Bébé ne veut pas dormir dans son lit ? Aidons-le à passer le cap

Bébé ne veut pas dormir. Aidons le à passer le cap

💥 RAPPEL : Rediffusion exceptionnelle de la conférence “Les clés vers des couchers et des nuits sereines !” dimanche 4 et lundi 5 décembre à 21h. Réservez votre place gratuitement 👉 ici

Au secours, je craque ! Mon bébé ne veut pas dormir dans son lit ! Bien sûr, on peut considérer que c’est normal et que tout vient à point à qui sait attendre. Certes, nombre de peuples à travers le monde choisissent la chambre partagée pour toute la famille et c’est très bien comme ça ! Et si c’est notre conviction, alors parfait ! 

Mais cela peut aussi s’avérer lourd à porter pour certains parents qui ne savent plus comment s’y prendre pour que bébé rejoigne son lit et que chacun retrouve des nuits complètes. Et ça, c’est tout aussi respectable que toute autre vision. Quand on est épuisé de partager sa chambre ou son lit avec bébé, on peut trouver des solutions pour changer de cap tout en douceur. Car la vie est tellement plus douce lorsque chacun est reposé. 

Pour nous en parler, mon amie Julie, maman de Maëlle,10 mois et de Louis, 6 ans, nous donne ses pistes pour permettre à chacun de dormir sereinement dans sa chambre.

Au programme :
On a le droit de vouloir que bébé dorme dans son lit
Pourquoi bébé ne veut pas dormir dans son lit ?
Comment aider bébé à dormir dans son lit ?
Les incontournables pour accompagner bébé à dormir dans son lit
Et si bébé ne veut pas dormir dans un lit à barreaux ?
Bébé ne veut pas dormir seul dans son lit ? Restons confiants, ça va passer !

On a le droit de vouloir que bébé dorme dans son lit !

Je ne sais pas vous, mais j’ai plein de copines pour qui coucher bébé dans son lit a été naturel dès la sortie de la maternité. Pour d’autres, partager chambre et lit jusqu’à 18 mois, voire bien plus, était le top… De notre côté, mon chéri et moi avions opté pour garder notre Maëlle tout près de nous, avec un lit spécial cododo. Cela me permettait de me réveiller tranquillou et de donner le sein à la demande. 

Vers les quatre mois de notre fille, mon quota de sommeil a commencé à être gravement plombé. Je sentais bien que la proximité de mon odeur faisait que ma puce se réveillait plus souvent que si nous avions fait chambre à part. Qui dit manque de sommeil, dit fatigue, dit ambiance électrique à la maison. En plus, nous avions envie de retrouver un peu d’intimité. Bref, il est urgent pour tout le monde que bébé regagne ses pénates. Enfin… gagne en fait, car finalement bébé n’a jamais vraiment dormi dans son lit.

Oui, nous avons adoré cette période, mais le temps était venu pour nous de changer les habitudes ! Donc exit les conseils des copines… Mais encore ? Comment apprendre à bébé à dormir dans son lit, voire dans sa chambre quand il ne l’a jamais fait ? Tout est question de rythme, de temps, de patience et de confiance… 

La première chose à faire, bien sûr, c’est de comprendre ce qui coince… 

Bébé ne veut pas dormir dans son lit ?

L’angoisse de la séparation

Bien sûr, si bébé n’a jamais dormi dans son lit, ni de jour, ni de nuit, il y a fort à parier que ce changement prenne un peu de temps pour se mettre en place. Bébé va apprendre, petit à petit, à surmonter cette distance et comprendre que son parent revient, même s’il n’est pas visible pendant un moment. 

Les peurs, angoisses et terreurs nocturnes

En grandissant, il se peut que bébé montre des signes de peur ou d’angoisse. En réalité, cela est relativement rare chez un nourrisson. Dans ce cas, prenons le temps de lui parler, peut-être d’éclaircir des situations qui ont pu le stresser (changement dans sa journée, parent tendu ou inquiet, etc.). La langue des signes peut également être un super vecteur de communication afin de permettre à bébé d’exprimer sa peur par un simple geste (il tape sa poitrine pour dire qu’il a peur).

Mais ces peurs sont généralement passagères, et même s’il faut y être attentif, inutile d’en faire tout un drame. Plus nous serons sereins dans nos réponses, plus nous transmettrons notre confiance à notre enfant.

REDIFFUSION EXCEPTIONNELLE 🎁
Le dimanche 4 et le lundi 5 décembre uniquement !

Bébé est malade 

Forcément, quand bébé est un peu patraque, ce n’est pas forcément le moment de gérer un changement d’habitudes. Il est vrai que quand on n’est pas bien, retrouver la proximité rassurante des parents peut faciliter l’endormissement et tranquilliser parents et enfants.

Comment aider bébé à dormir dans son lit ?

Être convaincu

Quand on n’a pas donné cette habitude, ce processus peut être un peu difficile à mettre en place. Mais cela se fera d’autant plus facilement que nous sommes décidés (voire vraiment convaincus) sur la question et que nous avons confiance dans la capacité de notre enfant à s’endormir seul. Il s’agit simplement de prendre le temps et de respecter son rythme. Il s’agit alors de l’habituer progressivement à rester dans son lit. Par exemple, on commencera par mettre en place les siestes de la journée dans son lit tout en veillant à marquer la différence entre le jour et la nuit grâce à la luminosité, en laissant la porte entrebâillée, etc. 

Accompagner l’endormissement

Là encore, le temps va faire son office. L’idéal est de mettre en place un rituel du coucher simple, d’une dizaine de minutes environ. Découvrez les 9 clés pour apprendre à bébé à dormir seul sans pleurs. 

Côté matériel, on pensera :

  • à laisser dans le lit un objet transitionnel comme un doudou ou un t-shirt avec l’odeur de sa maman/papa ;
  • à une musique / veilleuse pour laisser bébé glisser sereinement dans le sommeil. 

Et pour apprendre à bébé à s’endormir seul dans son lit, procédons par étape sur plusieurs jours (ce sont des suggestions à piocher librement dans l’ordre ou dans le désordre) :

  • commencer par lui donner le biberon/l’allaiter dans sa chambre pour le poser dans son lit avant qu’il ne dorme (c’est angoissant de se réveiller à un endroit différent) ;
  • garder un contact physique comme poser une main sur son ventre ou sa tête ; 
  • bercer un peu le lit et lui parler tout doucement si nécessaire ;
  • rester assis près du lit pendant quelques dodos ;
  • s’éloigner doucement pour finir par rester dans l’embrasure de la porte puis derrière, hors de sa vue.

Et quand bébé se réveille ?

Lors des réveils nocturnes, on peut rejoindre le lit de bébé afin de lui montrer que nous sommes là, sans pour autant le prendre dans les bras. 

  • On veillera aussi à ne pas se précipiter au premier gémissement, car il est possible que notre loulou retrouve seul le chemin du sommeil. 
  • Enfin, quand c’est possible, on pensera à alterner entre les deux parents pour éviter d’installer trop d’habitude… 

D’ailleurs, si le coucher vous intéresse, je vous propose de recevoir (gratuitement) dans votre boîte mail un dossier complet sur le sommeil, rassemblant toutes les astuces et les conseils sur ce domaine. Pour obtenir votre  « PACK SUPER DODO : Conseils éveillés pour le sommeil et le coucher », renseignez simplement votre email ci-dessous 

[WP-Coder id=”27”]

Revenons à la première étape pour faciliter la transition vers un coucher serein et autonome de bébé dans son lit, c’est de travailler le cadre… 

Les incontournables à mettre en place pour accompagner bébé à dormir dans son lit

Le principe, c’est de vraiment transformer la chambre en un espace accueillant, sympathique, agréable, rassurant, où l’enfant a envie de se retrouver

  • Pour cela, on veillera à créer une ambiance plaisante et confortable ;
  • pensons aussi à aménager l’espace pour que bébé y soit en sécurité, même sans garder un œil sur lui… Et oui, comment se sentir en sécurité si maman/papa ne veut pas me laisser seul·e un instant ? Donc, petit à petit, on le laissera jouer seul·e afin que le lieu et le fait d’être seul lui soit familiers et ne crée pas d’angoisse.
  • Enfin, on aidera bébé à investir cet espace. Par exemple, n’hésitons pas à passer du temps avec lui pour jouer dans sa chambre. 

Retrouvez d’autres astuces pour endormir bébé dans notre article complet “Comment endormir bébé ? Les astuces qui ont sauvé mes nuits”.

Et si bébé ne veut pas dormir dans un lit à barreaux ?

Autant certains enfants aiment se sentir entourés (on pensera aussi à l’emmaillotage qui peut être magique pour certains enfants), autant certains bébés n’apprécient pas du tout le lit à barreaux ! Dans ce cas, un simple matelas au sol, comme le lit Montessori, peut permettre à l’enfant de percevoir l’espace comme accueillant et ouvert. Quand il sera en âge de se déplacer, il pourra aller chercher les livres ou joujoux laissés à sa portée.

Bébé ne veut pas dormir seul dans son lit ? Restons confiants, ça va passer !

Je sais combien ces moments peuvent être difficiles, troublants, et qu’on a parfois du mal à voir le bout du tunnel. Pourtant, en tenant bon, quelques semaines suffisent pour passer ce cap et retrouver des nuits réparatrices. Donc, restons confiants ! Il n’y a pas de fatalité à ce qu’un enfant ne puisse pas dormir sereinement. Cela va demander quelques jours d’adaptation, mais il y a fort à parier qu’il ne dormira plus avec nous à 18 ans ! Et parfois, un coup de pouce extérieur peut-être le bienvenu et nous aider à passer le cap. C’est pourquoi le coaching “Il dort enfin et nous aussi” de Charlotte Ducharme et l’équipe de psychologues et coachs CPMHK a sauvé les nuits de tant de familles. Les commentaires et vidéos témoignages des parents ayant retrouvé le sommeil parlent d’eux-mêmes, à découvrir ici.

Prenez soin de vous et bonne nuit 😉 !

Déposer / Voir les commentaires

Nos actualités

ACCOMPAGNEMENT SOMMEIL :

“Les clés vers des couchers et des nuits sereines” Rediffusion exceptionnelle dimanche 4 et lundi 5 décembre > Je réserve ma place

NOS PROCHAINS COACHINGS :

“Osez vivre pleinement sa vie” (Développement personnel) Du 15 mars au 26 avril 2023 > Découvrir

“1001 astuces pour aider son enfant à coopérer” (Parentalité / Développement personnel) Du 19 avril au 31 mai 2023 > Découvrir

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Accueil L'appli' Le blog