fbpx

Bébé se réveille en hurlant inconsolable : que faire ? 

Bébé se réveille en hurlant inconsolable

Un bébé qui se réveille la nuit en hurlant inconsolable, c’est un problème que nombre de parents rencontrent à une étape de développement de l’enfant. Cela peut durer seulement quelques jours ou s’installer pendant plusieurs mois, mais pour les parents, il est toujours difficile de faire face à ses réveils nocturnes intempestifs, et plus encore à la détresse de notre enfant dans ces moments-là. Entre maladie infantile, cauchemar, terreur nocturne, ou mauvaise habitude, que faire et comment bien réagir ? Voici quelques conseils.

Au programme

“Ma fille de 2 ans se réveille en hurlant la nuit”, témoignage d’une maman au bout du rouleau

Voici un extrait d’une lettre reçue par nos psychologues-coachs sommeil (dans le cadre du coaching “il dort enfin (et nous aussi)”, mais on vous en parle en fin d’article 👇 )  

“Chère Team Cool Parents,
depuis toute petite, Maé, notre fille de 24 mois a plutôt un sommeil facile. Jusqu’à il y a quelques mois, les couchers se passaient bien. Nous avions mis en place un petit rituel et elle s’endormait sereinement vers 20:30. Mais depuis trois mois maintenant, les couchers sont devenus plus difficiles. Maé se réveille parfois la nuit en pleurant très fort, voire en hurlant, et est inconsolable. 

Au début, elle finissait par se calmer seule puis par se rendormir, mais depuis quelques jours, il lui est devenu beaucoup plus difficile de retrouver le sommeil sans notre intervention. Nous sommes un peu démunis : que faire face à cette enfant de 2 ans épuisée qui se réveille plusieurs fois par nuit ?”

Voici la réponse de nos coachs sommeil, qui pourront servir à plusieurs parents j’en suis sûre.

Commençons par vérifier les maladies et petits maux infantiles

Bien sûr, il est peu probable qu’une poussée dentaire, une otite, ou une quelconque maladie infantile dure plusieurs mois. Mais lorsque les réveils fréquents interviennent à la sieste ou au cours de la nuit, il est toujours préférable dans un premier temps d’éliminer les causes évidentes, car qui n’a pas eu de trouble du sommeil en étant patraque?  

  • Les otites peuvent parfois passer inaperçues la journée, mais peuvent être extrêmement douloureuses lorsque bébé est allongé. 
  • De même, les poussées dentaires peuvent empêcher bébé de s’endormir, mais vont vraiment le réveiller. 
  • On peut ensuite penser aux petites grippes, rhumes et autres maladies infantiles, qui donnent un peu de fièvre à bébé et peuvent perturber son sommeil. 

Une fois ces causes écartées, on peut également penser au cauchemar et aux terreurs nocturnes. 

Bébé se réveille la nuit à cause de terreurs nocturnes

Les terreurs nocturnes interviennent en général entre 18 mois et 4 ans. Elles sont souvent impressionnantes, car l’enfant a l’air éveillé, mais est en fait parfaitement inconscient de ce qu’il vit et n’en a aucun souvenir. Ces terreurs interviennent en général en première partie de nuit, dans une phase de sommeil non paradoxal. 

Dans ce cas-là, il est déconseillé de ne pas le toucher et encore moins de le réveiller. Essayons juste de veiller à sa sécurité afin qu’il ne se fasse pas mal.

D’ailleurs, dans un autre registre, pour aller plus loin et gérer les premières années avec bébé avec plus de sérénité, nous vous avons concocté le « PACK spécial bébé » avec tous nos conseils pour gérer les premières séparations, colères, interdits, etc. ! Pour le recevoir (gratuitement bien sûr), laissez-nous votre email ci-dessous et nous vous l’envoyons illico. Quelques pleurs et stress en moins, cela fait du bien. 🙂

Bébé se réveille à cause d’un cauchemar

Il est possible que notre bébé se réveille la nuit en raison de cauchemar. Le cauchemar implique que l’enfant soit capable de “construire un scénario”, il a donc plutôt tendance à apparaître entre 3 et 10 ans. Contrairement à la terreur nocturne, il intervient plutôt en deuxième partie de nuit, dans la phase de sommeil paradoxal. 

En général, l’enfant garde son cauchemar en mémoire, et la peur peut durer plusieurs heures, ce qui rend l’endormissement difficile. Dans ce cas, il est plus souvent préconisé de trouver un moyen de réconforter l’enfant. Les solutions sont à définir au sein de la famille : les doudous, tétines, t-shirts avec l’odeur des parents peuvent être une aide efficace. Certains parents préfèreront que l’enfant s’endorme dans leur chambre, en cododo par exemple. 

Pour autant, essayons d’éviter de créer un nouveau rituel (lumière, biberon, musique, chanson, etc.) afin de ne pas créer une dépendance aux parents pour se rendormir (surtout en pleine nuit quand les réveils sont fréquents). 

Les bons réflexes face au bébé qui se réveille la nuit en hurlant

Bien sûr, la situation est différente si bébé n’a jamais fait ses nuits ou si le phénomène est nouveau. Voici néanmoins des conseils applicables dans la majorité des cas :

  • Ne nous précipitons pas dans la chambre à chaque appel, essayons au contraire d’attendre de voir si notre enfant ne se rendort pas par lui-même, car étonnamment cela arrive plus souvent qu’on ne le croit ! Et oui, parfois, “moins, c’est mieux” ;-). 
  • Si notre présence est vraiment nécessaire, évitons de sortir notre bébé du lit et essayons de privilégier de bercer le lit ou de simplement caresser la tête ou le ventre. Un simple contact physique, dans la pénombre et en silence, est parfois suffisant. (Je sais, je dis beaucoup “ESSAYONS” parce qu’on fait bien comme on peut et c’est inutile de nous culpabiliser en plus si nous n’y arrivons pas !)
  • Enfin, quand c’est possible, essayons de nous relayer avec le ou la conjointe (s’il y a) afin de ne pas nous épuiser. Bébé a besoin de nous sentir bien pour être rassuré, ce qui est difficile quand on est trop fatigué.

Le sommeil est un vaste univers et il y a parfois d’autres subtilités à prendre en compteSi vous avez tout essayé et que malgré tout les nuits ou les couchers de votre enfant sont compliqués, je vous laisse découvrir le coaching « Il dort enfin… (et nous aussi) » (accessible partout dans le monde). 15 jours d’accompagnement personnalisé avec un psy-coach spécialisé dans le sommeil. Il a été déjà suivi par plus d’un millier de parents qui ont enfin retrouvé des nuits sereines. Le coaching, personnalisé, s’adapte à votre situation particulière : si votre enfant n’a jamais dormi ; si c’est le matin qu’il se lève trop tôt ; si c’est la nuit ou le soir s’il se relève ; si vous pratiquez le cododo ou pas ; si vous avez besoin de vous coucher  avec lui pour l’endormir, son âge, etc. N’attendez pas d’être à bout pour le découvrir, vous regretterez comme la plupart des parents de ne pas l’avoir suivi avant !

Déposer / Voir les commentaires

Nos actualités

ACCOMPAGNEMENT SOMMEIL 💤

coaching sommeil cool parents make happy kids

“Il dort enfin… et nous aussi !” 15 jours d’accompagnement Réserve pour juillet ! > Je réserve ma place

À NE PAS MANQUER :

⚡ Je veux de VRAIES vacances ! De la joie en famille, et du temps pour moi ! Dans l’appli Cool Parents Du 3 au 29 juillet 2024 > Découvrir

⚡ Outil pour éviter nos pétages de câbles Dans l’appli Cool Parents Du 7 au 26 août 2024 > Découvrir

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Accueil L'appli' Le blog