préparer arrivée bébé

Argh!! Le compte à rebours est lancé… J-90, J-60, J-30… Et il y a tant à faire pour préparer l’arrivée de bébé ! Organiser la maison, agencer la chambre, faire la valise, en parler aux frères et sœurs s’il y en a, anticiper le retour à la maison… Et puis surtout, on n’oublie pas de profiter, hein ?! Alors, cap sur la préparation à l’accouchement, le yoga et la doula.

Pour ne pas céder à la panique, mon amie Caroline vous a dressé une checklist pour ne rien oublier avant le grand jour, et surtout, pouvoir vous libérer la tête pour profiter pleinement de ces quelques mois, si exceptionnels dans une vie !

La liste des équipements indispensables pour préparer l’arrivée de bébé

Bien sûr, beaucoup de choses vont être nécessaires pour accueillir ce petit bout dans notre vie. Et en fait, pas tant que ça… 

Une étude de 2018* montrait qu’en moyenne 49 % des familles dépensait près de 1000 € pour l’arrivée de bébé, 32 % entre 1000 et 2000 € ! Voici quelques conseils pour se faire plaisir, tout en “restant raisonnable”.

  1. N’oublions pas de garder notre bon sens et de peser ce qui est (vraiment) incontournable et les incroyables gadgets qui vont soi-disant nous changer la vie… Et au final, encombrer le placard à la deuxième utilisation.
  2. Gardez à l’esprit que votre bout d’chou n’aura peut-être pas besoin de tout, tout de suite.
  3. Enfin, pensez aussi que beaucoup de vos amis et familles pourront vous donner bien des choses… Et il y a fort à parier qu’ils auront aussi envie d’honorer à leur manière cette venue au monde ! Vous pouvez penser à la liste de naissance ou envisager qu’on vous offrira au moins 5 sorties-de-bain avant d’être revenu à la maison ! (Ça aussi, c’est du vécu !)

Côté Dodo | Les incontournables pour la nuit

L’équipement de la chambre est un indispensable, car Bébé y passe de nombreuses heures. Ça ne garantit pas qu’il fera ses nuits, mais au moins, vous pourrez faire (un peu) les vôtres. 

  • Si vous envisagez d’allaiter et de pratiquer le cododo ou co-chambre (ce qui, il faut le dire, facilite grandement les tétées ou les biberons de nuits), vous pouvez simplement placer le berceau ou le lit à barreaux près du vôtre, ou opter pour un lit spécial qui est attaché au lit des parents. Sa paroi reste ouverte pour faciliter le passage entre les deux. 
  • Une gigoteuse ou turbulette pour garder bébé au chaud sans risque d’étouffement : pas d’oreiller ni de doudous. Pensez à la choisir en fonction de la saison.
  • Si la chambre de Loulou n’est pas à côté ou si cela vous rassure, un babyphone peut aussi être une bonne idée. Pensez à le choisir autonome (sur secteur et batterie) afin de pouvoir l’utiliser même si vous partez en vadrouille.

Et si les nuits ne se passent pas sereinement, ne restez pas seuls et pensez à notre coaching “Il dort enfin… (et nous aussi)!”

Côté Repas | Sein, biberon ou les deux

Bien sûr, cela va dépendre si vous envisagez d’allaiter ou non. Si tel est le cas, le matériel sera réduit au minimum. Pensez à garder une alimentation équilibrée pour éviter les carences, le temps du régime n’est pas pour tout de suite. Si vous prévoyez une alimentation mixte ou si vous voulez pouvoir vous éloigner un peu, il vous faudra :

  • 5 ou 6 biberons en verre ou en plastique,
  • des tétines de taille adaptées à l’âge de l’enfant,
  • le nécessaire de nettoyage : goupillon pour les tétines et écouvillon pour les bouteilles,
  • un tire-lait, manuel ou électrique. Pour les plus gros modèles, nombres de mamans le louent en pharmacie.
  • Le coussin d’allaitement peut aussi se révéler très utile pour adopter une position confortable tout en donnant le sein.

Vers 6 mois, viendra le temps des repas assis et de la diversification.

  • Une chaise haute. Alors là, il n’y a que l’embarras du choix… De notre côté, on a opté pour une chaise évolutive où l’enfant est d’abord assis avec une tablette (amovible) devant lui. Plus grand, la chaise offre quelques marches pour que votre bout d’chou puisse aller et venir seul. Sinon il y aussi le siège bébé de table, très pratique pour ceux qui manquent de place. 
  • Éventuellement, si vous cuisinez pour bébé solo, un robot cuiseur type Babycook peut permettre de faciliter la préparation des repas.

Côté Change | Faire simple et pratique

Pour changer votre nourrisson, l’idéal est de pouvoir installer un plan à hauteur avec tous les ustensiles à portée de main. 

  • La table à langer. Souvent placée dans la chambre à coucher, elle permet de ranger tout le nécessaire de toilette et de soin, et peut même servir de commode. Pour notre premier, nous l’avions installée dans la salle de bain, ce qui nous permettait de laver les fesses à l’eau tiède tout en l’utilisant pour la sortie du bain. Charlotte, elle, l’a installé dans sa cuisine, ouverte sur le salon. Cela lui permet aussi d’avoir un point d’eau, d’éviter de monter à l’étage et surtout, de rester à proximité des deux grands qui jouent dans le salon. Pratique.
  • Un petit matelas, souvent en plastique pour un nettoyage facile, sur lequel on dispose une serviette-éponge.
  • Le nécessaire de change : couches, liniment (ou simplement de l’eau, cela suffit amplement) et du coton.
  • Un mini kit de soins : sérum physiologique pour nettoyer le nez et les yeux, des compresses stériles pour les soins de cordon, un ciseau à ongles pour “dégriffer la bête” (pas avant 1 ou 2 mois).

Côté Bain | Douceur, Chaleur & Sécurité

La salle de bain est aussi un espace important pour bien préparer l’arrivée de Bébé.

  • Une petite baignoire pour ne pas remplir la grande en entier ou s’il n’y a qu’une douche. Dans ce cas, les modèles sur pied peuvent vous économiser un peu le dos, mais dureront moins longtemps que le modèle posé.
  • Un thermomètre de bain, indispensable, car l’eau doit être à une température de 37 °C, et il n’est pas évident de se rendre compte. 
  • Un savon doux (et pourquoi pas bio) pour le corps et les cheveux.
  • Certains parents aiment bien utiliser un transat. On en a eu un, mais personnellement, je l’ai très peu utilisé, car il est recommandé de garder le nourrisson à l’œil (et dans les bras) à tout instant du bain. En effet, les bébés n’ont pas le réflexe de se redresser même dans quelques centimètres d’eau… Donc, on maintient avec une main, et de l’autre, on savonne, on shampouine, (on caresse). Ça demande un peu de dextérité, mais j’étais plus rassurée ainsi.
  • Pour la sortie, une cape de bain permet d’envelopper votre bout d’chou directement. Ça peut être une bonne idée de monter la température de la pièce et d’en profiter pour faire quelques minutes de massage.

Côté éveil et motricité 

Au fil des mois, bébé va s’éveiller de plus en plus. Si, au début, il restera de longues heures allongé, il va petit à petit regarder, écouter avec attention, avant de se mettre à explorer. 

  • Un tapis d’éveil avec des jouets adaptés. Ça ne nous paraît pas toujours très naturel de laisser notre Loulou posé au sol et pourtant, c’est ce qu’il y a de mieux pour lui. Il va pouvoir tourner la tête, puis apprendre à se retourner, à attraper, et ensuite ramper… Autant de choses qu’il ne va pas pouvoir apprendre s’il est attaché en continu. Retrouvez ici les avantages de la motricité libre
  • Le transat*, balancelle ou nid doux a aussi ses adeptes (et je l’ai beaucoup utilisé). Il est toutefois recommandé de ne pas laisser bébé trop longtemps dedans, car la position assise est fatigante pour son dos. Une étude américaine a d’ailleurs alerté sur les dangers de l’abus de transat pour le sommeil (voir ici).

En vadrouille | En Voiture & à Pied

Aaah… Les longues balades avec Loulou. Le grand air. Le voir découvrir les bruits et les odeurs ! Un bon moment pour les parents, et c’est tellement apaisant pour les petits. Je me rappelle mon Choubidou qui s’endormait, la porte à peine passée. Tout juste rentrés, il ouvrait déjà les yeux…

  • Pour la sortie de la maternité, prévoir la nacelle ou le siège auto type cosy (dos à la route bien sûr),
  • Une petite couverture ou un nid d’ange
  • Pour les promenades, on pensera bien sûr à la poussette. Petite note, les poussettes trio ou 3 en 1, bien que plus coûteuses à l’achat, peuvent s’avérer bien pratiques dans un premier temps, car elles permettent de passer de la voiture à la poussette facilement sans réveiller Loulou. En grandissant, les modèles type poussette-canne seront souvent préférés pour leur faible encombrement et leur légèreté. 
  • Côté balade, on pourra choisir entre l’écharpe de portage et le porte-bébé

Certains porte-bébés anatomiques peuvent aller de la naissance à 3-4 ans, tout dépend bien sûr de votre envie et du poids de votre Loulou. Si vous choisissez l’option “écharpe”, la sécurité de votre enfant dépendra de votre manière de l’accrocher. Un coup de main à prendre ! Donc, n’hésitez pas à suivre un cours ou à bien vous faire expliquer.

Et pour les vêtements, que faut-il prévoir pour accueillir bébé ?

Côté fringue, que ce soit pour la maman ou pour bébé, inutile de prévoir trop. Il faudra simplement prévoir un trousseau pour la maternité, puis quelques vêtements pour le retour à la maison. 

Pour la maman à la maternité

  • Quelques tenues confortables (et jolies pour les photos d’après 😋), 
  • une paire de chaussons ou de tongs
  • un peignoir,
  • des culottes jetables (pas glamour, mais appréciable en cas d’épisiotomie ou de déchirure),
  • un ou plusieurs soutiens-gorge d’allaitement,
  • une trousse de toilette classique, dans laquelle vous pouvez ajouter quelques flacons d’homéopathie pour mieux accompagner la montée de lait,
  • et un brin de maquillage pour se pomponner…

Et pour bébé

Pour accueillir bébé, on a souvent très envie de choisir la tenue du “bébé de nos rêves”… Pensez quand même qu’il est possible (probable) qu’on vous en offre aussi pas mal. Il peut être aussi judicieux d’attendre de voir les mensurations “en live”, car il peut arriver qu’on n’ait pas le temps de mettre les premières tailles.
Dernier point pour la maternité, on vous l’a sûrement dit pendant la préparation à l’accouchement, mais notre futur nouveau-né a passé 9 mois à 37°C, donc attention au choc thermique 😉. Pensez à prévoir :

  • plusieurs pyjamas, à choisir taille 0 ou taille 1 en fonction du poids de naissance prévu,
  • quelques bodys manches longues,
  • des couches premier âge,
  • quelques paires de chaussettes,
  • un ou deux bonnets
  • quelques jolies tenues, de préférence faciles à enfiler, car on a un peu peur de tordre bébé dans tous les sens. (Et profitez-en, à cet âge, il n’a pas d’avis sur la question 😜)
  • quelques bavoirs pour les petits (et gros) retours.

Quand faut-il commencer à préparer l’arrivée de bébé ?

En général, on commence à envisager les préparatifs autour du 2e trimestre de grossesse, vers 5-6 mois. 

  • Légalement, une femme enceinte n’est pas tenue de déclarer sa grossesse à son employeur. Elle doit juste le prévenir de son départ en congé maternité. Après, on imagine bien que, dans une relation de confiance, il est préférable de l’avertir avant, souvent vers 3 mois, afin de pouvoir organiser le poste et anticiper la transition.
  • Si vous pensez opter pour la crèche, certaines ont des délais un peu long pour accueillir les enfants, donc ça peut être une bonne idée d’anticiper l’inscription. (Alors là, je parle en connaissance de cause ! Je reverrai toujours la tête de la dame quand je suis arrivée la bouche en cœur à 8 mois de grossesse ! Heureusement que j’avais prévu de prendre un congé parental…)
  • Si vous avez déjà un ou des enfants, n’oubliez pas de commencer à lui/leur en parler petit à petit. Lire des livres, lui parler de sa naissance à lui, regarder des photos, choisir le cadeau de bienvenue de la part du/des frangin(e)s, autant d’attentions importantes. Retrouvez ici un super article pour préparer les plus grands à l’arrivée du petit dernier et éviter les jalousies.

Et côté administratif, à quoi faut-il penser ?

Avant la naissance 

Du côté des papiers, les préparatifs ne sont pas trop lourds.

  • Pensez à déclarer votre grossesse à l’Assurance Maladie avant 3 mois. Cela vous permettra d’être prise en charge à 100 % tout au long de votre grossesse.
  • Si vous vivez en couple sans être marié, une reconnaissance anticipée peut être réalisée en mairie de votre domicile. Voir les documents nécessaires.

Après la naissance 

  • Dans les 5 jours, pensez à la déclaration de naissance à faire à la mairie du lieu de l’accouchement. Vous devrez vous munir du certificat d’accouchement, de la déclaration de nom, de l’acte de reconnaissance anticipée si vous en avez établi un, du livret de famille si vous en avez déjà un ainsi que des cartes d’identité des 2 parents. 
  • l’Assurance Maladie afin que votre enfant soit couvert. Vous pouvez d’ailleurs demander à ce que votre enfant soit inscrit sur les 2 cartes vitales, bien pratiques pour éviter de courir après 😉
  • la mutuelle à laquelle l’enfant va être rattachée,
  • votre employeur (et celui du papa) : parfois, les comités d’entreprise ou l’employeur lui-même prévoient une prime de naissance, 
  • la Caisse d’Allocations Familiales (CAF) afin de bénéficier des prestations telles que la prime à la naissance, la prestation partagée d’éducation de l’enfant, ou encore le complément de libre choix d’activité et le complément de libre choix du mode de garde,
  • les impôts (enfin, le Trésor Public), sans urgence, cela sera pris en compte lors de votre prochaine déclaration.

Ça y est ! Avec cette super checklist, vous voilà paré(s) pour préparer sereinement l’arrivée de bébé. Et c’est autant de temps d’esprit libéré pour penser au super faire-part, au reportage photo de la grossesse avant/après, ou à la séance de body painting sur bidon…

Et si vous voulez des astuces pour accompagner votre bébé dans ses premiers mois, mieux réagir aux pleurs du soir ou à l’angoisse de la séparation, n’hésitez pas à vous inscrire à notre Pack Spécial Bébé. Une mine d’information pour bien démarrer.

Inscrivez vous à la newsletter qui rend la vie (un peu) plus cool et recevez votre dossier !

Source

* Etude : préparer l’arrivée de bébé, par où commencer ? 

Commentaires

Commentaires

1 réponse
  1. Chloé
    Chloé says:

    Merci à vous pour ces informations intéressantes. Je voulais juste apporter une correction concernant les portes bébés il n’en existe aucun réellement physiologique pour des bébés de la naissance jusqu’à ce que bébé soit assez tonique et se tienne assis souvent c’est 6 mois. Certains très rares peuvent accueillir un bébé de 4 mois. Cependant aucun pour les nourrissons. Les seuls moyens de portage jusqu’à 4-6 mois ce sont les écharpes Et les slings.

    Répondre

Répondre

Laissez-nous votre commentaire bienveillant !
Règle de conduite: Merci de ne mettre aucun lien vers un site extérieur, afin d'éviter les dérives. :-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.