sommeil enfant

Ah, le sommeil de nos enfants…. Dans de très (trop) nombreuses familles, le coucher est synonyme de lutte, les nuits sont hachées ou trop courtes, et cela s’en ressent sur l’humeur, l’énergie, la santé, bref le bien-être de tout le monde ! Beaucoup de parents ont aussi l’impression d’avoir « tout essayé » (douceur, bienveillance, ou à l’inverse fermeté, punitions…) et donneraient n’importe quoi pour avoir des soirées tranquilles et des nuits complètes… Alors, que faire ? Rassurons-nous d’emblée, ces difficultés n’ont rien d’une fatalité ! 

Caroline, maman d’Arthur 5,5 ans et de Tristan 3,5 ans, et coach sommeil pour CPMHK, partage ici son expérience.

Lorsque j’ai eu mon premier enfant, je me suis souvent demandée pourquoi tant de parents galéraient pour coucher leurs petits, et pourquoi leurs nuits avaient l’air si compliquées. Mon Arthur, dès l’âge de 3-4 mois, était un bon dormeur qu’il suffisait de poser dans son berceau après un gros câlin pour qu’il s’endorme aussitôt, et ce d’une traite jusqu’au lendemain 8 heures… Le rêve, donc 🙂 Et puis… Tristan, son petit frère, est arrivé, et durant les 3 années qui ont suivi, son père et moi n’avons plus dormi (ou si peu :-)) ! Non seulement il fallait que l’un de nous reste à côté de son lit le soir pour « l’endormir », mais il nous rejoignait, toutes les nuits, dans le nôtre. Ce qui moi m’empêchait de dormir, car il bougeait trop…! Nous avons tenté diverses méthodes, suivi les conseils de psys, et puis nous avions fini par abandonner. Jusqu’au jour où nous avons enfin eu les clés pour retrouver les bras de Morphée…

  • Sommeil de mon enfant : pourquoi c’est si important ?

Une chose est sûre, pour bien grandir, notre enfant a besoin de dormir… Le sommeil est indispensable entre autres à son développement cérébral, à sa mémoire, à son système immunitaire et à la production d’hormones (hormones de croissance, de l’appétit, mais aussi insuline, cortisol…).

Ainsi, pour être en bonne santé, un enfant doit dormir en moyenne* (sur 24 heures, siestes incluses) :

  • de 4 à 12 mois : 12 à 16 heures
  • de 1 à 3 ans : 11 à 14 heures
  • de 3 à 5 ans : 10 à 13 heures
  • de 6 à 12 ans : 9 à 12 heures

(*Recommandations de l’académie américaine de médecine, 2016).

Un enfant qui dort mal, ou pas suffisamment, risque notamment :

  • d’être plus fréquemment malade, 
  • peut avoir plus de difficultés de concentration, d’apprentissage, 
  • peut aussi être plus irritable et avoir du mal à gérer ses émotions

Et bien sûr, pour nous, adultes, c’est pareil ! Le manque de sommeil a des répercussions tant sur notre santé (attention, mémoire, vision, tension artérielle, risques de diabète, d’obésité….) que sur notre humeur : difficile d’être serein, joyeux et bienveillant quand on est épuisé ! Cela peut donc avoir des conséquences sur notre vie de famille, notre vie sociale, notre couple…

D’où l’importance, quand ce n’est pas le cas, d’adopter –dès que possible- de bonnes habitudes 🙂

  • Sommeil de mon enfant : les points clés pour l’aider à dormir

Précisons d’abord que l’on ne parle dans cet article que des cas où l’enfant est en bonne santé et pour qui il n’existe pas de problème physiologique ou médical pouvant altérer la qualité de son sommeil (reflux, otites, coliques, poussée dentaire…), de trouble psychologique ou encore de pathologie nécessitant l’aide d’un spécialiste (apnée du sommeil, somnambulisme…)

Si vous avez un doute, consultez votre médecin.

Mais pour les enfants qui ne présentent pas de trouble avéré, certaines habitude, ou conditions facilite un coucher serein et à des nuits complètes : 

  • Horaire
  • Routine
  • L’organisation de la chambre
  • Écran
  • Et surtout l’état d’esprit du parent : s’il croit ou non en les capacités de son enfant à s’endormir seul. Moins le parents est convaincu, moins l’enfant va réussir à s’endormir sereinement

Voici quelques articles, dans lesquels nous avions développé ces clés: https://www.coolparentsmakehappykids.com/sommeil-bebe-enfant-habitudes-rythme/. https://www.coolparentsmakehappykids.com/difficultes-coucher-enfants/

Et si ça ne marche pas, que faire ?

  • Sommeil de mon enfant : et si moi, je me faisais accompagner ?

Si ça ne marche pas, c’est sans doute que quelque chose coince encore. Et il n’est pas toujours facile, quand on est seul face à son problème, et de surcroît épuisé, d’avoir assez de recul pour comprendre où le bât blesse.

On vous parlait ici : https://www.coolparentsmakehappykids.com/jai-appel-a-specialiste-sommeil-bebe-retour-dexperience/ de l’intérêt de se faire accompagner par un coach ou psychologue expert dans ce domaine. Je dis bien “expert en sommeil” c’est toute la différence 🙂

J’en suis la preuve. Tristan avait presque 3 ans lorsque nous avons eu recours au coaching “Il dort enfin.. (et nous aussi !)” , qui s’adresse aux parents d’enfants de 6 mois à 6 ans), et propose un accompagnement individualisé par des coachs ou psychologues formés en la matière. Il nous a fallu moins d’une semaine pour retrouver des soirées agréables et des nuits  paisibles, chacun dans son lit 🙂 Sans doute parce qu’un regard extérieur nous a aidé à prendre conscience de ce qui bloquait.

Depuis, chez nous, le coucher est redevenu un plaisir et les nuits, réparatrices. Il n’y a aucun doute, dormir, ça change la vie 🙂

Si le sujet du coucher vous intéresse, je vous propose de recevoir (gratuitement) dans votre boîte mail un dossier complet sur le sommeil, rassemblant toutes les astuces et les conseils sur ce domaine. Pour obtenir votre  « PACK SUPER DODO : Conseils éveillés pour le sommeil et le coucher », il vous suffit d’inscrire votre mail ci-dessous : 

Inscrivez vous à la newsletter qui rend la vie (un peu) plus cool et recevez votre dossier

Et si vous souhaitez dès à présent être accompagné pour aider votre enfant à dormir, et retrouver vous aussi des soirées tranquilles et des nuits sereines, n’attendez pas pour vous faire accompagner : Coaching “Il dort enfin… (et nous aussi) !”

*Sources : réseau Morphée, Amelie.fr

 

 

Commentaires

Commentaires

1 réponse
  1. Marie
    Marie says:

    Et oui, on ne le dira jamais assez, mais la routine et les écrans sont 2 choses très importantes pour le sommeil des enfants (mais aussi pour le notre!).

    Je découvre ici qu´il existe des “experts en sommeil”. C´est bon à savoir !

    En tout cas, bravo pour cet aticle agréable à lire, mais surtout pour cette patience pour trouver le problème de sommeil de votre enfant.

    Répondre

Répondre

Laissez-nous votre commentaire bienveillant !
Règle de conduite: Merci de ne mettre aucun lien vers un site extérieur, afin d'éviter les dérives. :-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.