Derniers articles

Derniers articles

 

NOS COACHING pour un quotidien plus cool


SOS Colères

10 Avis

Dépasser son énervement,
son agacement

22 Avis

La discipline positive
et la pédagogie Montessori

35 Avis
22 Avis
35 Avis
10 Avis
10 Avis

LE PACK DU PARENT BIENVEILLANT

LE PACK DU PARENT BIENVEILLANT

Nous savons vos informations précieuses, nous ne les communiquons à personne !

Commentaires

Commentaires

15 réponses
  1. Ananda
    Ananda says:

    Ce n est peut être pas le meilleur endroit pour écrire ça mais cela fait plusieurs fois que je mets mon adresse mail pour recevoir des choses de votre part (notamment votre pack pour gérer les colères) et je ne reçois jamais rien dans ma boîte mail 🙁

    Répondre
    • Anne-Charlotte, CPMHK
      Anne-Charlotte, CPMHK says:

      Bonjour 🙂 Effectivement, le téléchargement de nos packs fonctionne mieux sur un appareil muni de Chrome, et parfois, malheureusement nos messages arrivent dans les spams. Si vous ne recevez toujours pas nos packs n’hésitez pas à m’envoyer un message sur l’adresse mail suivante : [email protected]

      Répondre
  2. Mcg
    Mcg says:

    Pour compléter,je recommande la lecture du livre « les mois naturelles de l’enfant » de Céline alvarez. Ce thème y est repris et expliqué,entre autres. Livre très instructif et intéressant! Alors,oui,laissons faire seuls nos enfants quand ils le demandent,on leur rend grandement service dans leur construction et leur développement!!!

    Répondre
  3. Anonyme
    Anonyme says:

    Bonjour,
    Moi, je ne suis pas totalement d’accord avec cet article. Moi je suis la première à laisser faire ma fille de trois ans et demie. Mais des fois la crise est inévitable. Un coup, « non c’est toi qui ouvre mon gâteau » et dès fois, on le fait, « non c’est moi qui voulait le faire »…. 😤. Donc je ne sais plus. Parfois je pense à lui demander mais parfois j’oublie parce que je suis pressée, fatiguée… Parfois ma fille explosera quoi qu’il arrive parce qu’elle est fatiguée ou elle a faim ou parce qu’elle revient de l’école ou les trois en même temps. Parfois , je fais preuve d’empathie et parfois c’est pas facile. Quand elle me dit « non c’est toi qui épluche ma clémentine » et que quand on lui fait elle se met à pleurer « nonnnn c’est moi qui voulait le faiiiiiire » 😤. Pas facile. En gros, je n’ai pas trouvé de solution dans votre article. Je pense que les colères sont souvent lié à la fatigue de nos enfants, à la surstimulation à l’école. Merci pour vos articles en tout cas

    Répondre
    • Justine
      Justine says:

      Bonjour,

      Je suis dans le même cas que vous. Je laisse mon petit garçon (2 ans et demi) faire un maximum de choses tout seul, comme il le demande très souvent. Il épluche la banane, ouvre ses yaourts ou compotes, met le couvert, bref il nous aide pour pleins de choses et c’est génial. Il se sent devenir grand, trop cool quoi. On essaye vraiment d’être à son écoute le plus possible.
      Mais parfois, il va criser quoique je fasse. Un coup il va demander à ce que « maman range l’assiette de pâte dans le frigo », je range les pâtes dans le frigo et la, catastrophe! Il se met à pleurer à chaude larmes en demandant « les paaaaaaaaaateuhhhhhhh ». Et la je dis « tu veux manger les pâtes finalement? ». Il répond oui, je ressort ces satanées pâtes qu’il ne mange pas en fin de compte, grrrr…. C’est un exemple parmi tant d’autres… Dans ces cas là, je pense qu’il est tout simplement dans une phase contradictoire qu’il ne comprend pas trop lui-même.

      Répondre
      • Bastienne
        Bastienne says:

        En réponse à toutes les 2, « Anonyme » et Justine : J’expérimente des choses similaires avec mon fils de 2,5ans et ce qui m’aide c’est de voir qu’il a un besoin de décharge; c’est le syndrôme du ‘biscuit cassé’ que présente l’auteure Aletha Solter; et qu’en fait ça n’a rien à voir avec le fait de faire tout seul ou pas, mais plus comme tu disais, en lien avec la fatigue, la surstimulation de la journée… Donc j’arrête de chercher une solution matérielle (faire ou pas tout seul la chose en question, voir s’il a besoin d’autre chose) mais j’écoute ses pleurs ou sa colère.

        Répondre
  4. Elise
    Elise says:

    Bonjour,

    J’aime beaucoup l’image de la grille de lecture. C’est tout le problème de la communication chez les êtres humains et le fossé s’élargit lorsqu’il s’agit de la relation enfant/ adulte. Cela m’inspire un poème sur mon blog humeuretpoesie et je mets un lien vers votre article si ça ne vous dérange pas!

    Répondre
  5. Chang ParentaliteZen
    Chang ParentaliteZen says:

    Merci pour cet article qui permet de déculpabiliser.

    Il y a beaucoup de choses que les enfants font moins bien (ils sont en cours de construction donc c’est normal). De notre côté, on essaye surtout de subvenir à leurs besoins. Mais parfois il est bon de les laisser développer leur autonomie et de ne pas accourir à leur moindre difficultés :
    – Vous êtes pressé et il met du temps à faire ses lacets? Oui mais au moins il essaye, puis en le laissant faire il apprend. Même si ce n’est pas parfait, on peut souligner ses efforts 🙂 Ce qui nous semble si simple ne l’est pas encore pour eux.
    – Vous pensez que ça ira plus vite si vous revissez son jouet vous-même? Vous avez sans doute raison, mais pourquoi ne pas le laisser essayer? C’est une occasion pour lui de montrer son habilité 🙂

    Répondre
  6. Celine
    Celine says:

    Cet article me rappelle une petite anecdote de la semaine dernière. Ma maman donne un petit chocolat à ma fille mais celui-ci était cassé en deux, elle s’est donc fâchée car elle ne voulait pas un chocolat cassé. Nous lui redonnons donc un chocolat pas cassé, elle retrouve le sourire et mange…les 2 chocolats!!! En voilà une qui sera très bonne en négociation… <3

    Répondre
  7. Dantour
    Dantour says:

    Bon, j’avais écrit un long commentaire mais il a sauté pour une question de lien vers des livres qui traitent ou tournent autour du sujet : résultat je suis aussi frustrée qu’une gamine à qui on a coupé sa saucisse : le premier livre s’appelle « la saucisse de Cornichou » de Benoît Charlat à l’école des loisirs et l’autre Canard! Lapin! de Krouse Rosenthal, Amy Kaléidoscope.
    Si j’ai le temps je viendrai reraconter les expériences que j’ai eu dans ce domaine et pourquoi je me suis retrouvée dans ces livres pour enfants qui font du bien aux adultes…

    Répondre
  8. Aurel
    Aurel says:

    Super l’article sur la grosse colère pour une pomme coupée !
    J’ai eu une crise hier car j’ai eu le malheur d’ouvrir son savane…. comment faire ??( à part en m’excusant !!) car pas d’autre savane car parti en ballade… le chagrin / crise à duré plus de 20min !!!
    Je ne savais vraiment pas quoi faire

    Répondre
    • Anonyme
      Anonyme says:

      Bonjour, pour moi, il ne s’agit pas d’obligatoirement tenter de « réparer » sa frustration mais d’accueillir sa colère, sa déception en mettant des mots dessus et en reconnaissant son vécu face à ma situation qu’il vit. Genre : « je suis vraiment désolée d’avoir coupé ta pomme alors que tu voulais le faire seul, c’est vraiment très chouette que tu aies envie d’apprendre à faire les choses toi même et le consoler face à son gros chagrin. Lui expliquer aussi que ma prochaine fois on va essayer d’être plus attentive de ne plus le faire pour lui, de lui demander s’il veut bien nous pardonner. Comme pour les enfants, je me rends compte que mon pire énemi face à ce genre de situation, c’est ma fatigue à moi et le temps (se sentir pressé) On est dans ses cas là bcp plus à crant, on s’énerve vite et l’enfant se sent alors insecurisé. La spirale de tornade emotionnelle est alors bien en marche. Depuis que je vais dormir plus tôt et me lève plus tôt, les matins sont bcp plus paisibles et la journée entière aussi 🙂

      Répondre

Répondre

Laissez-nous votre commentaire bienveillant !
Règle de conduite: Merci de ne mettre aucun lien vers un site extérieur, afin d'éviter les dérives. :-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.