La différence d'âge idéale entre frère et soeur

Certains jurent qu’il faut “s’y remettre tout de suite”. D’autres préfèrent “sortir des couches avant de remettre le couvert”. Et d’autres, enfin, préfèrent laisser faire Dame Nature, se caler sur un déménagement, un travail, ou encore se moquer éperdument du timing. En bref, tout le monde a sa théorie sur la différence d’âge idéale entre frère et sœur, et les liens d’entente qui en découlent. Chez Cool Parents Make Happy Kids, on a choisi de mener l’enquête et de vous interviewer. Voici les résultats !

 

L’écart d’âge entre nos enfants a-t-il réellement un impact sur leur entente ? Faut-il décider de faire nos enfants rapprochés pour qu’ils « s’entendent » bien, ou, au contraire, éviter des âges trop proches ? Y a-t-il une meilleure relation entre sœurs, entre frères ou entre sœur et frère ? Quelle est LA meilleure configuration ? Et une fois adultes, tiens, ça donne quoi ? Autant de questions qui tarabustent tous les parents un jour ou l’autre… Pour obtenir le fin mot de l’histoire – ou du moins quelque chose d’approchant – nous avons interrogé 887 adultes sur leur propre entente avec leurs frères et sœurs (à l’époque, et aujourd’hui). Les résultats se dessinent dans les graphiques ci-dessous, sur une échelle de 1 (mauvaise entente) à 5 (très bonne entente).

Alors, quelle est la différence d’âge idéale ?

Premier scoop (accrochez-vous) : il semblerait qu’il n’y ait quasiment aucune sensible différence d’entente entre des enfants ayant 1 an d’écart et d’autres ayant… 6 ans d’écart. Au temps pour le mythe des enfants rapprochés s’entendant comme larrons en foire VS les “éloignés” ne partageant rien ! En effet, d’après notre étude, de 1 an à 6 ans d’écart, l’entente varie seulement entre 3,2 et 3,4, soit une différence minime. À noter cependant, le niveau d’entente est légèrement plus bas entre les enfants ayant 3 ou 4 ans d’écart, ce qui s’explique probablement par le fait qu’ils sont dans une configuration où ils ne partagent déjà plus les mêmes jeux, mais où le plus grand ne chouchoute pas encore le plus petit.

Deuxième scoop : les enfants ayant 7 ans d’écart (et plus) ont sensiblement une meilleure entente avec leurs frères et sœurs que les autres ! Vous vouliez faire des enfants rapprochés pour qu’ils s’entendent bien ? Vous aviez la même idée reçue que bien des parents (et oui, nous aussi, nous étions persuadés que c’était parole divine). Pourtant, dans le fond, ce résultat n’est pas si étonnant : passé 6 ans, le « grand » n’est plus en rivalité avec le nouvel arrivant, et peut se faire un plaisir de le materner.

La news qui fait plaisir à tout le monde, et qui surprend probablement moins, c’est qu’une fois les enfants devenus grands, l’entente entre frères et sœurs s’améliore clairement, le niveau d’entente grimpant encore d’un cran. Ça a du bon de grandir !


 

Conclusion, on fait quoi pour avoir des enfants qui s’entendent bien ?

Si vous tenez absolument à calculer l’écart d’âge de vos enfants en vue d’optimiser leur entente, le plus judicieux serait peut-être de tabler soit sur plus de 10 ans d’écart, soit sur 1 à 2 ans d’écart. Mais au fond, au vu du peu de différence d’entente sur l’écart 1 / 6 ans, je vous conseillerais de faire comme cela vous arrange VOUS ! D’autant qu’à l’âge adulte, aucun écart particulier ne favoriserait la mésentente, même si l’idéal semble être un écart de 2 ans.

Sœur, frère, ça change quoi ?

C’est notre troisième scoop : les sexes des enfants ne changent pas grand chose…! Reléguons le mythe des crêpages de chignons et/ou des bagarres viriles au placard. Tout au plus, on note un léger mieux dans l’entente des filles avec leurs frères plutôt qu’avec leurs sœurs, si elles ont moins de 6 ans d’écart. Mais globalement, il y a peu de différence.

En revanche, la courbe a tendance à s’inverser une fois adultes – tout en restant très proches. Attention : le nombre moins conséquent de réponses concernant la relation entre frères n’a cependant pas permis de faire des statistiques sur le sujet.

Une configuration à éviter ?

Vous avez lu partout que la famille la plus heureuse avait deux filles ? Nous aussi, et, du coup, on vous livre notre étonnant dernier scoop : la configuration la moins sympa dans une fratrie serait… deux filles de 4 ans d’écart ☺Ce n’est pas une différence drastique non plus, mais elles ont tout de même une moyenne d’entente de 3,0 (neutre), quand un frère et une sœur d’un an d’écart ont, eux, une moyenne d’entente de 3,6 (sachant que 4 = bonne). Heureusement, il est fort probable qu’elles se rattraperont une fois adultes !

Côté entente, peut-être qu’au delà d’une simple question de mathématiques, c’est juste à nous (et oui, encore…! 🙂 ) de faire en sorte que tout se passe au mieux, ou plutôt au moins pire… Avec moins de jalousies, plus de partage et une complicité accrue. Pas facile ? Non, évidemment, mais il existe quelques trucs pour améliorer le quotidien d’une fratrie. Si ça vous intéresse, n’hésitez pas à vous inscrire ci-dessous pour recevoir gratuitement un dossier complet sur le sujet. Dans ce Pack Frères/Sœurs, je vous donne des pistes et des clefs pour une petite team familiale plus unie. Ca vous intéresse ? Rien de plus simple : indiquez votre mail et recevez le pack directement dans votre boite !

Inscrivez vous à la newsletter qui rend la vie (un peu) plus cool et recevez votre dossier

En conclusion, ne nous mettons pas en tête une fratrie idéale, car la meilleure des configurations est bien celle qui nous convient à nous parents, et nous permet de profiter pleinement de nos enfants. Car quand les parents sont cools… les enfants sont happy !

Commentaires

Commentaires

17 réponses
  1. audélia
    audélia says:

    Je pense qu’il n’y a pas que l’écart d’âge qui joue un rôle.
    Je pense que doit entrer en compte la résilience des parents à accepter un enfant différent de celui qu’ils ont imaginé, quelle que soit cette différence (sexe, couleur de cheveux, couleur des yeux, caractère, handicap…).
    Et je rejoins coockies qui dit ‘soyons juste reconnaissant de la vie d’avoir des enfants et en bonne santé.’

    Répondre
  2. Martine de Vigan
    Martine de Vigan says:

    Ce sujet a été un de mes « dadas » toute ma vie auprès des enfants. Pour moi , il y a un aspect que vous ne traitez pas dans cet article, c’est l’influence des naissances très rapprochées (10mois a 18 -20 mois environ) sur non pas l’entente entre enfants, mais sur l’évolution des 2, et surtout de l’ainé. Quand un enfant d’un an ou moins voit arriver un autre bebe, il ne peut que peu exprimer sa frustration, son sentiment d’abandon, il est encore un bébé, et soit on lui demande d’être « grand » avant l’âge, soit on fait un amalgame entre « les bébés ». Le 2eme est tiré en avant par le 1er, mais le 1er en arrière. Le 1er a le choix entre l’agressivité vis-à-vis de la mère le + souvent ( et plus rarement contre le bebe), ou le refoulement ou l’agressivité contre lui-meme (maladies, problèmes de sommeil, voire dépression), ou la suradaptation en couvant le bebe et en devenant son protecteur, en étant fusionnel avec le 2nd , ce qui plait aux parents et l’encourage là-dedans, tout benéfice, mais qui change profondement la trajectoire vraiment personnelle. On retrouve beaucoup de ce schéma dans les travailleurs sociaux et soignants pas toujours heureux de ce qu’ils font !
    Merci de m’avoir lue …
    et comme toujours merci de vos articles si inspirants !

    Répondre
    • Grabulos
      Grabulos says:

      Merci pour votre analyse. Je me retrouve totalement dans vos propos. J’ai 2 filles de 10 mois d’écart (retour de couche et arrivée de bébé 2 en avance…) et la plus grande est extrêmement jalouse et colérique. Bref c’est elle qui donne le tempo de la maison… Effectivement je pense qu’elle ne pas trouve sa place et que de notre coté on arrive pas très bien à gérer cette mini différence d’âge et l’impact qu’elle a … on tâtonne pour savoir comment apaiser tout ça…

      Répondre
    • Blanb
      Blanb says:

      Personnellement je suis la dernière de la famille et j’ai 11 et 14 ans d’écart avec mes frères et cela se passe très bien !
      Nous sommes très proches et ils m’ont fait partager très tôt bon nombre de leurs passions.
      Cela dépend peut-être plus de l’accueil du reste de la famille et des regards extérieurs que de la fratrie elle-même ?

      Répondre
  3. Sandrine
    Sandrine says:

    Je suis maman de 3 enfants : 9 ans(garçon), 15 ans(garçon) et 17 ans (fille). Les 2 grands se sont toujours très bien entendu sauf pendant la période pré-ado ou mentalement la différence d’age entre ma fille aînée et son frère était énorme. Les filles mûrissent plus vite…;) Jusqu’au 5 ans de mon petit dernier, les 2 grands étaient complètement gaga de leur petit frère ! Et puis… terminé ! Encore une fois, la période pré-ado a mis un peu de l’eau dans le gaz des relations … Alors, y a t-il un écart d’age adéquat ? Mon avis est non ! Car, à chaque étape de leur vie leur relation va évoluer, tantôt en bien, tantôt en mal 😉 Mais dans le fond, ils s’aiment et si l’une d’entre eux est en difficulté, les 2 autres arrivent au pas de course !

    Répondre
  4. Léa
    Léa says:

    J’ai 11 mois d’écart avec mon frère, il est né en janvier et moi en décembre de la même année et nous nous sommes toujours très bien entendus. Ce faible écart nous a permis de grandir ensemble, de nous entraider (scolairement notamment mais pas que) et, maintenant que nous avons passé la trentaine nous nous entendons toujours aussi bien !
    De mon point de vue c’est l’écart idéal 🙂

    Répondre
  5. gwen
    gwen says:

    Merci beaucoup pour votre article. Cette question me stressait étant donné que je suis dans l’attente d’un bébé 2. L’idée d’un grand écart d’âge m’inquiétait. me voilà rassurée ;.)

    Répondre
  6. Emleen
    Emleen says:

    Je pense que trop rapproché nuit à la relation qu’on a avec les petits, mais cela dit, vive la vie et ses surprises. En ce qui concerne l’arrivée d’un enfant en général, mais alors tellement de fois plus en ce qui concerne le sexe !…

    Répondre
  7. Nanniet
    Nanniet says:

    Moi de mon côté je suis l’aînée d’une fratrie de 4enfants. A peine 20mois d’écart avec ma 1ere soeur. Et c’est la mésentente totale!!! On est à l’opposé l’une de l’autre et aucun point commun.
    8ans avec mon frère. Et c’est vraiment l’amour simple. Et puis 20 ans avec ma dernière soeur.
    Elle est comme ma fille! Et cette dernière a 8ans d’écart avec ma propre fille. Du coup elles s’adorent!
    Alors finalement l’écart d’âge c’est vraiment aléatoire selon les familles.

    Répondre
  8. Cookies
    Cookies says:

    On devrait surtout se contenter de ce que la vie nous apporte. Avoir un enfant est un cadeau, une chance. Peu importe quand l’enfant arrive et quel sexe il aura. J’ai mis 5 ans pour avoir mon fils, je pensais que je ne n’aurais jamais la chance d’avoir un enfant. Je ne sais pas si la vie me permettra d’avoir un autre enfant un jour et pourtant j’en rêve…. Un autre enfant, quel que soit son sexe …
    Alors au lieu de se préoccuper de l’écart d’âge et du sexe de l’enfant, soyons juste reconnaissant de la vie d’avoir des enfants et en bonne santé.

    Répondre
    • Maman sereine
      Maman sereine says:

      Bravo! Je suis tout à fait d’accord avec vous. Pour ma part je suis maman d’une famille très nombreuse et c’est une joie.Parfois il y a 19 mois d’écart et parfois 2 ou 3 ans. Évidement il y a des disputes, mais aussi des moments de complicités; des pleures, des cris, mais aussi des rires et des chants. Peu importe le nombre et l’écart, ce sont des enfants et tous les enfants réagissent ainsi plus ou moins fort selon le caractère. Je suis venue sur ce site pour voir les heures de sommeil selon les âges. Je trouve que les parents s’inquiètent beaucoup trop de tout, il leur faut des modes d’emploi pour tout, mais il n’y a pas de mode d’emploi pour éduquer. Souvent on reproduit ce qu’on fait nos parents en essayant d’améliorer, car aucune éducation n’est parfaite. Ce qui est certain c’est que les enfants ont besoin de limites et d’une grande disponibilité de leur parents qui doivent être à l’écoute de chacun et essayer de les guider le mieux possible. Félicitation pour votre fils.

      Répondre
  9. Lily
    Lily says:

    J’ai bien aimé cet article ! Je suis l’aînée d’une fratrie de trois, 9 ans d’écart avec ma sœur et 13 avec mon frère (qui ont donc 4 ans d’écart). Ce n’était pas un choix de mes parents, qui auraient voulu que nous ayons tous 3 à 4 ans d’écart avec le suivant, ça s’est trouvé comme ça.
    Je ne saurais pas présumer de l’entente qui aurait résulté d’une différence d’âge moindre mais j’ai une excellente relation avec ma sœur comme avec mon frère. Avec ma sœur désormais jeune adulte, nous avons des discussions intéressantes sur des sujets qui nous touchent et elle sait qu’elle peut compter sur moi et mes conseils/retours d’expérience. Avec mon frère, je suis plus comme une seconde figure maternelle sans avoir réellement le rôle de seconde maman. Il sait aussi qu’il peut se confier à moi sur des sujets qu’il n’oserait pas aborder avec nos parents.
    Ce sont des relations que j’apprécie beaucoup comme elles sont, je ne les changerais pas si je pouvais car même si enfant je n’ai pas toujours aimé être fille unique pendant 9 ans, notre fratrie est parfaite telle qu’elle est !

    Mes propres enfants vont avoir 2 ans d’écart donc j’aurai l’occasion de voir ce que ça donne même si ce sera du point de vue parental.

    Répondre

Répondre

Laissez-nous votre commentaire bienveillant !
Règle de conduite: Merci de ne mettre aucun lien vers un site extérieur, afin d'éviter les dérives. :-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.