Stress, difficulté à s’endormir, anxiété, gestion des émotions, confiance en soi… Saviez-vous que la sophrologie pouvait aider nos enfants à gérer les petits et gros coups durs du quotidien ? Entre action, visualisation et relaxation, la sophrologie nous donne un super outil pour se mettre à l’écoute de ce qui se passe à l’intérieur de nous : une aide précieuse à glisser dans notre quotidien comme dans celui de nos enfants pour apprendre à se détendre. 

Mon amie Caroline, mère de trois enfants de 6, 10 et 16 ans, pratique la sophrologie avec ses kids depuis plusieurs années et nous propose 3 exercices à pratiquer avec nos kids…

Sophrologie for ever* (pour toujours) ❤️

Je ne sais pas vous, mais moi, en tant que parent, j’ai une furieuse tendance à tout essayer pour déstresser, dégonfler les colères, renforcer la confiance en soi… Bref, j’essaie d’apprendre à me détendre et à me relaxer, mais avant tout à me connaître ! Et quand je trouve quelque chose qui me parle, je l’essaie avec mes kids ! J’ai découvert la sophrologie à l’adolescence et elle m’a accompagnée depuis (dans les grands changements, pendant ma grossesse…) Donc ça m’a paru naturel d’initier mes enfants à la sophro ! Ni hypnose, ni lévitation à l’horizon mais de chouettes moments en famille et des enfants plus cools (des fois 😉).

En fait, c’est quoi la sophrologie ?

La sophrologie est une technique de relaxation dynamique qui a été mise au point dans les années 60 par le neuropsychiatre Alfonso Caycedo. Elle allie les approches orientales de méditation, de yoga ou encore d’hypnose. Elle permet d’affiner l’état de conscience, de surmonter ses peurs, d’accéder à ses ressources intérieures et d’optimiser ses potentiels. En pratique, elle associe des techniques de respiration et de relaxation musculaire et vise à permettre d’accéder à un état de décontraction et à nos ressources naturelles. 

Bref, en détendant notre corps, on prend un peu de recul et cela nous aide à transformer le stress, l’anxiété, les peurs pour les apprivoiser voire les dépasser.

En quoi la sophrologie peut aider mon enfant ?

En fait, la sophrologie est une pratique très douce, et surtout très respectueuse de chacun. Elle permet de se détendre pour soulager de petits et grands maux.

  • Dans les moments de stress ou d’anxiété. La sophrologie offre deux atouts majeurs : elle permet de se relaxer à l’instant T, mais aussi de savoir le faire sur commande quand on sent l’angoisse monter. Du coup, quand on a appris l’outil, on a facilement la possibilité de faire baisser la pression ;
  • Pour les troubles du sommeil : difficultés à s’endormir, angoisses nocturnes… ;
  • Dans les troubles du comportement : hyperactivité, phobie scolaire, troubles de l’attention… ;
  • Dans les difficultés relationnelles : timidité, agressivité…

À partir de quel âge peut-on utiliser la sophrologie avec les enfants ?

Un peu comme l’hypnose, il faut que l’enfant puisse construire une image mentale et suivre une consigne. On dit donc que l’on peut commencer à l’utiliser vers 3-4 ans selon les enfants. 

Trois exercices pour pratiquer la sophrologie à la maison avec son enfant

Voici trois exercices tout-simples que j’aime bien proposer aux enfants. La clé : prévoir des séances assez courtes (3 à 5 minutes max.) et le faire à un moment propice (avant les devoirs, dans le rituel du coucher, etc.). 

Une petite astuce tirée de mon expérience… qui paraît évidente quand on le dit, mais qu’il m’a fallu un peu de temps pour comprendre : avant d’essayer d’apprendre aux enfants à canaliser, mieux vaut leur laisser un espace d’expression libre et physique ! Bref, quand je les sens comme des lions en cage, mieux vaut leur proposer une course en sac, un concours de saut sur le lit pour vider l’excédent d’énergie, une séance de cris à tue-tête au fond des bois). La partie focus et concentration seront plus faciles après (en repassant pas un temps calme de quelques respirations).

Le massage du plexus pour favoriser le sommeil

C’est un petit moment de calme que j’aime particulièrement proposer à mon fils quand il a du mal à s’endormir. En générale, je m’installe à côté de lui et on fait 2-3 minutes cet exercice de sophrologie : 

  • En position allongée, on commence par se frotter les mains l’une contre l’autre pour les réchauffer et faire monter l’énergie. 
  • Ensuite, tout doucement, on se frotte le ventre en faisant un grand cercle autour du nombril dans le sens des aiguilles d’une montre. Et on essaie de se concentrer sur notre respiration et de sentir notre ventre qui monte et qui descend au rythme du souffle.
  • Troisième mouvement, les mains montent et se posent l’une sur l’autre sur le plexus (au centre sous poitrine, juste sur le bord des côtes). On continue le mouvement de respiration et on imagine une belle fleur jaune qui s’ouvre à l’inspiration et se ferme à l’expiration.

On a commencé quand il avait 3-4 ans et qu’il avait un peu d’angoisse pour s’endormir. Quand il était plus petit, je le massais. Et maintenant, en pratiquant quelques minutes chaque soir, mon Loulou rejoint paisiblement les bras de Morphée. 

La posture de l’arbre pour la confiance en soi

Voici un autre exercice précieux que j’adore faire avec ma fille (qui kiffe grimper dans “ses copains arbre dès qu’elle en a l’occasion !). Le but de cette posture de sophrologie est d’aider notre enfant à retrouver confiance en lui et croire en ses capacités. L’image de l’arbre est forte, car il tient bon par tous les temps grâce à l’ancrage profond de ses racines.

  • En position debout, on invite notre enfant à s’imaginer devenir un arbre. 
  • Ses bras s’élèvent telles des branches vers le ciel, et ses pieds se prolongent comme d’immenses racines dans la terre.
  • Prendre ensuite conscience de la respiration : à l’inspir le vent souffle dans les branches, et à l’expir, les racines s’étirent jusqu’au centre de la terre… Inspiration-expiration, petit à petit, l’arbre devient solide et rien ne peut le renverser. Il pourra plier sans jamais se casser.

D’ailleurs, si la confiance en soi est un sujet avec votre enfant, Charlotte nous a rassemblé plein d’astuces et des clés pour l’accompagner à développer son estime de soi petit à petit. Pour recevoir (gratuitement ;-)) notre pack spécial “Confiance en soi”, laissez-nous votre e-mail et faites le plein d’idées faciles à mettre en place pour nos petits croient fort en eux ! 👉

Inscrivez vous à la newsletter qui rend la vie (un peu) plus cool et recevez votre dossier

Dessiner l’infini pour la concentration

L’autre nom de cet exercice de sophrologie est le 8 couché. C’est un exercice que j’aime bien faire faire à mon fils avant les devoirs (d’ailleurs, je l’ai d’abord rencontré à travers la Brain Gym ou dans le travail des réflexes archaïques). L’idée est de permettre à l’enfant de reconnecter les deux parties du cerveau et du corps. 

  • Pour cela, il s’agit de proposer à l’enfant de dessiner des 8 couchés (ou un symbole infini) dans l’air en suivant des yeux son doigt (index ou pouce dressé).
  • Et on enchaîne une main, puis l’autre.

Cet exercice stimule la coordination oculaire et favorise la concentration. Retrouvez d’autres exercices de relaxation.

Pourquoi consulter un sophrologue avec un enfant ?

Comme nombres de pratiques, la sophrologie est une très belle approche au quotidien à proposer à son enfant. En tant que parent, on peut glaner de nombreux exercices pour renforcer l’estime de soi ou favoriser telle ou telle aptitude

Pour autant, un sophrologue, de préférence formé en pédiatrie ou avec un savoir-faire de thérapeute, aura une lecture beaucoup plus précise du fonctionnement ou du “dysfonctionnement” de notre enfant. En tant que thérapie brève, quelques séances peuvent suffire, surtout avec les enfants qui réagissent souvent rapidement à ce genre d’outils. 

Et puis, il est particulièrement important de se rappeler que nos enfants sont des éponges, et qu’à ce titre, ils somatisent parfois nos difficultés et notre stress de parent. Un thérapeute aura donc les outils pour faire la part de ce qui appartient à notre Mini et de ce qui nous appartient à nous !

Des livres de sophrologie pour aller plus loin

Commentaires

Commentaires

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.