Emmaillotage_photo_bebetuto-1030x540

L’emmaillotage bébé, pour ou contre ?

Emmailloter son bébé… Vous voulez dire le saucissonner comme un mignon petit rôti dans un maxi-lange pour l’empêcher de bouger ? Ou lui apporter la sécurité nécessaire à son bien-être en l’enveloppant tendrement d’une douce couverture ? Aujourd’hui, une fois n’est pas coutume, je laisse la parole à mon amie Camille, maman de Maxence, quelques mois, et Chloé, 3 ans. Elle vous livre son expérience sur le sujet !

“L’emmaillotage de bébé : vaste débat ! J’ai vu mes copines le tester. Certaines ne juraient que par ça. D’autres m’expliquaient pourquoi c’était très mauvais pour leur bébé.  Alors, l’emmaillotage, pour ou contre ?

A la naissance de mon deuxième bébé, je n’ai même pas pensé à l’emmaillotage. Je ne l’avais jamais fait pour ma fille aînée donc cela ne m’a même pas effleuré l’esprit pour numéro 2. Avec cette deuxième grossesse, je me sentais plus sûre de moi et considérais que si ce que j’avais fait pour l’aîné avait marché, il suffisait de faire pareil pour le deuxième !

Ha ha ha ! Erreur de multipare débutante ! Car très vite, j’ai réalisé que le numéro 2 avait son propre caractère, ses propres besoins… et qu’il fallait donc que j’accepte de remettre en cause mes certitudes.


Première différence (et la plus flagrante) entre mes deux loulous : le sommeil ! Alors qu’il suffisait de poser Chloé dans son lit pour qu’elle se mette à dormir pendant des heures (oui, je sais, on a eu de la chance !), Maxence demandait beaucoup plus de câlins et d’attention avant de se laisser aller dans les bras de Morphée . Cela dit, grâce à une astuce donnée par un copain, nous avions une parade : le bercer à proximité de la hotte de notre cuisine ! Le bruit de la hotte, c’était vraiment le truc imparable. Sauf qu’au bout d’un moment, on en a eu marre de devoir passer 30 minutes par soir avec la hotte à fond dans les oreilles pour endormir Monsieur…

C’est là que le parrain de Maxence lui a envoyé un cadeau inattendu : la « couverture miracle ». « Mouais… encore un truc marketing pour faire raquer les parents », me suis-je dit. En gros, c’est un vague bout de tissu avec des sortes de petites ailettes permettant d’emmailloter facilement son bébé.

Bon, pour faire la photo et l’envoyer au parrain, on a essayé, nous disant que ça ne servirait sûrement à rien.  Première expérience de l’emmaillotage mitigée : bébé n’est pas content du tout d’être ainsi saucissonné ! Je me dis que comme il n’a pas été habitué depuis tout petit, ça ne marchera sûrement pas sur lui (à ce stade, Maxence avait 1 mois). On fait la photo, clic clac Kodak, et je range le truc en me disant que je le vendrai un de ces jours sur Le Bon Coin 😉

Mais environ une semaine plus tard, impossible d’endormir Maxence ! La hotte n’y fait rien, dès que je le crois endormi et le pose dans son lit, il se réveille. On ressort donc la couverture, on emmaillote bébé, on le berce et il se calme… et s’endort pour de bon. « OK, bon, ça a aidé mais c’est peut-être le hasard » me dis-je.

On se couche… et Maxence ne se réveille pas comme d’habitude pour sa première tétée de la nuit. Il la loupe carrément ! Trop de bonheur pour des parents fatigués !

Le lendemain, on l’emmailloter de nouveau, pour voir, et ça marche encore ! En fait, on se rend vite compte que l’emmaillotage aide Maxence à dormir plus longtemps. Il a le sommeil naturellement léger et avec sa couverture miracle, il semble dormir plus profondément, plus sereinement. Je le vois même sur son visage : il dort de façon si paisible, et semble tout détendu.

Pourquoi l’emmaillotage bébé  est efficace

J’en parle avec ma sage-femme, très versée dans la médecine chinoise, et elle m’explique l’histoire du Yin et du Yang. Vous en penserez ce que vous voudrez, mais j’ai trouvé cela plutôt intéressant. En gros, le Yin, c’est l’énergie qui circule, c’est le flux, comme la rivière par exemple ou encore le sang qui circule dans notre corps. Le Yang, c’est ce qui contient le Yin : le lit de la rivière ou les artères pour le sang. Et pour être bien dans sa peau, on a besoin de trouver en soi l’équilibre entre le Yin et le Yang. Dans le ventre de sa maman, le bébé flotte dans le liquide amniotique. L’utérus de sa maman, c’est son Yang à lui. Une fois né, le corps de ce bébé est plein d’énergie (Yin) et il a besoin d’être contenu par quelque chose (le Yang) pour trouver la sérénité, et laisser son Yin s’exprimer. L’emmailloter, c’est lui procurer du Yang. Personnellement, j’ai trouvé ça plein de bon sens…

Aujourd’hui, on est totalement conquis par l’emmaillotage. Cela fait aussi partie du rituel du coucher pour notre bébé qui sait que quand vient l’heure de la couverture miracle, c’est que c’est l’heure de faire dodo. Et la nuit, il ne pleure plus jamais ! Il se réveille toujours pour manger mais s’endort aussitôt la tétée terminée. Je le repose dans son lit immédiatement et il ne se réveille pas ! Avant l’emmaillotage, je devais le garder auprès de moi au moins 30 minutes avant de le recoucher, pour être sûre qu’il soit entré dans un sommeil profond. Désormais, c’est terminé, et tout le monde dort beaucoup mieux.

L’emmaillotage bébé  : les précautions à prendre

Si cela vous tente, voici quelques conseils pour emmailloter votre bébé en toute sécurité :

  • L’enfant ne doit pas avoir trop chaud. Pour l’emmailloter, choisissez un lange en coton ou une couverture fine en jersey, pas de laine ou de polaire. Et en dessous, un pyjama léger suffit, voire un simple body en été. Enfin, pas besoin de couverture ni de turbulette par-dessus.
  • On serre… mais pas trop ! Il ne s’agit pas de l’empêcher de respirer ! On doit pouvoir passer une main entre le bébé et la couverture. Important : l’enfant doit pouvoir bouger ses jambes, c’est crucial pour le développement de ses hanches.
  • Enfin, on couche toujours bébé sur le dos quand il est emmailloté. Et s’il commence à se retourner tout seul, c’est signe qu’il est temps d’arrêter…

L’emmaillotage bébé  : la technique !

Voici la technique, pas à pas :  

  1. Positionner le lange en losange et replier la pointe du haut.
  2. Poser le bébé sur le lange, ses épaules au niveau de la pliure.
  3. Prendre la pointe droite du lange et la faire passer entre le bras opposé et le buste, puis la coincer sous le dos du bébé (veiller à ce que le lange ne fasse pas de pli inconfortable).
  4. Remonter la pointe inférieure du lange (en veillant à ce que le bébé puisse étendre et bouger ses jambes sans entrave) et la coincer au niveau de la poitrine du bébé.
  5. Avec la dernière pointe du lange, recouvrir le corps du bébé et coincer le tissus sous son dos pour le maintenir.

On peut apparemment mettre les bras de bébé le long de son corps ou repliés pour qu’il ait les mains près de son visage. Personnellement, je n’ai testé que la première option.”

Tout ceci n’est que l’expérience d’une seule famille, bien sûr. Certains parents auront vécu l’emmaillotage de façon très différente sans doute… D’ailleurs, vous, l’avez-vous testé ? Qu’en avez-vous pensé ? Racontez-nous !

 

L’emmaillotage, n’est pas la seule astuce pour aider notre bébé à dormir…. Vous avez des difficultés avec le sommeil de votre enfant ? Vous avez le sentiment d’avoir tout essayé ? Je vous invite à vous renseigner sur Le coaching « Il dort enfin (et nous aussi !) ». 15 jours d’accompagnement personnalisé pour retrouver des nuits (et des soirées) complètes et un sommeil réparateur pour toute la famille. Le coaching est personnalisé pour s’adapter à votre situation particulière : si votre enfant n’a jamais dormi ; si c’est le matin qu’il se lève trop tôt ; si c’est la nuit ou le soir s’il se relève ; si vous pratiquez le cododo ou pas ; si vous avez besoin de vous coucher avec lui pour l’endormir, son âge, etc. Un mix de vidéos et d’accompagnement individuel de nos coachs certifiés (voir les avis des parents qui dorment enfin (!) ici).

Pour être informé des prochaines sessions, renseignez votre mail ci-dessous :

Saissisez votre email pour être informé des prochaines sessions du coaching "Il dort enfin ... (et nous aussi!)"

___

Sinon pour aller plus loin, et gérer les premières années avec bébé avec plus de sérénité , je vous propose de recevoir (gratuitement) le « PACK spécial bébé » : avec tous nos conseils pour gérer les premières séparations, colères, interdits, etc. ! Quelques pleurs et stress en moins, cela fait du bien 🙂

Inscrivez vous à la newsletter qui rend la vie (un peu) plus cool et recevez votre dossier

Commentaires

Commentaires

9 réponses
  1. Sophia
    Sophia says:

    J’ai découvert l’emmaillotage aux 5 semaines de bébé. Le soir un vrai calvaire pour l’endormir. C’était la crise de 18h a 22h (minimum). On avait tout essayé, balade en voiture, balade en poussette, portage (que j’utilise très souvent mais des que je la sortais de l’écharpe elle se réveillait). Et puis j’ai acheté la couverture miracle… peur d’avoir mis une somme pareil dans un « gadget ». Il faut savoir que le problème était seulement le soir, car la nuit elle se réveillait simplement pour le biberon et se rendormait aussitôt. Avec la couverture, bebe dort en 5 min chrono et cerise sur le gâteau…. elle fait ses nuits !!! Je la couche entre 21h30 et 22h (dernier biberon) et elle se réveille entre 7h et 8h… je recommande vivement !

    Répondre
  2. Amande
    Amande says:

    Bel article !
    On emmaillote notre petit loulou depuis sa naissance et il dort paisiblement grâce à ça.. Le problème est qu’il va sur ses 4 mois et nous n’arrivons pas à arrêter l’emmaillotage. Il se réveille et bouge ++ pendant la nuit. Auriez vous une astuce, conseil ?

    Répondre
    • Sophia
      Sophia says:

      Bonjour avez-vous réussi à arrêter l’emmaillotage ?
      Bebe a 7 semaines ici et j’ai peur justement de pas réussir a l’arrêter.
      Merci pour votre réponse

      Répondre
  3. Lili
    Lili says:

    On m’a offert la couverture miracle à la naissance de mon fils. Ne connaissant pas, je suis resté sur la gigoteuse. Nuits très compliquées à la maternité et pas bcp mieux une fois à la maison. En parlant avec la sage femme, elle me conseille l’emmaillotage. J’ai testé la couverture qu’on m’avait offerte pour la sieste et la un vrai miracle. Plus de pb d’endormissement, je n’avais qu’à le mettre dedans le garder 5 min dans les bras pour le maintenir au chaud et il dormait. Il n’était pas trop serré, les bras repliés vers son visage, le fait que ça lui touche la tête il était rassuré. Il l’a eu jusqu’à ses 3 mois quand il a commencé à bien bouger et que je l’ai retrouvé les jambes dehors, la couverture ouverte. Pour moi plus que satisfaite!

    Répondre
  4. Anonyme
    Anonyme says:

    Je regrette d’avoir découvert l’emmaillotage seulement maintenant que ma fille à 2 ans et demi…je me dis que c’est exactement ce dont elle aurait eu besoin…cela dit son sommeil est encore difficile depuis sa naissance, elle veut dormir près de moi, la nuit elle sort de son lit, elle vient se glisser dans mon lit et si je me détache même quelques centimètres de son corps, elle se réveille et elle me cherche et vient à nouveau se coller à moi. Elle n’a manifestement pas encore trouvé son Yang…ou bien elle le trouve en moi, mais ça ne peut plus durer ! Dommage qu’on ne puisse pas l’emmailloter à cet âge…

    Répondre
  5. Celine
    Celine says:

    Sur les conseils de notre sage-femme et d’une amie, nous avons testé l’emmaillotage avec la fameuse couverture miracle que nous a prêté la-dite amie. Au début, j’étais très réticente car j’avais l’impression que c’était mettre une camisole de force à notre fille. Première nuit, elle a dormi 5 heures d’affilée…ce n’était jamais arrivé auparavant!! De plus, quand on est venus la chercher au réveil, elle avait sorti ses jambes et un bras donc j’ai été rassurée sur le fait qu’ elle puisse bouger en cas de besoin.
    Du coup, on a continué et elle a fait ses nuits de suite!!! Un vrai bonheur! Quand on l’a couchait le soir et qu’ on l’enroulait dans ce qu’ on appelait le « burrito magique », on voyait son visage s’apaiser et elle s’endormait quasiment aussitôt. On lui a retiré au moment de ses 3 mois car elle devenait trop grande et ça s’est bien passé! On l’a conseille mais attention ce n’est pas le remède miracle pour tous les enfants, il y en a à qui ça ne convient pas! Pourvu que ça ne soit pas le cas de notre deuxième!!!

    Répondre
  6. Mimi
    Mimi says:

    Très bel article.
    Avant bébé je me disais que c’était une vieille coutume, ma grand mère me disait souvent faudra bien penser à l’emmailloter ce bébé..
    À la maternité les nuits étaient vraiment compliquées… Jusqu’à ce qu’une sage femme emmaillote ma poupette!
    J’ai décidé de me renseigner sur le sujet et j’ai lu certains articles qui reprenaient l’idée du besoin d’être contenu pour certains nourrissons.
    Je l’ai donc testé de retour à la maison et les soirs où ont tenté de ne pas le faire bébé ne dormait pas! On a donc adopté l’emmaillotage.
    J’ai arrêté dès qu’on a décidé de la faire dormir dans sa chambre car j’avais peur qu’elle ne gigote trop et qu’elle se retrouve sous le lange.
    Bien-sûr ceci n’est que le récit de ce qui a apaisé ma fille, ça ne convient pas à tous les bébés 😉

    Répondre

Répondre

Laissez-nous votre commentaire bienveillant !
Règle de conduite: Merci de ne mettre aucun lien vers un site extérieur, afin d'éviter les dérives. :-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.