mauvaises habitudes et ça sauve l’ambiance de la maison. Au bout de quelques semaines tout rentre dans l’ordre.. il faut juste laisser à bébé le temps de grandir.

    Répondre
  3. Camille
    Camille says:

    Concernant les pleurs du soir, ma fille aînée à ete championne de sa catégorie (3h/soir, tous les soirs, comme si on lui arrachait un bras). À cette période, j’ai acheté compulsivement tous les manuels de puériculture/petite enfance qui auraient pu répondre à mes questionnements : quoi faire ?
    J’ai finalement trouvé la solution dans le livre du Dr Marie Thirion sur le sommeil de l’enfant, qui explique très bien que ces pleurs sont en fait une décharge, suite à un trop plein hormonal, tous les rythmes circadiens qui se mettent en place, c’est « trop » pour les enfants. Le seul moyen de le calmer : romple le cercle vicieux en tombant dans le sommeil. Elle explique bien que souvent, lorsque ces pleurs durent longtemps, c’est finalement que les parents « en font trop » pour calmer les petits – comme nous. Le risque de faire les cent pas, mettre de la musique , chantonner etc (ce que évidemment je faisais!) , c’est que finalement le bébé reparte pour un tour. Le Dr Thirion conseille de prendre son bébé sur soi, dans une pièce éteinte ou quasi, et de le laisser décharger, jusqu’a l’endormissement. Ne pas lui parler, éviter de le caresser, pour ne pas le stimuler et relancer la machine. Le fait que le bébé doit sur nous, sente notre odeur, entende notre cœur, est suffisant pour qu’il se sente en sécurité.

    En faisant ca, à tour de rôle toutes les 15 minutes avec le papa (parce que nerveusement, c’est difficile!) les pleurs du soir ne duraient « plus qu' » une heure, contre 3 avant. C’était pour nous une vraie victoire! Et puis, comme tu le dis si bien, ca finit pas passer. Je n’y croyais pas, mais effectivement, du jour au lendemain, aux 3 mois de ma fille, les pleurs ont cessé (et elle s’est mise à faire des nuit 20h-8h du même coup!).

    Ce qui marchait bien, avec ma 2eme fille, c’était l’écharpe de portage (dans pièce éteinte ou quasi).

    Courage à tous les parents qui passent par ces affreux pleurs du soir! Vous verrez, ca finit par passer et votre bébé ne sera pas plus que les autres accros aux bras!

    Répondre

Répondre

Laissez-nous votre commentaire bienveillant !
Règle de conduite: Merci de ne mettre aucun lien vers un site extérieur, afin d'éviter les dérives. :-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.