enfant hypersensiblePleurs fréquents, réactions disproportionnées, extrême sensibilité aux bruits, aux matières ou aux odeurs, difficultés avec le changement, faible tolérance à la frustration… un enfant hypersensible, ça n’est pas toujours facile ! Cette ultrasensibilité peut même être assez déstabilisante pour les parents, qui ne savent pas comment aider leur petit, ont souvent l’impression de marcher sur des œufs, et surtout d’y consacrer toute leur énergie et leur patience…

Bonne nouvelle ! Une éducation bienveillante, dans le calme et l’empathie, serait encore plus bénéfique aux enfants hypersensibles. Elle pourrait même atténuer cette hypersensibilité avec le temps. Alors, comment les accompagner et les aider à s’épanouir ?

Je laisse la parole à mon amie Caroline, maman d’Arthur, 4,5 ans et de Tristan, 2, 5 ans.

Si tous les enfants sont de grands sensibles en raison de l’immaturité de leur cerveau, certains le sont tout de même plus que d’autres.  Anxieux, hyperémotifs, souvent timides et susceptibles, leur hypersensibilité peut être source de grande souffrance pour ces enfants à la sensibilité supérieure à la moyenne, mais aussi pour leur entourage. Cependant que l’on se rassure, ça n’est pas irréversible! Tous les spécialistes s’accordent à dire qu’une éducation bienveillante peut être très bénéfique, et ce n’est pas Cool Parents Make Happy Kids qui dira le contraire ! 🙂

Enfant hypersensible : les signes qui ne trompent pas !

Comme souvent, pour aider son enfant, mieux vaut d’abord le comprendre 🙂 L’hypersensibilité, qu’est-ce que c’est ?

D’après Elaine Aron, psychologue clinicienne spécialiste de l’hypersensibilité, c’est une manière différente, plus intense et plus fine, de percevoir et traiter les informations. Cela explique par exemple pourquoi les enfants hypersensibles, aussi appelés ultrasensibles ou à haute sensibilité, posent souvent beaucoup de questions : ils ont besoin de comprendre les choses en profondeur. C’est aussi la raison pour laquelle ils peuvent mettre du temps à prendre des décisions et semblent souvent timides. En fait, face aux choix ou aux situations nouvelles, l’enfant hypersensible a besoin de temps pour observer, analyser, avant de s’engager.

L’autre conséquence de ce traitement particulier de l’information est que les enfants  hypersensibles sont facilement sur-stimulés, et ressentent tout de façon beaucoup plus intense que les autres ! On comprend mieux, alors, leurs crises émotionnelles très fortes (et souvent très déroutantes :-)), leur faible tolérance au changement, au stress et à la frustration ! Ils sont aussi très sensibles aux bruits, aux odeurs, ou à certaines matières (le fameux pull qui gratte…).

Mais ça n’est pas tout. Comme les enfants hypersensibles sont très attentifs à tout ce qui les entoure, ils sont également très réceptifs aux émotions des autres, donc capables de beaucoup d’empathie… de vraies petites éponges émotionnelles !

Alors, quel comportement adopter ?

Enfant hypersensible : le respecter tel qu’il est

Plus encore que les autres, les enfants hypersensibles ont besoin de se sentir compris et d’être rassurés. Plus encore que les autres, les petits hypersensibles ont besoin qu’on les aide à mettre des mots sur leurs émotions et à les apprivoiser. Car plus l’on va chercher à les raisonner, à inhiber leur ressenti, plus cela risque de les angoisser et plus ils auront tendance à sur-réagir ! Se rappeler que leur hypersensibilité est innée et qu’ils n’y sont pour rien peut nous aider à nous mettre à leur place, à porter sur eux un regard bienveillant et à réagir avec empathie.

Il est inconsolable parce qu’il a perdu son camion de pompier ? Plutôt que de lui dire « Ne fais pas tout un drame pour ça, ce n’est qu’un camion ! » (hypersensible ou pas, ça n’est jamais vraiment efficace quel que soit l’enfant 😉), on préfèrera « C’est dur de perdre quelque chose que l’on aime, mais ne t’inquiète pas, je vais t’aider à le retrouver »…
Il est terrifié à l’idée d’aller à cette fête d’anniversaire où tous les enfants de sa classe seront réunis ? Pourquoi le forcer, puisque pour lui cela risque d’être une véritable épreuve ? Préférons procéder par étapes, en l’encourageant d’abord à inviter un ou deux copains à la maison, puis plus tard un ou deux de plus 🙂
Elle ne supporte pas les chaussettes en laine offertes par Mamie pour son anniversaire ? Tant pis pour Mamie, laissons la porter des chaussettes confortables !  

Vous retrouvez votre enfant dans ces descriptions d’enfant hypersensible ? Vous voulez découvrir des outils de parentalité positive pour accompagner votre enfant avec fermeté et bienveillance. N’hésitez pas à renseigner votre email ci-dessous pour vous abonner à la newsletter qui rend la vie (un peu) plus cool. Et nous vous enverrons (gratuitement !) le PACK « Pack éducation positive » !

Inscrivez vous à la newsletter qui rend la vie (un peu) plus cool et recevez votre dossier !

Petit à petit, notre soutien et notre confiance l’aideront à trouver son chemin pour gérer cette sensibilité exacerbée et apprendre à canaliser ses émotions. Retrouvez aussi nos super conseils pour aider notre enfant à gérer ses émotions. Voici quelques articles sur le sujet :

Gestion des émotions : comment aider nos enfants ?

Colère, chagrin, peur… Les meilleures activités sur les émotions !

Jeux des émotions à imprimer : le best-of !

Enfant hypersensible : l’aider à s’apaiser

Plus encore que les autres, les enfants hypersensibles ont besoin de grandir dans un environnement calme et apaisant. Parce qu’ils sont facilement sur-stimulés, parce qu’ils ont une faible résistance au stress, mieux vaut s’assurer qu’ils dorment suffisamment, et leur proposer régulièrement des temps calmes. Avec un enfant hypersensible, on évitera donc les journées piscine-déjeuner chez les copains-foot-resto-musée-ciné… !

Pour les aider à gérer leurs « tempêtes intérieures », on peut par contre leur proposer de faire du sport, du yoga… ou toute activité qui les aidera à se relaxer !

Quelques idées ici :

5 activités incontournables de relaxation pour enfants

Enfin, s’il est réservé (ce qui est souvent le cas) et a du mal à aller vers les autres, on peut aussi l’aider à sortir en douceur de sa coquille !

Enfant timide : comment l’aider à sortir de sa coquille ?

Enfant hypersensible : faire de sa différence un atout !

Non, l’hypersensibilité n’est pas un « problème » ou une pathologie, elle fait partie de la personnalité de notre enfant ! Si au premier abord il semble vulnérable, on peut au contraire y trouver de grands  avantages et l’aider à faire de sa « différence » un atout pour la vie, en le valorisant et lui permettant de cultiver ses qualités. Alors, quand nous en avons l’occasion, essayons de pointer ces forces.

Les enfants hypersensibles sont notamment de très fins observateurs. Dans une pièce, ils repèrent immédiatement les moindres subtilités et au jeu des différences, ils sont les meilleurs ! Ce « sens du détail » pourra être très utile dans la vie courante comme dans la vie professionnelle. 

Les hypersensibles sont aussi très créatifs et intuitifs et ont une plus grande sensibilité artistique que la moyenne. Encore un talent que l’on peut aider notre enfant à cultiver en lui proposant des activités manuelles ou artistiques.

Et puis, comme ils sont attentifs à ce que les autres pensent et ressentent, les hypersensibles ont d’excellentes capacités d’empathie, donc des capacités relationnelles exceptionnelles. Là encore, cela pourra leur être très utile : bien comprendre un ami, un client, un associé, un patron, c’est très précieux !

Enfin, dernière chose mais non des moindre, on sait les enfants hypersensibles ont souvent un quotient intellectuel supérieur à la moyenne… De cela, qui s’en plaindra ? 🙂

 

Enfant hypersensibles, les livres à ne pas manquer

Commentaires

Commentaires

13 réponses
  1. Lisette
    Lisette says:

    Ma fille de 34 ans me reproche et m’en veux vraiment de ne pas avoir été empathique face à cette hypersensibilité.Je ne savais pas quelle comportement adapté.

    Répondre
  2. Berger
    Berger says:

    Parents à bout de souffle de 2 garçons 12 et 8 ans diagnostiqués précoces et hypersensibles… ok on a le diagnostic ok on sait on compose avec mais que c’est fatiguant éprouvant et l’adolescence par dessus les crises de l’un qui déclenche la nervosité de l’autre tout est sujet à tension ou dispute je pratique l’éducation bienveillante mais leurs réactions leurs questionnements me renvoient trop souvent à nos limites d’adultes ! C’est dur dur !!! Rajoutons à cela un régie alimentaire très sévère car atteintes d’une pathologie génétique tous les 2 pas tous les jours roses mais on les aime nos ATTACHIANTS !!! Tout le monde les adore autant qu ils les épuisent !!! Hypersensibles et hyperactifs hyper tout quoi !! 😅😉🙃

    Répondre
    • Aourell CPMHK
      Aourell CPMHK says:

      Attachiants c’est mignon 😍, de tout coeur avec vous ❤ ça doit pas être de tout repos.. Si jamais vous avez besoin de vous ressourcer pour continuer d’être le cool parent de ces petites merveilleuses personnes, vous pouvez tester nos mini-coachings mensuels ! On vous propose de prendre 2 petites pauses par semaine pour prendre soin de vous 🤩
      Vous pouvez vous renseigner sur les thèmes abordés dans les prochains mois en cliquant ici 🤗

      Répondre
  3. Dozier marguery
    Dozier marguery says:

    Mon fils de 15 ans est diagnostiqué enfant précoce et hypersensible depuis sa naissance ; bien sur je le retrouve dans votre article; bon courage à tous les parents concernes; le quotidien est riche mais tellement compliqué à gérer.. équilibre difficile entre accompagnement, conseils, bienveillance et pour autant, lui donner les limites qui sont les miennes pour accueillir ses émotions !! Pas toujours facile!

    Répondre
  4. Sébastien
    Sébastien says:

    Juste un bémol à la fin… un QI supérieur n’est souvent pas un don… plus une croix qu’il faut apprendre à porter… et là les parents ont fort à faire !

    Répondre
  5. Pauline
    Pauline says:

    Merci pour votre article. J’y retrouve ma fille de 5 ans complètement. Grossesse difficiles avec énormément de stress, allitee pendant des mois, je penses que cela joue beaucoup également.
    Comment l’aider au quotidien etait ma question, grace a vous j’ai des pistes pour améliorer son quotidien. Merci

    Répondre
  6. Sandrine
    Sandrine says:

    Merci pour ce superbe article qui me rassure. Mon fils de 3 ans je pense qu’il est hypersensible. Il correspond à la description de cet article. Je me demandais justement s’il fallait inhiber ses émotions, ses réactions exagérée ou plutôt essayer de l’accompagner et d’être finalement dans l’empathie. Avec votre article je comprends que je dois l’accompagner et lui faire exprimer son émotion.

    Répondre
  7. Anous
    Anous says:

    Très bel article, et très instructif !!! Je retrouve tout a fait mon petit dans cette description…. Ca déculpabilise de savoir tout ça… Sauf que dans mon cas, je suis moi même hypersensible !!! Et j’ai tellement peur d’en faire trops !!! Que des fois je suis épuisée de tout voir, remarquer, percevoir, …. M’enfin ca aide comme même de comprendre son enfant… Et entre deux éponges emotionnelles… Je ne sais pas qui va absorber l’autre !!!
    Merci comme meme pour ces rappels….

    Répondre
  8. Karen
    Karen says:

    Merci pour cet article qui décrit exactement mon deuxième fils. J’essaye d’accueillir son hypersensibilité au quotidien mais le plus compliqué est que ses frère et sœur ne comprennent pas pourquoi il est traité de façon différente… En tout cas, merci !

    Répondre
  9. Rima
    Rima says:

    Merci pour cet article très intéressant. Je me demande seulement comment faire la différence entre une sensibilité « exacerbée » et une réelle hypersensibilité (telle que vous la decrivez). Mon fils est je pense hypersensible mais je ne sais pas dire s’il est légèrement plus sensible que la moyenne ou clairement hypersensible. Aussi pensez vous qu’il faille consulter un pedo psy ou autre spécialiste car l’entrée en maternelle me fait un peu peur tant il est sensible à tout son environnement … merci d avance ey encore bravo

    Répondre
    • Floflo
      Floflo says:

      Bonjour, je suis persuadée que mon fils est hypersensible, clairement pas de doute la dessus. Nous avons vu une pédopsy qui me dit que je n’ai peut être pas tort mais que l’hypersensibilité de mon fils, si elle est avérée, ne pourras pas être diagnostiqué avant ses 5 ou 6 ans, alors j’espère que pour sa 1ere rentrée en Septembre se passera bien…

      Répondre
  10. Caroline
    Caroline says:

    Mon fils est hypersensible, je le retrouve dans tout dans cet article c’est vrai que c’est très déstabilisant pour un parent
    Vos conseils sont très utiles merci

    Répondre

Répondre

Laissez-nous votre commentaire bienveillant !
Règle de conduite: Merci de ne mettre aucun lien vers un site extérieur, afin d'éviter les dérives. :-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.